Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 09:04

C’est d’un sursaut politique dont nous avons besoin dans le domaine de la culture , face à la politique du gouvernement actuel qui la réduit de jour en jour.

JPB-2013-centre ville« La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend plus indispensable. La culture, ce n’est pas un luxe dont, en période de disette, il faudrait se débarrasser. La culture c’est l’avenir, c’est le redressement, c’est l’instrument de l’émancipation et le moyen de faire une société pour tous ».  Ainsi parlait François Hollande voici tout juste deux ans, à quelques semaines de son élection à la Présidence de la République. Peu avare en bonnes paroles, il ajoutait : « C’est la raison pour laquelle je réaffirme que la culture doit être une priorité majeure, une ambition commune. Cela doit se retrouver bien sûr dans le budget de la culture. Mais plutôt que de fixer des taux de progression, j’affirme que le budget de la culture sera entièrement sanctuarisé durant le prochain quinquennat ».

Effectivement de « taux de progression » il ne fut plus question... Dès 2012 et l’élection présidentielle, le « gel » fut maintenu. 2013 connut une baisse du budget de la Culture sans précédent dans l’histoire de la République. Puis vint 2014. Que nous réserve 2015 ? Et les années suivantes ? Tout laisse craindre une accélération de ces baisses, sur fond d’austérité renforcée et de réforme territoriale. On nous parle de -18 % d’ici 2017. Il faut bien que la culture prenne sa part des 50 milliards de baisse de la dépense publique promis par François Hollande au Medef dans le cadre du « pacte de responsabilité » !

Pour autant l’heure n’est pas à la résignation ! « La politique dénuée de culture et d’imaginaire est condamnée à l’ordre du conjoncturel »(Mahmoud Darwich), en l’occurrence à la gestion de la « boite à outils » libérale de la finance. Une gauche digne de ce nom ne peut se fixer un tel objectif ! C’est d’un sursaut politique dont nous avons besoin dans le domaine de la culture comme dans tous les autres. La défense des acquis, au demeurant profondément en crise du fait des politiques suivies dans la continuité depuis 10 ans, ne suffit plus. Il faut nous rassembler autour d’une ambition neuve : celle de refonder le service public des arts et de la culture dans le cadre d’une autre politique orientée, non vers les exigences du marché, mais vers la réponse aux aspirations humaines, sociales et culturelles.

Il est clair qu’un tel sursaut ne concerne pas seulement les professionnels de la culture et des arts. C’est l’ensemble de notre peuple qui doit se rassembler pour résister à la désespérance, au retour de la barbarie et pour construire une nouvelle espérance.

Tant il est vrai qu’il ne peut y avoir d’émancipation politique sans émancipation culturelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article

commentaires