Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 23:26

En 2004, Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal, vient de créer le collectif Autrement après avoir claqué la porte du groupe d'élus mené par le PS en 2001. Le colletif crée le blog "VoixLibre" qui s'était installé dans le paysage médiatique draveillois. Ce soir, Voixlibre s'est éteint.

Aucun regret, aucune amertume, juste un constat: à Draveil, on s'intéresse beaucoup plus aux vicissitudes des uns et des autres qu'aux questions véritablement politiques.

A droite, pas de débat de fond, un discours gestionnaire et rassurant envers les "braves gens" de Draveil qui peuvent dormir tranquilles, "protégés" par la vidéosurveillance et l'omniprésence des équipes UMP. Et apparaît dans le paysage un faux nouveau front: l'ultradroite emmenée par la famille Le Pen et soutenue par Dupont-Aignan. Qui ne cheche pas à raviver Draveil, mais à régler ses comptes personnels...

A gauche... quelle gauche? Depuis 2001, on assisté à la valse des prétendants du PS: toujours les mêmes profils, toujours le même entrisme, toujours le même résultat ! Désolant ! Alors on tente autre chose: parachuter et implanter un soi-disant "écolo" issu de la droite rocardienne ! Qui ne cherche rien d'autre que de se placer (Placé -JV- n'est pas loin...)  pour les régionales de décembre;

Pour le Front de Gauche qui porte ce blog, le constat est clair: la troïka austéritaire Valls-Hollande-Macron ne veut, ne peut en aucun cas, accepter la présence d'une gauche combative et audacieuse; alors d'élections en élections, de stratégies en manipulations douteuses et phrases aussi mensongères qu'insultantes à longueur de blogs ou de pages Facebook, elle a distillé l'idée qu'aucune autre alternative n'était possible à Draveil (comme en France d'ailleurs): donc il faut voter pour eux, être d'accord avec eux "ou alors on est pour la Droite!"

Nous ne rentrerons pas dans le détail des attaques mesquines, des "révélations" organisées et programmées, des insinuations malveillantes envers des personnes et notamment envers l'ancien élu PCF (mais nous gardons la liste, comme disait un philisophe indien). Elles ne déshonorent que ceux qui les ont proférés et portés. Elles révèlent parfaitement un état d'esprit: quand on n'a rien à dire sur le fond, on vomit et on crache...

Les 3 candidatEs Front de gauche de cette dernière élection ont brandit l'espoir d'un changement: au terme d'une campagne saine et simple, ils étaient bien crédités au niveau des électeurs. "Descendus" en plein vol par un délinquant insoupçonné et insoupçonnable, fustigés par des partisans de la politique Valls-Macron les taxant quasiment de complicité du délit, ils appellent à voter blanc, en désespoir de cause... Ils auraient préféré appeler à battre la droite, en portant la candidature du changement au 2° tour.

Pas de regret: seulement le dépit de n'avoir pas choisi une ville combative; et pourtant c'est une belle ville, Draveil. Ceux qui prétendent la défendre ne s'en servent en fait que comme tremplin politicien. Pour notre part, nous choisissons de la laisser vivre sa vie bien tranquille...

Voixlibre cesse dond d'émettre ce soir. Dimanche, faites le choix de ne pas choisir entre la droite UMP et les candidats de l'austérité de la troïka Valls-Macron-Hollande. Syriza et Podemos nous montrent la voie. Un jour, peut-être, à Draveil?.....

Merci de votre confiance.

Revivre VoixLibre: commandez le livre

Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 13:57

Ce soir vendredi à minuit, ce sera le dernier message de VoixlibreDraveil, le blog de la gauche anti-droite et anti-austérité. Ne le manquez surtout pas.

Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 08:21

DECLARATION

Ndeclaration-2--tour-affichee.jpgous avons du retirer nos bulletins des bureaux de vote du canton pour ne pas prêter le flanc à une campagne médiatique du Front National et de certains « patriotes » fort bien renseignés et mal intentionnés à notre égard, privant ainsi de nombreux électeurs du choix de nos candidatures. Notre liste gênait du monde, bien que nous ayons clairement condamné le délit révélé par la presse de vendredi.

Nous en sommes profondément désolés. Le vote blanc a été notre consigne au 1er tour.

Dimanche prochain, face à la droite UMP soutenue par Sarkozy et les candidats de Valls-Macron qui ne refusent pas l’appel de l’ultra-droite de Dupont-Aignan et de la famille Le Pen,  nous renouvelons notre consigne :

sans liste de gauche anti-austérité, ne reste que le choix… de ne rien choisir.

Signé: les 3 candidatEs Front de gauche à Draveil et leur équipe de campagne

Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 10:05

                                                       DECLARATION                                                  
Les résultats publiés sur notre canton interpellent des électeurs et donnent lieu à des interprétations fantaisistes et dénuées de tout fondement sérieux.
Nous invitons donc nos électeurs et lecteurs à relire le communiqué publié précédemment.
Par ailleurs, nous précisons que si nos bulletins ont bien été retirés, à la demande de notre candidate, par les services des villes du canton (avec les retards administratifs en la circonstance), la loi électorale ne permettait pas de retirer les candidatures avant la fin du 1er tour. Aussi notre influence (proche du score national du PCF-Front de gauche) n'est en rien à rapprocher des quelques bulletins trouvés dans les urnes ni des bulletins blancs et nuls enregistrés après dépouillement (contrairement à ce qui a été écrit sur des sites vindicatifs et injurieux!)
Nous renouvelons aux électeurs de gauche notre détermination à combattre l'austérité Valls-Macron et son entrée au Conseil départemental de l'Essonne; c'était, avec le combat contre la droite, l'ultra-droite et le FN, le sens de notre candidature; cela restera le sens de notre engagement au lendemain de ce 23 mars.

Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 23:10

COMMUNIQUE
Nous découvrons l'ampleur de la campagne de dénigrement suite à l'affaire de candidature pédophile dans nos rangs et ne pouvons que rappeler:
- notre totale ignorance des faits attribués à la personne concernée
- notre condamnation ferme du délit reconnu.
Afin de ne pas détourner le débat de son enjeu essentiel: voter contre la droite et le FN demain, nous avons donc décidé de retirer nos bulletins des urnes du canton. Le vote PCf-Front de gauche ne saurait en aucun cas être associé à une banalisation des actes délictueux d'une extrême gravité, reconnus et jugés.
Nous assurons nos électeurs de notre totale détermination à combattre l'austérité comme la politique de droite ou d'extrême-droite; nous serons toujours présents au sortir de ces élections, à vos côtés.
Les candidatEs Fabienne Bellay, M-Rita Cherrier et Sylvain Picard, le responsable du PCF et l'équipe de campagne.

Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 09:42

C’est avec stupeur que nous avons appris hier dans l'après-midi, que le candidat titulaire que nous présentions sur le canton de Draveil a été récemment l’objet d’une procédure judiciaire et condamné pour des actes à caractère pédophiles, jugement à propos duquel il a fait appel.

Jamais l’intéressé ne nous a fait part de sa situation, ni les services de la Préfecture qui ont enregistré la candidature.
Nous avons décidé, pour des raisons que chacun comprendra aisément, que M. JP Sauvage ne pouvait représenter le PCF pour le scrutin qui a lieu dimanche et que son investiture lui était retirée.
La presse départementale en a déjà rendu compte sur le net, des articles sont sortis dans la presse départementale; nous tenions à vous faire connaître cette situation qui ne peut souffrir d’aucune ambiguïté et exige la plus grande clarté de notre part. Nous déplorons par ailleurs cet acharnement médiatique!
Nous nous sommes rapprochés de la Préfecture pour savoir si les bulletins de vote doivent être mis sur table malgré le retrait de l’investiture du candidat concerné. Nous prendrons notre décision ce matin.
Nous sommes tous choqués et sous le coup de cette situation. Nous déplorons d'aorendre ces faits à deux jours d'un scrutin décisif pour la gauche en Essonne.
Nous appelons à mobiliser partout pour convaincre  jusqu’au bout les électeurs et électrices afin de proposer aux Essonniens-nes une alternative à l’austérité, empêcher les ambitions de  la droite et de l’extrême droite, élargir et renforcer l’influence  du PCF-FDG.
Les candidats Fabienne Bellay, Maria-Rita Cherrier, Sylvain Picard, le responsable du PCF et l'équipe de campagne.

Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 09:28

Depuis quelques jours certains médias nationaux se déchaînent contre le Val-de-Marne dans une campagne anti-communiste digne des pires heures de la guerre froide. Gageons que les Val-de-Marnais apporteront dimanche le démenti le plus cinglant à cette campagne médiatique de dénigrement indigne.

DECLARATION DE CHRISTIAN FAVIER

Sénateur, président du Conseil général du Val de Marne

Dimanche, lors des élections départementales nos concitoyens vont avoir à effectuer un choix simple : poursuivre et développer les politiques départementales qui rassemblent face à la crise ou aggraver l’austérité comme le préconisent la droite et l’extrême droite.

C’est cela l’enjeu essentiel du scrutin départemental.

Or, depuis quelques jours certains médias nationaux se déchaînent contre le Val-de-Marne dans une campagne anti-communiste digne des pires heures de la guerre froide.

« Bastion rouge », « citadelle assiégée », « fin d’un système »… Des journalistes dépêchés par les rédactions parisiennes viennent en Val-de-Marne rabâcher un unique discours : « la gauche est divisée, la droite est unie, donc le Département va basculer ». A renfort de lieux communs et d’images choc sur Georges Marchais, la rue Lénine ou le collège Karl-Marx, ils débitent une litanie anticommuniste qui ne correspond en rien à la réalité du Val-de-Marne, à ce que vivent au quotidien nos concitoyens.

Les actions concrètes du département, la solidarité envers les personnes âgées, handicapées ou exclues, le soutien au pouvoir d’achat, les crèches, les collèges, le métro, le logement social, l’environnement, la démocratie de proximité ? Rien, pas un mot, pas une phrase, pas une image sur la réalité quotidienne de la vie des Val-de-Marnais. Seuls les intéressent combines politiciennes et clichés éculés.

Face à cela, face à ces méthodes de basse propagande, je ressens dégoût et colère.

Dégoût tout d’abord, car ce n’est ni ma conception du débat public et de la liberté de choisir ses élus sans contrainte, ni celle de l’éthique de l’information et de l’indépendance de la presse.

Colère ensuite, tant la façon dont ces médias parisiens bien-pensants traitent notre département, ceux qui y vivent et y travaillent, est indigne et profondément scandaleuse. Comme si, par paresse intellectuelle ou par malfaisance, ils faisaient payer au Val-de-Marne les positions défendues par notre collectivité sur la métropole ou la réforme des territoires.

J’invite nos concitoyens à s’interroger sur qui profite d’une telle campagne caricaturale.

Pour notre part, dans un esprit de rassemblement et d’action, tout au long de cette campagne électorale, nous avons rencontré des dizaines de milliers de Val-de-Marnais qui nous ont dit leurs difficultés, les conséquences des politiques d’austérité sur leur vie, sur leur avenir. Ils ont aussi exprimé leur attachement au Val-de-Marne, au département utile à leur quotidien, à la majorité de gauche qui le dirige dans l’union et dans l’innovation.

Ce sont les Val-de-Marnais qui voteront dimanche, en toute liberté et en dehors de toute contrainte. Et je suis convaincu qu’ils apporteront très clairement dans les urnes le démenti le plus cinglant à cette opération de dénigrement.

Ecoutez son interview sur Radio arts-Mada

Published by voixLibreDraveil - dans Coup de coeur
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 11:48

Le Conseil général pèsera-t-il moins lourd dans la balance des collectivités en termes de compétences ? Pour notre part, nous voulons préserver les départements, leur donner un nouveau souffle.
Affichecampagne webUne chose est certaine, la réforme territoriale est en marche et il est hors de question pour le gouvernement de faire machine arrière, quel que soit le prix à payer pour les départements. (source: Essonne-Infos)
En cours de réalisation ? Le redécoupage territorial de François Hollande avec 14 régions au lieu de 22 et l’adoption en première lecture de la loi concernant la nouvelle organisation territoriale de la République, dite NOTRe, à l’Assemblée nationale le 10 mars dernier, dans le but de renforcer le rôle des régions sur le territoire et d’amoindrir inéluctablement celui des départements.
Pour le député de la 1ère circonscription de l’Essonne, le socialiste Carlos Da Silva, la loi NOTRe est « une étape essentielle après celles créant les métropoles et les nouvelles régions»! La messe est dite: pourquoi se présentent-ils alors?

Interrogé à la radio samedi dernier, Jean-Pierre Sauvage, candidat communiste sur le canton de Draveil, a rappelé avec force notre exigence du «maintien des compétences du département afin de permettre le développement des politiques dans tous les domaines et ainsi conserver ses acquis en matière de solidarité ».

Dimanche, votez pour celles et ceux qui veulent préserver les départements. Sur le canton de Draveil, votez Fabienne Bellay et Jean-Pierre Sauvage.

Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 08:18

En meeting à Palaiseau hier lundi pour soutenir l'UMP en Essonne, M. Sarkozy a affirmé qu'il y avait des communistes au meeting de Valls (à la même heure à Evry, ndlr). Mensonges!

Affichecampagne webLa fédération du PCF 91 a précisé qu'elle n'appelait pas à y participer, et qu'aucunE candidatE communiste n'était invité à se rendre à un rassemblement sous l'égide du Premier Ministre de l'austérité!

Tout est bon pour l'UMP, même de fustiger celles et ceux qui, dans la majorité des cantons en Essonne, se présentent sous les couleurs du PCF-Front de gauche, pour préserver le département (que Droite, PS et Ecologistes veulent supprimer à moyen terme!), lui donner un nouveau souffle, le sauver des griffes du FN!
Dimanche 22 mars, faites le bon choix avec Fabienne Bellay et Jean-Pierre Sauvage.

Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 08:46
Dans le cadre des élections départementales des 22 et 29 mars, la FFB (fédération française du bêtiment *) publie dix propositions prioritaires pour développer l’essor économique des territoires et y maintenir l’emploi.
ouvriers-echafaudages.jpgTrois grandes thématiques sont mises en avant :
  •  Favoriser les bonnes pratiques : les collectivités territoriales ont un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre la concurrence déloyale notamment en refusant les offres anormalement basses. Elles doivent valoriser l’apprentissage, pour assurer la pérennité des métiers. Elles doivent enfin participer au mouvement général de simplification, étant elles-mêmes génératrices de normes et de référentiels locaux souvent coûteux.
  •  Soutenir l’investissement local notamment en maintenant au niveau départemental le soutien financier à la sauvegarde du patrimoine, en engageant un plan rapide de mise en accessibilité des bâtiments publics et en rénovant les installations sportives des collèges.
  •  S’engager en faveur du développement durable, car sans la mobilisation des collectivités locales, le bâtiment ne pourra pas, seul, optimiser l’efficacité énergétique dans la construction à l’horizon 2020, selon les objectifs fixés par les pouvoirs publics.
 Jacques Chanut complète « Près de 100 000 emplois ont été perdus dans notre profession depuis 2008 et les risques de défaillance n’ont jamais été aussi élevés. Cette situation est d’autant plus préoccupante que nos entreprises constituent souvent le socle du dynamisme local et de l’activité dans les départements. La fin des investissements est toujours le premier signe d’un déclin programmé d’un territoire et de sa perte d’attractivité pour longtemps. Les entrepreneurs et artisans du bâtiment avec les élus départementaux peuvent, ensemble, trouver des solutions pour éviter une telle spirale, lutter contre la désertification rurale et anticiper les enjeux de demain. »
(*)  La FFB représente 50.000 adhérents dont 35.000 entreprises de taille artisanale. Ils réalisent les 2/3 des 126 milliards d’euros HT de la production annuelle du Bâtiment et emploient les 2/3 des 1.144.000 salariés du Bâtiment. La FFB a pour vocation de rassembler les entreprises de Bâtiment de toutes tailles, afin de défendre efficacement les intérêts collectifs de la Profession.
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article