Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 18:11

Au vu du sondage Ifop du 9 janvier, la lutte des classes est une réalité bien vivante.

JE_lutte_des_classes_m.jpgLa lutte des classes existe, c’est l’opinion de 64 % des Français. Malgré les apparences et le discours dominant, ce jugement a pris de l’ampleur depuis les années 1960 : en 1964, seuls 40 % des Français interrogés jugeaient qu’elle était une réalité, et 44 % en 1967. N’en déplaise à Jérôme Cahuzac, ministre PS du Budget, qui assénait à Jean-Luc Mélenchon lors de leur débat à l’émission "Mots Croisés" du 7 janvier 2013 : "La lutte des classes, au fond, ça résume notre réelle divergence. Vous, vous y croyez toujours et moi je n’y ai jamais cru". Qui s'en étonnera, quand on voit la politique menée par Hollande et Fillon?

Pour le directeur du département opinion de l’Ifop, qui a mené cette étude sur les Français et le lutte des classes, Jérôme Fourquet, " la perception d’une société divisée en classes reste opérante ".

A l’inverse, le sentiment d’appartenir à une classe sociale se tasse légèrement : ils étaient respectivement 61 % puis 59 % à l’éprouver en 1964 et 1967, contre 56 %, en 1987 comme en 2013.

Voir Le sondage IFOP

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Alfred J 17/01/2013 09:42


Pour moi c'est une évidence, la lutte des classes est bien réelle. J'y vois deux raisons principales mais ce n'est pas exhaustif:


La première raison est une question d'intérêt. En effet ce qui entre dans la poche des uns est nécessairement un manque à gagner pour les autres. Exemple: une augmentation de salaire des
empoyés d'une entreprise est une diminution du profit potentiel des actionnaires. Certains ont pensé que la croissance permettrait de gommer cet antagonisme, mais c'est faux car chaque partie
souhaitant avoir toujours plus. la croissance augmente les différences, et donc le conflit.


La deuxième raison est que l'esclavagisme est dans la nature humaine. De tous temps (et encore aujoud'hui les hommes ont cherché à asservir d'autre hommes créant ainsi un clivage (le mot est à la
mode) générateur de lutte. De même pour la condition féminine dans certaines civilisations (la lutte pour le droit des femmes est une sorte de lutte des classes). 


Nier la lutte des classes ne mène à rien sinon à un retour en arrière de la société.


Mais ce n'est que mon avis, Je vous souhaite le bonjour!