Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 10:00

JPB-2013-centre villeComme moi, rejoignez l'appel lancé par les élus Front de Gauche à la Région "pour un débat national et une mobilisation la plus large possible pour changer la réforme du Grand Paris".

Le Premier Ministre s'’est exprimé sur le métro Grand Paris Express. Les annonces, prises dans leur globalité, constituent un succès arraché à la politique d'’austérité, et qui est à mettre à l’'actif de la longue mobilisation citoyenne avec les élu-es d'’Ile-de-France. Cela doit nous encourager à poursuivre notre action pour que ce grand projet profite bien à toutes et tous, qu'’il soit partout un tremplin pour obtenir les avancées tant attendues. 

L'’autre aspect, celui de l'acte III de la décentralisation, notamment sa partie consacrée au grand Paris, apparaît beaucoup plus négatif et suscite les plus grandes inquiétudes. Il impose de façon autoritaire la mise en place d'une instance métropolitaine éloignée des citoyens, composée de structures intercommunales imposées, de très grande taille, et dans laquelle seraient exclus les Départements et la Région. Ce Conseil métropolitain disposerait de pouvoirs importants dans des domaines aussi stratégiques que le logement ou l’'aménagement.

On note aussi dans le projet l’'absence de réaffirmation de la place essentielle de la commune, de son rôle historique d'’échelon de proximité comme de sa capacité opérationnelle et décisionnelle.

Cette perspective renforce, dans notre région, la décision qui a été prise par les élu-es de tout le territoire national de lancer un appel pour un débat national et une mobilisation la plus large possible pour changer cette réforme.

Quelles initiatives publiques pourrions nous prendre pour l'’Ile-de-France au plus près des élu-es et des citoyens ? Quelles convergences pourrions nous travailler autour d'une vision de la décentralisation porteuse d'avancées démocratiques et sociales ?  

D’'ores et déjà, les élu-es du groupe Front de Gauche de la Région organisent une initiative importante en partenariat avec l’'ANECR le 12 avril prochain au Conseil régional d'’Ile-de-France.

Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 12:21

Les solutions évoquées pour permettre une mutation efficace du cadre énergétique de l'UE ne sont pas les bonnes: le texte menace nos services publics et par ce biais les ménages les plus exposés.

 fay1.JPG"C'est notre rôle à tous, femmes et hommes politiques que de se saisir du devenir de notre planète pour préparer l'avenir.

L'énergie étant un sujet crucial pour la vie des citoyens, l'industrie et le développement, il était nécessaire de prendre du recul et d'évoquer des pistes de réflexion anticipées.

De la même manière on ne peut que soutenir la volonté de réduire les émissions de CO2 et de proposer un mix énergétique viable.

Cependant les solutions évoquées pour permettre une mutation efficace du cadre énergétique de l'UE ne sont pas les bonnes, au contraire elles peuvent conduire à l'insécurité énergétique, au renchérissement des factures pour les ménages et à la fragilisation des services publics de l'énergie dans les différents Etats membres.

Deux axes principaux sont suivis, et ces deux axes sont dangereux pour l'avenir de la filière énergétique européenne.

 D'un point due vue global, le rapport reste englué dans un néolibéralisme pourtant discrédité par la crise économique et insiste sur la nécessité de libéraliser le secteur et particulièrement ses infrastructures afin d'achever un hypothétique et fragile marché européen de l'énergie.

Par son approche financière, le texte menace nos services publics et par ce biais les ménages les plus exposés.

Ainsi, préconise t-il d'encourager les investissements privés dans les projets attractifs donc rentables, et de promouvoir les capitaux publics pour les cas où des difficultés ou des pertes seraient probables.

Récompenser les gros investisseurs et mettre en danger l'argent public n'est pas qu'improductif, c'est dangereux pour la survie à terme de nos services publics.

De plus, afin de répondre au danger de l'explosion du coût de l'énergie pour les citoyens, le rapport préconise de multiplier les économies et de limiter les taxations.

C'est tout l'inverse qu'il faudrait faire : mieux répartir la richesse et investir dans un service public de l'énergie".

Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 09:35

Les députés ont engagé lundi l'examen du projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école qui prévoit la création de 60.000 postes d'enseignants pour les cinq ans à venir. Un projet qui a soulévé un tollé chez les enseignants!

Ce projet de loi présenté par Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale, est soutenu par la majorité socialiste à l'Assemblée mais les écologistes et les communistes sont plus réservés.  "Ce texte est un bon début", a estimé Barbara Pompidi, la co-présidente du groupe écologiste. "Heureusement, on reprend les choses en main", a-t-elle poursuivi.

"Vous restez au milieu du gué", a estimé Marie-George Buffet (PC). "Ce texte permet de poser de premières pierres sur le sol mais le chantier est loin d'être terminé."

En revanche, pour l'opposition UMP- qui a supprimé 15000 postes à l’Education nationale sous Sarkozy !-, le projet est vide.

L'examen de ce projet de loi par les députés doit se poursuivre jusqu’à la fin de semaine, l'Assemblée devant se prononcer par un vote solennel le mardi 19 mars sur l'ensemble du texte que le Sénat examinera à son tour à partir de la mi-avril.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Ecole
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 10:28

La fin de la trêve des expulsions locatives, fixée initialement au 15 mars, a été repoussée à la fin du mois en raison de la situation hivernale qui perdure, a annoncé mardi la ministre du Logement. La mobilisation de tous paie enfin!

"Le président de la République a indiqué ce matin qu'à circonstance météorologique exceptionnelle, décision exceptionnelle", a dit Cécile Duflot dans les couloirs de l'Assemblée nationale. "et a décidé sur proposition conjointe du ministre de l'Intérieur et de moi-même de prolonger la trêve hivernale des expulsions de 15 jours jusqu'à la fin du mois de mars."

Pendant la trêve hivernale, qui court traditionnellement du 1er novembre au 15 mars, les locataires ne peuvent pas se faire expulser même s'ils font l'objet d'une procédure judiciaire engagée par leurs propriétaires.

"C'est la première fois à notre connaissance que le gouvernement prolonge au niveau national la trêve hivernale", a indiqué Jean-Baptiste Eyraud, fondateur et porte-parole de l'association du Droit au Logement (Dal). "Le prolongement de 15 jours est justifié compte tenu des intempéries mais il aurait fallu mettre en place un moratoire sur les expulsions prononcées sans solution de relogement sur l'ensemble de l'année 2013 en attendant la loi Duflot qui devrait mettre en place des encadrements de loyers".

Lire: MANIFESTATION CONTRE LES EXPULSIONS SAMEDI 16 MARS 2013

En septembre, une nouvelle loi fixant un "encadrement durable" des loyers dans les communes où les prix pratiqués seraient jugés trop élevés, sera présentée. Et votée? A suivre...

Lire aussi:

5 maires du Rhône vont signer « un arrêté anti-expulsions » : pour lire, cliquez ici


Egalement: un-collectif-demande-un-moratoire-sur-les-expulsions-locatives-

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 09:27

L'abonnement de 230.000 foyers à l'électricité ou au gaz a été résilié en 2012 à l'initiative des fournisseurs d'énergie en raison d'impayés. Une loi est en passe d’être adoptée à l’Assemblée. L’accès à l’énergie minimum ne doit plus dépendre des ressources : une bataille à mener cette année encore.

prise edf libéraliséePrès de 8 millions de personnes sont aujourd'hui touchées par la précarité énergétique en France et consacrent plus de 10% de leurs revenus à leur facture d'énergie.

Les résiliations sont en hausse de plus de 20% concernant l'électricité, certains ménages endettés peinent à retrouver un accès à l'énergie. Et le consommateur a parfois du mal à retrouver un fournisseur (...) à tel point qu'on lui conseille de trouver un autre fournisseur sans dire qu'il est en difficulté de paiement, sans dire qu'il a une dette.

La loi sur l'énergie, qui doit définitivement être adoptée par l'Assemblée, doit mettre fin aux coupures d'énergie pendant l'hiver mais les résiliations sont un autre phénomène inquiétant : environ 580.000 coupures d'énergie ou baisse de puissance à 1.000 watts, la consommation d'un radiateur, ont eu lieu en 2012 ; la proposition de loi Brottes doit mettre fin à cette pratique et étendre de un à quatre millions les bénéficiaires des tarifs sociaux de l'énergie.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 15:12

33% des Français souhaitent que leur prochain maire soit "plutôt de droite", 31% "plutôt de gauche" et 13% "plutôt du centre". 23% ne se prononcent pas. Du travail en perspective...

A un an des élections municipales, les préoccupations des Français pour leur commune portent sur le montant des impôts locaux (45%), la délinquance (37%), les questions de stationnement et de circulation (34%) et de logement (26%), la lutte contre la pollution et les espaces verts ne préoccupent respectivement que 12% et 8% selon un sondage de CSA pour BFMTV et Le Figaro publié le 7 mars 2013.

Les sympathisants de gauche sont presque aussi nombreux que ceux de droite (43% contre 49%) à mentionner "le montant des impôts locaux" comme motif de préoccupation.

62% pense qu’en mars 2014, elle votera d’abord "en fonction de considérations purement locales".

19% voteraient d’abord "pour s’opposer au président de la République et au gouvernement" et 7% pour les soutenir. 12% ne savent pas.

Si le premier tour des élections municipales avait lieu dimanche prochain, et s’il y avait dans toutes les communes de plus de 3.500 habitants des candidats représentant tous les principaux courants politiques, 42% voteraient pour une liste de la gauche parlementaire (27% pour le PS, 9% pour le Front de gauche, 6% pour EELV).

38% mettraient dans l’urne un bulletin pour une liste de l’opposition UMP-UDI-Nouveau Centre ou divers droite. 12% choisiraient une liste Front national. 2% se porteraient sur l’extrême gauche, 2% également sur "une autre liste".

Le CSA évalue à 48% le "potentiel de participation".

Lire aussi:

 

/sarkozy-passe-devant-hollande-dans-une-enquete-de-l-ifop-


-les-communes-devront-degager-de-fortes-economies

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 10:31

MANIFESTATION CONTRE LES EXPULSIONS SAMEDI 16 MARS 2013

avec la CNL et l'Urif-Cgt

non aux expulsionsLa loi d'hiver prend fin le 15 mars et avec elle, revient le temps des expulsions autorisées par la loi.

Jean-Pascal Bonsignore appelle les hommes et les femmes de gauche à rester mobilisés dans leur quartier, leur immeuble, leur rue, pour alerter le cas échéant et intervenir au besoin.

Il invite toutes les familles pouvant être concernées à se faire connaître au plus vite auprès de lui ou de militants DraveilàGauche de leur connaissance.

Il déposera au prochain conseil municipal, comme il l'a fait tous les ans depuis son élection en 2001, une motion déclarant "Draveil, ville anti-expulsions locatives".

Rdv pour la manifestation: 15H place de la République

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 16:26

maison DaudetBernard Grondin, conteur québécois, sera en résidence dans la maison d'Alphonse Daudet du 11 au 27 mars prochain.

Il animera des ateliers, des rencontres, des spectacles dans des hôpitaux, des…

Pour lire la suite cliquez ici

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans culture
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 11:59

Vendredi 8 mars sera la Journée internationale d'hommage aux luttes des femmes. A cette occasion, VoixLibreDraveil publiera ce jour et toute la semaine suivante des écrits et témoignages.

1910, les ouvrières du textile aux USA se mettent en grève pour obtenir une augmentation (minime) de salaire et un  temps de repos dans leur semaine de 7 jours et leurs 12 heures de travail quotidien.

2013, les salaires ont changé, le temps de travail aussi: mais la discrimination, les mauvaises conditions de travail demeurent. Les droits ont évolué par les luttes mais d'autres, nombreux, restent à conquérir.

Vendredi 8 mars et jusqu'au vendredi suivant, ce blog publiera vos écrits, témoignages, idées, vos exigences, vos rêves...

Parce que "Place au Peuple" rime inévitablement avec "Place aux Femmes".

Ecrivez-nous sur ce blog, à la rubrique "commentaires "ci-dessous, ou envoyez votre mail sur draveilagauche@voila.fr

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Coup de coeur
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 10:31

Le ministère de la Santé annonce une baisse des tarifs hospitaliers pour tenter de respecter les objectifs de dépenses en 2013. Cette baisse est supérieure à celle imposée aux cliniques privées. Ulcérés, les hôpitaux publics évoquent une suppression de 20 000 emplois. Après les retraites, les dotations aux collectivités et les prestations familiales, c’est au tour de la santé de se voir ponctionner?

manif sant-ballonDans un communiqué publié vendredi 1er mars, le ministère de la Santé annonce une baisse en 2013 des tarifs de prise en charge des patients : – 0,84 % pour le secteur public, contre – 0,21 % dans le secteur privé. Selon les estimations de la direction générale de l’offre de soins (DGOS), l’activité hospitalière continuera de croître de 2,8 % dans le secteur public et de 2 % dans le secteur privé cette année.

Il s’agit donc pour la ministre PS de la Santé de tenir l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie fixé à 2,7 % pour 2013, contre 2,5 % en 2012. C’est-à-dire de rentrer dans les “clous” budgétaires au prix d’une rigueur renforcée, même si le ministère affirme qu’un effort “exceptionnel” leur est consacré.

La Fédération hospitalière de France (FHF), porte-parole des hôpitaux publics, se dit ulcérée. « Nous comprenons les nécessités budgétaires mais nous n’acceptons pas d’être pénalisés par rapport au privé alors qu’on nous a dit qu’on voulait rétablir la notion de service public, a vivement réagi son délégué général, Gérard Vincent. Il y a le discours, l’affichage et la réalité, déplore-t-il. Les hôpitaux, dont les dépenses sont à 70 % des frais de personnel ne pourront éviter de supprimer des emplois, s’ils ne réussissent pas à augmenter leur activité”, affirme Gérard Vincent, évaluant les pertes d’emplois probables à “20 000 au bas mot”. Il souligne encore que certains hôpitaux seront incapables de réduire leur déficit, qui s’est élevé pour l’ensemble des établissements publics regroupés au sein de la FHF à 440 millions d’euros en 2011.

Cette annonce du ministère intervient alors que le gouvernement doit recevoir, le 4 mars, le rapport Couty sur un “nouveau pacte de confiance” avec le monde hospitalier. Le rapport pourrait préconiser un toilettage de la loi Hôpital, patients, santé, territoires.

Par ailleurs, les associations d’urgentistes ont plusieurs fois alerté le gouvernement, ces dernières semaines, sur leur manque de moyens.

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article