Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 09:04

C’est d’un sursaut politique dont nous avons besoin dans le domaine de la culture , face à la politique du gouvernement actuel qui la réduit de jour en jour.

JPB-2013-centre ville« La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend plus indispensable. La culture, ce n’est pas un luxe dont, en période de disette, il faudrait se débarrasser. La culture c’est l’avenir, c’est le redressement, c’est l’instrument de l’émancipation et le moyen de faire une société pour tous ».  Ainsi parlait François Hollande voici tout juste deux ans, à quelques semaines de son élection à la Présidence de la République. Peu avare en bonnes paroles, il ajoutait : « C’est la raison pour laquelle je réaffirme que la culture doit être une priorité majeure, une ambition commune. Cela doit se retrouver bien sûr dans le budget de la culture. Mais plutôt que de fixer des taux de progression, j’affirme que le budget de la culture sera entièrement sanctuarisé durant le prochain quinquennat ».

Effectivement de « taux de progression » il ne fut plus question... Dès 2012 et l’élection présidentielle, le « gel » fut maintenu. 2013 connut une baisse du budget de la Culture sans précédent dans l’histoire de la République. Puis vint 2014. Que nous réserve 2015 ? Et les années suivantes ? Tout laisse craindre une accélération de ces baisses, sur fond d’austérité renforcée et de réforme territoriale. On nous parle de -18 % d’ici 2017. Il faut bien que la culture prenne sa part des 50 milliards de baisse de la dépense publique promis par François Hollande au Medef dans le cadre du « pacte de responsabilité » !

Pour autant l’heure n’est pas à la résignation ! « La politique dénuée de culture et d’imaginaire est condamnée à l’ordre du conjoncturel »(Mahmoud Darwich), en l’occurrence à la gestion de la « boite à outils » libérale de la finance. Une gauche digne de ce nom ne peut se fixer un tel objectif ! C’est d’un sursaut politique dont nous avons besoin dans le domaine de la culture comme dans tous les autres. La défense des acquis, au demeurant profondément en crise du fait des politiques suivies dans la continuité depuis 10 ans, ne suffit plus. Il faut nous rassembler autour d’une ambition neuve : celle de refonder le service public des arts et de la culture dans le cadre d’une autre politique orientée, non vers les exigences du marché, mais vers la réponse aux aspirations humaines, sociales et culturelles.

Il est clair qu’un tel sursaut ne concerne pas seulement les professionnels de la culture et des arts. C’est l’ensemble de notre peuple qui doit se rassembler pour résister à la désespérance, au retour de la barbarie et pour construire une nouvelle espérance.

Tant il est vrai qu’il ne peut y avoir d’émancipation politique sans émancipation culturelle.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 09:00

Fabienne Bellay a rejoint Draveil à Gauche: elle explique ses motivations.

Mes parents se sont installés à Draveil en 1963. Sur les conseils d’amis, ils ont acheté un Fabienne.jpgterrain et fait une construire une maison et puis sont repartis vivre le reste de leur vie dans leur campagne bourguignonne en nous laissant les clefs.

C’est ma petite famille qui a donc pris le relais, les enfants sont allés à l’école du Belvédère, au collège Daudet et au Lycée de Montgeron.

Mes deux filles ont également choisi de vivre à Draveil et mes petits enfants ont pris le chemin de leurs aînés en fréquentant les écoles, les centres de loisirs, les équipements sportifs, la forêt de Sénart, la Seine, bref Draveil

Rien d’original, certes, mais juste dire que c’est une ville agréable à vivre.

Tout n’est pas rose non plus : il faut la faire évoluer cette ville, l’adapter, l’aménager en fonction des besoins de chacun et de chaque âge,  en fonction du temps présent, des nouvelles technologies, créer des emplois et maintenir ceux qui existent, lui donner une existence culturelle, tout en protégeant ce qui existe déjà et en tenant compte des problèmes économiques et financiers tant publics que personnels, à chacun d’entre nous qui vivons sur ce petit territoire que nous aimons.

Et comme je veux être utile… C’est avec DRAVEIL A GAUCHE.

Fabienne Bellay, 54 ans, 3 enfants, 4 petits enfants, de gauche mais non-inscrite.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 10:05

Le 23 mars 2014, faites le bon choix pour gagner Draveil à Gauche

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 15:48

20 pages quadri pour... ne rien dire, ou presque. En photo sur la Une, notre maire-candidat affiche des rues, places, édifices et bâtiments.. vides! A l'image de son bilan?

panneau R(h)ien"Tous ces petits riens qui te font toi", telle sont les paroles d'une chanson populaire; à Draveil,ce sont plutôt des petits riens qui ne font... rien! Ou presque.

Courbes, graphiques, ratios, chiffres: rien que ne permette d'apprécier réellement la situation de Draveil, car on peut toujours juxtaposer des données, encore faut-il expliquer ce qu'elles représentent relativement...

Rues vides, espaves verts déserts, bâtiments inoccupés, équipements sportifs délaissés: heureusement, les Draveillois présents dans la ville savent qu'il n'en est rien. Certes, un document de campagne ne peut afficher des citoyens sans leur accord, mais bon, vus de loin, dans la foule, avec de bons cadrages, on verrait au moins un peu de monde. Dans le "bilan" du maire UMP, ses illustrations reflètent-t-elles sa gestion? Rien de rien?

Le 23 mars, tournons la page vide, remplissons l'avenir de projets, d'ambitions et de victoires: gagnons Draveil à Gauche, tout simplement...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 00:00

L'équipe DraveilàGauche

et jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal,

vous présentent leurs

meilleurs voeux pour 2014

" Les valeurs inamovibles pour la vie et la réflexion sociales ne peuvent pas être inventées par des gens indifférents ou hostiles aux aspirations de la nation".

Nelson Mandela, Robben Island, 1969

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 10:00

Toute l'équipe du blog

et Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal DraveilàGauche

vous souhaitent de passer de

bonnes fêtes de fin d'année

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 09:00

Aurait-on la mémoire courte à Draveil? A en croire les interpellations orales, écrites, sur ce blog ou par mail, ils sont légion à vouloir une autre politique pour notre ville. Nul n'en disconviendra; mais la mémoire et les faits démentent leurs affirmations.En cette fin d'année préélectorale, leurs bilans sont bien tristes.

- Quelles propositions de fond ont été faites aux Draveillois par les droites dissidentes anti-majorité municipales? "Non au PLU; non à l'UMPS; non au budget du personnel, etc"; bref, pas de quoi faire un programme, encore moins de convenir aux Draveillois de gauche, majoritaires par 3 fois lors d'élections nationales à Draveil.

- Qu'a donc proposé l'actuelle conseillère générale UMP non déclarée? Rien, à part des attaques contre la politique et la gestion du CG (certes fort critiquable, mais la droite a asséché les crédits aux collectivités bien avant 2012!).

- Que proposent les élus de la liste PS-Verts depuis leur élection au conseil municipal en 2008? Rien sur le fond, pourtant nous avons exploré les blogs ligne par ligne. Quelles actions ont-ils mené, quels rassemblements ont-ils engendré? Aucun, et pourtant nous avons ressorti tous les tracts édités depuis...

- Quant aux ex-membres de tous bords, à lire leur prose, ils se découvrent des vertus militantes et rassembleuses après avoir contribué à laisser une partie de la gauche orpheline depuis des années...

- Que nous propose la Droite UMP municipale par défaut? De la gestion de crise: moins de dépenses, moins de services, moins de culture, moins de sortie, moins d'aides scolaires, de loisirs; des sorties et repas aux retraités uniquement avec prépaiement obligatoire, des séjours à prix d'agences privées, etc; et ne parlons pas des jeunes: tout leur est refusé dans les structures municipales ! Cette droite est hélas majoritaire aujourd'hui, mais sa base vacille. Il faut lui opposer une gauche offensive au plus vite.

Que faire alors? Depuis 1995, la gauche passive perd à chaque fois; en 2008, une autre gauche, combative, a fait naître l'espoir à Draveil, s'attirant les foudres des uns et des autres. Au point de voir à chaque fois des contre-feux s'allumer pour diviser, perturber les messages, asséner des contre-vérités; et faire perdre à chaque fois: à croire qu'à Draveil, on voudrait que les gens soient amnésiques...

A droite, la montée d'un radicalisme flirtant avec l'extrême voudrait faire oublier qu'une politique de droite reste une politique de droite, quel que soit le sigle dont elle s'affuble...

N'en déplaise aux revanchards de tous bords, aux promoteurs d'intérêts particuliers, aux récupérateurs d'actualité judiciaire à des fins de petite politique ou de voyeurisme de "trou de serrure", Draveil a besoin d'une vraie gauche rassemblée autour d'un projet de ville porteur de valeurs de progrès et de changement. Les forces majoritaires de tous bords en présence aujourd'hui ne portent rien de tout cela: ce sont les Draveillois eux-mêmes qui doivent faire émerger cette nouvelle force de gauche. Y parviendront-ils? Il faut l'espérer, y travailler: il y a réelle urgence...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 12:38

Toute l'équipe du blog

vous souhaite de passer de très bonnes fêtes

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 09:15

Comment analyser le résultat de Brignoles autrement que par le désespoir des électeurs qui ne savent plus par qui ils sont gouvernés? En 2014 et après, à nous de mobiliser et de rassembler pour changer de cap... à gauche!

Le Front national a remporté dimanche l'élection cantonale partielle de Brignoles (Var) avec 53,9% des voix, un scrutin qui a vu l’échec du front républicain en dépit d’une mobilisation plus importante.

Peut-on parler de Front républicain? Sitôt l'annonce des résultats, le patron de l'UMP, Jean-François Copé a lancé le fer contre la gauche locale et nationale, estimant que le résultat illustrait "une "double peine: la gestion désastreuse de la ville par les communistes" (ben voyons!) et "la gestion calamiteuse de notre pays par la gauche". A l'évidence, l'UMP joue la carte de la droite dure, espérant justement le report républicain en cas de 2° tour Droite-FN en 2014. Car , comme l'a dit le maire communiste de Brignoles, en 2012, le vote républicain n'a pas eu lieu en sa faveur. 

Sur notre agglomération, la droite a acquis le vote d'extême-droite à Montgeron, face à une majorité municipale PS très affaiblie. A Vigneux, le maire sortant de Droite et le candidat FN sont donnés en tête face à une gauche divisée. Sur notre ville, Draveil, un 2° tour menace de mettre en tête l'UMP sortante et la droite extrême qui mène une campagne offensive, tandis que les deux partis gouvernementaux se disputent le rassemblement avec force candidats autoproclamés. A terme, une agglomération totalement gérée par la droite: quel avenir pour les familles modestes?

Que faire? Pour ma part, j'analyse surtout l'abstention et le vote FN comme deux expressions du ras-le-bol de populations flouées par l'alternance PS/UMP depuis des années. "On a toute essayé, ai-je moi aussi entendu, alors pourquoi pas la 3° solution?".

Il en existe une autre: la mobilisation de toutes et tous sur des exigences affirmées, construites ensemble, portées ensemble, gérées ensemble, défendues ensemble. C'est le sens de mon appel (lire: 2014: ensemble, construire d'autres contenus pour Draveil et ses habitants )

Toutes les volontés sont bienvenues; faites-vous connaître sur ce blog ou sur draveilagauche@voila.fr ou tout autre moyen que vous jugerez utile.

Pour Draveil, il faut changer de cap, en finir avec la droite UMP mais dans une perpective résolument à gauche.

JPB-2013-centre villeJean-Pascal BONSIGNORE

Conseiller municipal

DRAVEILàGAUCHE

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 09:00

Dans quelques mois, les 23 et 30 mars, se dérouleront les élections municipales, un scrutin à enjeux forts, structurant le paysage politique de notre pays, de nos territoires et qui touche à la vie quotidienne de nos concitoyens.

Elections importantes car le contexte national pèse lourdement sur la vie d’une grande majorité de Français, qui depuis plus d’un an attend que les choses changent enfin dans notre pays. Une majorité qui a choisi de « virer » Nicolas Sarkozy en élisant François Hollande Président de la République, en espérant que les choses iraient mieux: un espoir pour l’heure déçu.

La droite, qui se prépare à une revanche, rêve de conquérir des positions électorales pour mener la politique condamnée en mai 2012; l’extrême-droite, en poussant les feux de l’exclusion et de l’ultralibéralisme, prospère hélas dans les sondages d’opinion.

Il faut changer de cap ! Nous pensons que l’austérité n’est pas la solution, elle est le problème, car elle évacue les questions, les solutions progressistes qui devrait être l’apanage de la gauche : prendre les moyens à ceux, patrons du CAC 40, actionnaires, qui spéculent sur la misère et l’exploitation des salariés, du peuple, bâtissent leurs fortunes, externalisent les capitaux, organisent les inégalités sociales, économiques, écologiques.

Il s’agit de faire en sorte que dans ce contexte, les villes, les agglomérations, soient des collectivités qui s’engagent à combattent cette austérité, et les équipes de gauche qui seront élues en mars 2014 devront à notre sens porter des engagements, des propositions allant dans ce sens, nourrissant les programmes qui vont s’élaborer pour une mandature de 6 ans.

Pour nous, DraveilàGauche, Il nous semble essentiel, au-delà des débats sur les accords et la construction d’alliances et  de listes qui préoccupent les multiples "candidats" sur Draveil, de tracer avec vous les traits saillants en matière de contenus, constituant un socle commun à mettre rapidement en réflexion collective.

Faites-nous part de vos attentes, nous viendrons prochainement les confronter ensemble dans les quartiers.

JPB-2013-centre ville

 Jean-Pascal Bonsignore

Conseiller municipal,

tête de liste DraveilàGauche en 2008

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article