Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 16:03

Tandis que l'été avance et que la rentrée s'annonce déjà difficile, nos édiles communautaires s'occupent de questions "essentielles" pour la vie des familles de nos trois villes: jugez plutôt.

Georges Tron, maire de Draveil a annoncé hier qu’il ne démissionnerait pas de son poste de président de l’agglomération Sénart Val de Seine après la demande des deux vice-présidents.

Mardi soir, lors du conseil communautaire, Gérald Hérault (DVG) et Serge Poinsot (ex-UMP), respectivement maires de Montgeron et de Vigneux ont demandé à Georges Tron de démissionner de la présidence de l’agglomération tout en précisant qu’il pourrait conserver la vice-présidence.

« Nous sommes dans une situation particulière, voire extraordinaire, a martelé Gérald Hérault. Malgré la situation financière saine et la gestion saine du personnel, notre agglomération s’est isolée, j’y vois un problème de gouvernance dû au refus de dialogue, d’écoute et au sectarisme de son président » s’est justifié le maire de Montgeron. Gérald Hérault a continué son discours en évoquant les ennuies judiciaires de Georges Tron : « vous provoquez une surenchère juridique et judiciaire qui ne vous permet plus d’animer votre équipe sereinement ». Appuyé par Serge Poinsot, ce dernier a déclaré que  « la démission dans l’honneur est la seule voie à suivre ».

« Bien sûr, je ne démissionnerai à un aucun moment » a rétorqué le maire de Draveil, impassible, avant d’ajouter « ce qui me frappe le plus, c’est votre légèreté dans cette opération de tentative de putsch que vous menez depuis plusieurs semaines ». Persuadé d’être victime « d’un coup politique », Georges Tron s’est adressé à Gérald Hérault en déclarant « vous parlez d’intérêt général, moi je dis qu’il s’agit d’un coup préparé, et là, Monsieur le Maire, je vous regarde dans les yeux pour vous dire que je ne crois pas une seule seconde à un pouce d’un iota d’un début de sincérité de votre demande ».

Le conseil a pris fin à 4 heures du matin après que les deux élus aient accepté de retirer leur demande de démission. Une rencontre entre les trois hommes est prévue au mois de septembre et s’annonce déjà mouvementée.

Alors que l'avenir ne s'annonce pas des plus roses pour les collectivités (lire: Gel des dotations aux collectivités: après les élections, la douche froide! ) on aurait préféré entendre des déclarations de politique de la part de nos 3 premiers magistrats locaux (l'un UMP, l'autre ex-PS, l'autre enfin ex-UMP); mais non, au lieu de se mobiliser pour leurs services publics, ils préfèrent la surenchère "médiatique"! Vivement 2014 que l'on puisse les changer tous les 3!

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Alfred J 28/07/2012 09:38


Chère LouiseMichel: Je crois que vous m'avez mal compris. C'est justement l'utilisation de budgets communaux à des fins autres que le bien des administrés que je fustige. A draveil par exemple je
pense à la restauration outrancière de l'Eglise, l'achat de statues censées rendre hommage aux célébrités ayant habité à Draveil qui sont une abberration à la fois historique et artistique,
etc... Tout ceci est en effet loin des préoccupations des familles modestes qui pour information ne sont pas toutes aux bergeries et aux mazières.

LouiseMichel 15/07/2012 17:31


Cher alfred J, réduire les budgets communaux à des dépenses dispendieuses révèle une grande méconnaissance des besoins des familles modestes qui n'ont que le service public local comme
richesse à leur portée. Je vous invite à aller faire un tour dans les tours de Bergeries ou aux Mazières, vous constaterez combien ils sont loin des élucubrations médiatiques de nos trois
maires... 

Alfred J 07/07/2012 11:06


Apparemment il existe des divergences (le mot est faible) entre ces trois élus. Pourquoi selon vous serait-il futile d'en parler? Votre titre : on s'occupe comme on peut, laisse entendre que
c'est votre avis. Non il n'est pas anecdotique qu'un Président soit contesté par 2 Vice-Présidents et une partie du Conseil et ceci doit être connu.


Quant au gel des dotations aux collectivités locales, ce n'est rien de plus que l'effort qui sera demandé à tous, riches, entreprises mais aussi travailleurs du privé, fonctionnaires, retraités
et rentiers afin d'assainir les finances du pays. Je ne vois pas pourquoi ces collectivités en serait éxemptée.


 Peut-être qu'ainsi les collectivités locales comprendrons qu'on ne peut pas continuer à dépenser plus sans vraiment améliorer le service apporté aux contribuables. Il est temps de mettre
fin à tous les projets dispendieux menés à des fins électoralistes parce que c'est la mode ou pour faire plaisir à telle ou telle communauté.