Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 09:46

L’Essonne, j’y tiens ! 

Préservons notre département

Donnons-lui un nouveau souffle

 

JPS-fabienne-web.jpgAvec Fabienne Bellay et Jean-Pierre Sauvage

Dimanche 22 mars 2015, faisons le bon choix


Election départementale de mars 2015- Canton de Draveil

(Draveil, Soisy, Etiolles, St-Germain les Corbeil, Montgeron sud-ouest)

Pour :

-       Le bien-vivre ensemble

Pour :

-       La solidarité intergénérationnelle

Pour :

-       L’accueil de tous les enfants en crèche

Pour :

-       Des transports moins chers et plus nombreux

Pour :

-       Des espaces écologiques préservés de la promotion immobilière

Pour :

-       Des subventions accrues aux associations

Pour :

-       Des collèges rénovés, une formation post-bac

Pour :

-       Empêcher la droite et l’extrême-droite de réduire les services publics et la démocratie (comme ils le font dans leurs villes) 

Avec Fabienne Bellay et Jean-Pierre Sauvage

Dimanche 22 mars 2015, faisons le bon choix !


Cantonales2015 , 22 bis rue Lamartine, 91210 Draveil 

Pour nous joindre : 0687219759 ; cantonales2015.draveil@laposte.net  

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 08:39

« Nous avons tenu à élargir nos discussions avec nos amis et partenaires du Modem mais également avec les forces de Nicolas Dupont-Aignan », rappelle le président de l'UMP91 et candidat sur Draveil. Oubliés, l'épisode de l'agglo et son éviction par Durovray. Oubliée l'attitude du Modem 91 aux législatives où il a perdu son siège...

Dans la presse de cette semaine, on découvre en Essonne une « droite rassemblée », selon les mots employés par les deux chefs de file essonniens de la Droite UDI et UMP pour évoquer l’accord conclu entre les deux partis. L’objectif de cette union est clair : « faire basculer le département », à droite évidemment! (lire l'article sur Essonne-info: ici)

Amusant si ce n'était inquiétant pour les populations! La droite aux manettes ne pourra y parvenir qu'avec les voix du FN qui va négocier postes et surtout contenus. Quand on voit ce qui se passe dans les villes FN, on craint le pire!

De plus, dans le contexte d'austérité mis en place sous Sarkozy et consolidé sous Valls/Hollande, on les voit mal remettre en place les participations départementales aux associations, aux structures petite enfance, ne pas augmenter les tarifs des restaurants de collèges, maintenir des subventions aux transports pour garantir les tarifs des billets; entre autres...

Peuvent-ils croire que l'on va oublier la gestion Dugoin en Essonne, la gestion Giraud en Ile de France, la gestion Sarko en France? Peuvent-ils penser que l'UMP et son chef de file vont oublier l'épisode de l'agglo et son éviction par Durovray? Oublier l'attitude du Modem 91 aux législatives où il a perdu son siège? Un après-29 mars à droite en Essonne ravivera les rancœurs et laissera la place aux règlements de comptes. 

Face à cela, le PS joue la "cour d'école" en présentant partout ses candidats sans tenir compte des autres forces et de leur légitimité, comme c'est le cas à Draveil. Faisant cela, ils dressent le lit de l'UMP et du FN.(lire:  Départementales: à Draveil, on croit rêver...)

Le Front de Gauche avance sans masque: contre la droite et le FN, contre l'austérité Valls/Hollande et ses conséquences locales. Ses candidats sont motivés, non pas par des sièges et des avantages, mais par la défense des populations. Donnez-leur de la voix le 22 mars.

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 11:27

JPB-2013-centre ville

Ce fut un raz-de-marée républicain, enthousiaste, fraternel, responsable, joyeux et grave à la fois. Qu'en restera-t-il? Que feront-ils?

Comme des millions de citoyens, en France et par le monde, j'ai défilé pour défendre la liberté d'expression et la laïcité, contre les intégrismes, tous les intégrismes, tous les fondamentalismes, les terrorismes, les fascismes.

Le président PS Hollande et son gouvernement avaient choisi d'inviter large, et on a pu voir à ses côtés Ali Bongo, Angela Merkel, Juncker, Sarkozy et autres Netannyahou. Indignation sur les réseaux sociaux, à la radio, à la télé! Que l'on se rassure, ils ne nous ont aucunement volé notre manif, car la manif c'était nous, le symbole "Charlie" c'était nous, à l'image de ces musulmans et juifs main dans la main, de ces manifestants donnant l'accolade aux policiers avant de les applaudir longuement. Dernières "salves" démocratiques hier soir: de part et d'autre d'un quai de métro archibondé, les gens scandant "Charlie, Charlie" avant que les rames ne les séparent. Dans le RER, des sourires, des clins d'œil, des mots échangés entre porteurs de badges, banderoles, et même sans rien...

Nous savons nous dresser quand la menace prend forme, comme au lendemain d'avril 2002 quand le 2° tour des présidentielles laissait place au FN, comme il y plus longtemps, en 94 quand l'école publique était menacée, et quelques autres grands moments.

Mais nous devons aussi poser les questions: qu'en restera-t'il? Rien si on en reste là, si on reste chez soi le jour des élections comme le 22 mars prochain où droite et FN veulent conquérir des départements pour mieux les supprimer ensuite.

Que feront-ils? Je veux parler du PS; en 2002, ils ont minimisé la montée du FN, avec le résultat que l'on connaît.

En 2014, ils n'ont pas su apprécier le mécontentement, avec les débâcles mémorables qui restent dans les mémoires et dans le quotidien des habitants des villes passées sous la coupe de l'ultra-droite ou du FN! Ce sont les électeurs qui ont choisi, mais pourquoi? Tant qu'à avoir une politique de droite, ils ont préféré l'original à la copie...

Au lendemain de ce dimanche mémorable, F. Hollande recherche le consensus républicain: NON, nous ne construirons pas une France démocratique avec la Droite, qui recherche pour les cantonales de mars des alliances à sa droite pour battre la gauche dans les départements.

Par contre, nous attendons du gouvernement PS qu'il lance des mesures politiques concrètes, comme donner les moyens aux musulmans modérés d'aller dans les mosquées clandestines expliquer aux jeunes en dés errance que les prédicateurs islamistes ne doivent pas être écoutés (pas plus que dans certaines synagogues fondamentalistes et leurs associations haineuses, pas plus dans des communautés chrétiennes homophobes), et aussi donner aux services de l'Etat les moyens de créer de l'emploi, de l'emploi, encore de l'emploi!

Quant au Ps, aujourd’hui « rassembleur" au possible après avoir balancé des candidats de la division face aux maires Front de gauche aux municipales, la main tendue là où ses sortants départementaux sont menacés (mais la faute à qui ? Pas à nous !) tout en soutenant des candidats EELV parachutés dont le seul objectif est d’avoir des postes aux cantonales ou de se préparer pour les régionales, personne n’est dupe ; Que feront-ils une fois réélus sur la seule crainte d'une victoire Droite-FN ? Où sont les contenus de gauche ? Pas dans la loi Macron, en tout cas!

Nous ne savons pas ce qu’ils feront mais peu importe: nous, nous ferons encore et toujours, nous nous battrons, nous gagnerons des avancées sociales par la mobilisation, nous gagnerons sur les assassins dévoyeurs de jeunes, nous défendrons le pluralisme, la liberté de dessiner, de parler, de rire, d’aimer sans contraintes, de croire au ciel ou non, de prendre du bon temps, de travailler dans un cadre convivial, de construire un monde où l’argent ne sera plus qu’un moyen technique de faire vivre une économie équitable.

Indignés, Podemos, Charlie : nous sommes les plus forts !

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 17:11

Je-suis-CHARLIE.jpgSamedi matin 10 janvier à 10h30, Draveilàgauche et Jean-Pascal Bonsignore vous invitent à se retrouver devant la Poste de Draveil pour un hommage au victimes et à s'exprimer pour la liberté d'expression.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 09:25

Une nouvelle fois, bonne et heureuse année 2015 de la part de toute l'équipe.

école JaurèsVous pouvez dès cette année souscrire à l'appel de DraveilàGauche afin de récupérer les 3700 euros manquants pour solder nos emprunts et poursuivre de plus belle la bataille de la gauche à Draveil, avec vous.

Rappel: vos dons seront déductibles des impôts 2016 à 66%.
Chèque à l'ordre de ADF91
DraveilàGauche, 22 bis rue Lamartine Draveil

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 00:10

L'équipe DraveilàGauche et Jean-Pascal Bonsignore

ont le plaisir de vous présenter leurs

Meilleurs voeux

pour cette nouvelle année.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 09:00

école JaurèsPlus qu'un mois en 2014 pour souscrire à l'appel de DraveilàGauche afin de récupérer les 4000 euros manquants pour solder nos emprunts et poursuivre la bataille de la gauche à Draveil, avec vous.

Rappel: vos dons seront déductibles des impôts 2015 à 66%.
Chèque à l'ordre de ADF91
DraveilàGauche, 22 bis rue Lamartine Draveil

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 09:26

Depuis mars 2014 et la recomposition politique du paysage national, départemental et local, les Draveillois attendent des signes de vie de la part des organisations militantes . En vain?

Un département nettement gagné par la droite en mars (15 villes perdues par le PS, deux par le PG), et qui donne des ailes aux nouveaux élus portés par Dupont-Aignan, qui s'attaquent au Conseil général pour 2015; Au niveau national, un PS au plus bas, des Verts-EELV qui jouent au yoyo (un coup avec, un coup sans), un PG qui perd sa seule image médiatique avec les états d'âme de Mélenchon: la gauche ( hors PCF) s'en sort de plus en plus mal.

A Draveil, les calculs politiciens des formations éphémères de la municipale ont conduit à une assemblée locale où l'UMP, réélue au 1er tour, s'amuse. On les comprend: sans opposition politique construite, ils ont beau jeu de diviser pour mieux régner, d'autant qu'ils "affrontent" des individualités dont on cherche en vain une logique de projet d'action.

Que faire? Attendre des forces représentées au Conseil un signe de vie? les Draveillois de longue date savent qu'il n'en sera rien, les élections sont passées. Attendre sans broncher la débâcle de la gauche au Conseil général l'an prochain? Le PS en a déja fait son deuil. Espérer un changement de cap politique au niveau national: revalorisation des salaires, des retraites et pensions, relance de l'économie, formation et emploi pour les jeunes et les séniors, moyens accrus pour le service public? Les annonces du Président et de son premier Ministre n'augurent rien en ce sens.

Pour notre part, comme nous l'avons toujours dit et écrit, ce ne sont pas les élections qui règlent les problèmes des habitants de notre ville. A preuve, le silence du PS, d'EELV-Les Verts et du PG depuis des mois. Nous nous sommes rendus nombreux à la fête de l'Humanité, rendez-vous incontournable des luttes de cette rentrée. Nous y avons retrouvé nombre de Draveillois soucieux de relancer la bataille contre la droite locale et contre l'austérité nationale. Nous les avons entendus, nous sommes convenus d'organiser la riposte en cette rentrée. Nous vous invitons à vous faire connaître, à nous rejoindre, à participer à nos initiatives, à amplifier le rassemblement. Il n'y a aucune fatalité, les seules batailles perdues sont celles que l'on ne mène pas. Nous comptons sur vous.

école JaurèsLes militants de DraveilàGauche

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 15:17
Hollande trahit le peupleUne enquête de l’INSEE sur le niveau de vie des Français montre un appauvrissement de la population. 

Un Français sur sept est considéré comme pauvre car son niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté, établi à 987 euros par mois pour les revenus de 2012. Ce seuil correspond à 60% du revenu médian national.
Le revenu médian partage la population en deux : une moitié vit avec plus, une moitié vit avec moins. Il était de 19.740 euros pour 2012, soit 1.645 euros mensuels.

Globalement, si toute l’échelle des niveaux de vie est en recul en 2012, c’est aux extrêmes que la baisse est la plus marquée . Ainsi, si le nombre de pauvres diminue, l’intensité de la pauvreté, elle, augmente, c’est à dire que le niveau de vie des personnes pauvres est de plus en plus en dessous du seuil de pauvreté. En 2012, 13,9% des Français étaient sous le seuil de pauvreté de 987 euros. Et ils étaient 10% à vivre avec moins de 884 euros de revenu disponible mensuel. (lire l'article sur Capital.fr ).

Et pendant ce temps, un ex-ministre-député PS du gouvernement Valls-Hollande ne payait pas ses impôts ni son loyer!

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 15:42

Manuel Valls demande aux collectivités locales de "mieux maîtriser l'évolution des dépenses de gestion", affirmant qu'elles ne devaient pas augmenter "à nouveau de 3%". En contrepartie, l'Etat soutiendrait l'investissement. Ca promet!

Le Premier ministre Manuel Valls s'est rendu le 28 août au rassemblement des élus de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR), en leur rappelant une évidence à ses yeux : « Il n'est pas tenable que les dépenses de fonctionnement des collectivités locales augmentent à nouveau de 3% en 2013, c'est-à-dire le même niveau depuis 3 ans ». Une déclaration formulée à La Rochelle, à la veille de l'ouverture de l'université d'été du PS (Deux jours après son discours remarqué à l'université du Medef, no comment!)
« Je demande donc aux collectivités locales de mieux maîtriser l'évolution des dépenses de gestion, notamment par la mutualisation des services , a-t-il poursuivi. En contrepartie, le gouvernement sera à vos côtés pour préserver et accompagner l'investissement local ».

Décryptage: l'investissement des collectivités (70% de l’investissement public, ndlr), ce sont les grands travaux et les chantiers confiés aux grandes entreprises (qui sont les seules à pouvoir répondre aux contraintes des marchés publics), alos que le fonctionnement, ce sont les services sociaux, les services à l'enfance, à la jeunesse, aux séniors; bref, tout ce qui fait le service public auquel nous tenons. M. Valls et Hollande somment les collectivités de les "maîtriser"; entendez: avec l'inflation et la TVA, de les réduire!

Accueilli sous les applaudissements des patrons, le Premier ministre PS choisit les profits des grandes entreprises plutôt que les services à la population: il a bien choisi son camp, choisissons le nôtre!

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article