Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2005 2 25 /10 /octobre /2005 00:00

EDITORIAL

Après la démolition des deux barres A et E aux Mazières, le bailleur Sogemac en profite pour augmenter les loyers des futurs logements, avec la bénédiction de la municipalité et de son député-maire UMP

Le député-maire de Draveil et le directeur du bailleur des Mazières, la Sogemac, ont présenté samedi dernier les projets de reconstruction des logements HLM en remplacement des barres A et E détruites en ce début d'année.

Si le projet urbain est séduisant, il n'en demeure pas moins que des questions restent en suspens:

- quel sera le prix des nouveaux loyers des logements prévus dès l'année prochaine? Apparemment, le prix du neuf, comme l'a avoué le directeur de la Sogemac en réponse à la question que j'ai posée lors de la présentation publique. Ce qui veut dire que nombre d'habitants du quartier ne réintègreront pas un appartement aux Mazières à l'issue, contrairement à ce qu'affirme avec applomb le député-Maire.

- le nombre de logements prévus en remplacement est inférieur à celui de ceux qui sont détruits. Ainsi que le prévoit la loi, il faut reconstruire 1 pour 1 logement. Où seront construits les restants? A combien de kilomètres de Draveil, à quelle distance d'un moyen de transport? Seront-ils même reconstruits?

- La maison de quartier s'est agrandie et doit offrir une palette plus large de services dans le quartier. Avec quel budget, quand on sait que les crédits de loisirs ont été réduits de façon importante?

IL SERA ESSENTIEL DE PRÉPARER LE BUDGET 2006 DE FAçON PUBLIQUE ET CONCERTÉE, CE QUI N'EST PAS DANS LES PRATIQUES DE L'UMP LOCALE. A quand des réunions ouvertes aux citoyens pour débattre démocratiquement des moyens et du budget de la commune, avec les premiers intéressés: les habitants? Pour ma part, je convierai les habitants dès le mois de décembre à discuter ensemble des orientations budgétaires afin que le débat d'orientation prévu par la loi ne soit pas vide de sens.

A noter que nombre de parents de l'école primaire se plaignent des pollutions engendrées par la démolition de l'immeuble. Ils ont écrit au député-maire pour lui demander d'intervenir, le questionnant au passage sur la raison de ne pas avoir engagé ces travaux durant les vacances d'été, ce qui n'aurait pas causé les problèmes actuels de pollution pour les enfants. Ils ont reçu une réponse des plus évasives: "on ne pouvait commencer plus tôt à cause du débloquage des fonds" alors que le projet en chantier depuis plus de 2 ans; " que puis- je faire à présent?" et leur proposant de les "réunir pour en parler" tandis que les enfants respirent la poussière tous les jours. rendez-vous est pris à leur demande, le 3 novembre. A suivre...

Décidémment, politique et citoyenneté ne font pas bon ménage à Draveil. Mais de toutes façons, le député-maire veut résidentialiser les Mazières; d'ailleurs, bientôt les immeubles de la rue Claude-Bernard pourront être entourés de grilles pour "sécuriser leur accès": on ouvre le quartier et on enferme les gens. Je rencontrerai sous peu les habitants du quartiers et leurs associations: face à la logique élitiste de l'UMP, construisons une ville où il fera bon de vivre ensemble, sans barrières ni contraintes libérales. Nous pouvons y travailler dès maintenant.

J. Pascal Bonsignore, conseiller municipal

Repost 0
Published by voixlibre - dans Edito
commenter cet article
19 octobre 2005 3 19 /10 /octobre /2005 00:00

 EDITORIAL

La saison culturelle 2005-2006 s’est ouverte samedi dernier au Café-cultures.

Sur fond de samba, député-maire et municipalité ont présenté aux invités les grandes lignes du programme à venir. Enfin, disons plutôt « ont voulu le faire ». Car de programme, il n’y eut que celui des travaux au théâtre Donald Cardwell (et dans une moindre mesure au café-cultures) annoncé. On a vainement cherché à débusquer, dans le long monologue empreint d’autosatisfaction de notre député-maire, la moindre syllabe pouvant évoquer, même succinctement, l’ombre d’un projet.

En résumé, au théâtre comme au café, il y aura un peu de tout, en vrac, pêle-mêle, au gré des disponibilités des artistes et des troupes probablement. Plus aucune création (cherchez, vous n’en trouverez pas !), rien que du divertissement (il en faut, mais pas seulement !). Pas de ligne conductrice qui puisse laisser deviner la volonté de prodiguer un partage de cultures comme l’annonçait le « projet » (sic) du nouvel équipement avenue du Général de Gaulle, ou bien le grand show de l’année dernière au théâtre.

Il se murmure que les crédits du secteur « culture- loisirs- vie des quartiers » ont été sérieusement amputés durant l’été sur décision autoritaire du député-maire : séjours supprimés, spectacles supprimés, groupes amateurs sollicités à tour de bras (coût de passage modique oblige). « Tous les secteurs ont connu des restrictions », m’a-t-on confié.

Mais alors, quid des recettes attendues par l’augmentation des impôts votée à la hussarde par la droite au Conseil d’avril ? « Un plan sécurité-transports », nous a-t-on avancé. Pour quand ? Les Draveillois attendent toujours, et l’on est fin octobre (et les transports sont de la compétence communautaire !).

 

Une telle indigence prêterait à rire s’il ne s’agissait pas de notre vie quotidienne : il ne suffit pas de refaire des trottoirs ou repeindre des gymnases pour briser la spirale de « cité-dortoir bourgeoise » dans laquelle la droite a enfermé Draveil pour cultiver son électorat. Les citoyens doivent pouvoir sortir, se cultiver, lire (crédits de la bibliothèque réduits !) autant que boire et manger.

Un peuple sans culture est un peuple sans âme. Pour l’UMP, seul compte l’esprit libéral : esprits critiques, s’abstenir ! Il est urgent de réagir, ne croyez-vous pas ?

 

Une bonne note quand même, deux rendez-vous culturels méritent le détour : Un chapeau de paille d’Italie au théâtre les 25 et 26 février, par la compagnie d’amateurs Le Pied en Coulisse, et le bluesman Patrick Verbecke au café-cultures le 19 mai. Ca fait  peu pour une saison, mais eux au moins, ne les manquez pas.

 

Jean-Pascal Bonsignore

Conseiller municipal

Repost 0
Published by voixlibre - dans Edito
commenter cet article