Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 18:09

Lors du Conseil municipal du 28 février consacré aux orientations budgétaires 2011 pour Draveil, Jean-Pascal Bonsignore est intervenu pour préciser qu'il ne  partageait pas la présentation générale du contexte dans lequel se prépare l'élaboration du Budget 2011 de Draveil, "qui intervient plutôt à mon sens dans un cadre de durcissement de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) et de généralisation de la rigueur et de l'austérité."

" Pour la gauche que je représente, a précisé l'élu, nos finalités et ambitions politiques sont diamétralement opposées à la vision néolibérale de la société que cherche à imposer par tous les  moyens ce gouvernement dont vous faites partie. Nous prônons une toute autre politique : axée sur la lutte contre les inégalités, toutes les discriminations et pour l'épanouissement de chacun. Tourné vers les besoins des populations et répondant au mieux à leurs aspirations."

La dépense publique n'est pas une maladie qu'il faut éradiquer comme l'a indiqué le Président Sarkozy lors du congrès des maires le 23 novembre. Elle est source de progrès social, de création de richesses, d'épanouissement individuel et collectif, elle garantit les libertés publiques et les solidarités, elle cimente notre pacte républicain et doit reposer sur la contribution juste et équitable de chacun, selon ses potentialités.

"La poursuite de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme (PLU) devra porter toutes ces ambitions et en permettre la traduction opérationnelle pour les années à venir" a rajouté JP Bonsignore. Mais avec un enjeu simple : pourrons-nous encore permettre aux catégories populaires et moyennes les plus affectées par la crise, de continuer à vivre et d'habiter à Draveil, et en même temps créer les conditions pour que leurs enfants le fassent à leur tour? " A côté de la légitime aspiration à accéder à la propriété, il nous revient de garantir une offre de qualité en logement social, avec l’objectif de parvenir à 30 % de logements sociaux (conventionnés, bien entendu) avant la fin du mandat."

 

La hausse des taux ne peut apparaître comme un moyen d'équilibrer notre balance de fonctionnement, face à une chute conséquente des dotations d'Etat et d’une prévisible stagnation de  la contribution économique territoriale qui remplace la taxe professionnelle. "Aussi, face à l’asphyxie financière que l’Etat nous impose, face aux attaques répétées du gouvernement contre la libre administration des élus locaux et des citoyens, je proposerai d’élaborer et de porter devant la population et les salariés un 2° budget d’exigence, le vrai budget qu’il faudrait pour répondre aux besoins des Draveillois, a conclu JP Bonsignore.

Lire son intervention: dob 2011 draveil-jpb dob 2011 draveil-jpb

 

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Conseil municipal
commenter cet article

commentaires