Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 10:39

L’URIF CGT appelle les conseillers prud’homaux d’Ile-de-France à se mobiliser et à manifester le 16 décembre en convergence avec  les salariés du commerce qui manifesteront ce jour-là contre le projet Macron qui généralise le travail de nuit et du dimanche.

Manifestation « Contre la Casse des Prud’hommes »

Le mardi 16 décembre,

à 11 heures place Diaghilev (métro Chaussée d’Antin) jusqu’à République.

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 09:37

Comme chaque année en novembre, les acteurs de l’ESS (économie sociale et solidaire) organisent des initiatives dans les villes de l'Essonne pour faire connaitre leur vision alternative du développement.

Ils ne représentent que 10% du marché du travail, mais puisent leur histoire dans la loi de 1901 sur les associations et sur le modèle coopératif de 1947. Les acteurs de l’économie sociale et solidaire ne sont pas des entrepreneurs comme les autres. Militants à leur manière, ils regardent vers un modèle économique plus solidaire, plus innovant, plus écolo et plus démocratique. Ils n’attendent pas tout de la croissance et du marché, ils inventent une nouvelle économie.

Comme chaque année, novembre est le mois de l’ESS. Durant 30 jours, ils vous convient à découvrir et partager les valeurs qui les animent. Et cette édition 2014 revêt un caractère particulier, quelques mois après l’adoption d’une loi sur l’ESS, reconnaissant le rôle des Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CRESS) dans le développement territorial de cette autre économie.

Lire la suite sur Essonne-Infos

Tout le programme

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 12:14

Plus qu'un jour d'accueil et plus de boite aux lettres: l'accueil CPAM de Draveil est réduit à "peau de chagrin"!

VoixLibre vous avait déja alertés il ya quelques temps (lire: L'accueil CPAM de Draveil doit rouvrir tous les jours ) avec l'exigence d'un réouverture quotidienne exprimée par Jean-Pascal Bonsignore, alors conseiller municipal.

La victoire de l'UMP à Draveil et la politique de droite du gouvernement PS ont permis la suite: réduction de ce service public à un seul jour d'accueil, et même plus de boîte aux lettres (il faut envoyer son courrier à Evry - en le timbrant, évidemment).

DraveilàGauche va interpeller les pouvoirs publics sur cette décison inacceptable: à Draveil, il faut un accueil CPAM ouvert tous les jours! Faites vous connaître sur ce blog pour soutenir cette action.

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 16:36

Malgré les engagements du Premier Ministre le 6 mars 2013, lEtat ne semble pas décidé à assurer ses engagements financiers concernant lamélioration du réseau de transport existant et la construction de nouvelles lignes de métro, de RER, de tramways, etc.

Pourtant, la modernisation des RER, la réalisation du métro Grand Paris Express ainsi que les prolongements de lignes de tramway, de métro et de RER sont indispensables face à lurgence de la situation des transports franciliens et aux besoins croissants de la population. De tels investissements publics, créateurs demplois non délocalisables, sont vitaux face aux défis sociaux et environnementaux que notre pays affronte.

Les négociations engagées entre lEtat et la Région sur le financement du Contrat de Projet Etat-Région (CPER) confirment les réticences de lEtat à assumer sa part de responsabilité et le financement promis au plus haut niveau de lEtat. Ces réticences entraineront, dès cet été, des retards sur les grands projets de transports faute de financement. Des mois et des années pourraient ainsi être perdus sur certains projets, pourtant attendus de longue date.

Face à cette situation, nous souhaitons que de nouveaux financements soient levés immédiatement pour assurer le financement des projets du Nouveau Grand Paris et le maintien coûte que coûte de leurs calendriers respectifs. Nul ne comprendrait labandon pur et simple de projets.

Face à cette situation inquiétante, les administrateurs Front de Gauche du STIF réitèrent leur proposition dune réévaluation de la part stationnement de la taxe locale sur les bureaux. Cette réévaluation, ciblée sur les secteurs où les transports collectifs proposent une véritable alternative à lautomobile, assurerait des recettes annuelles importantes pour contribuer à assurer lengagement financier pris par lEtat (200 millions par an de crédits budgétaires et 150 millions de recettes nouvelles). Il sagit dune piste de financement pérenne et éco-responsable, déjà abordée par le Premier Ministre et par le rapport du député CARREZ. Dautres pistes, issues du groupe de travail que Christian FAVIER a rassemblé en 2013 et composé d’élus de toutes sensibilités, doivent être étudiées à limage dune contribution du secteur touristique ou de laviation daffaires.

Sans de nouvelles ressources pour les transports collectifs, nous courons à la catastrophe. Les difficultés rencontrées sur le réseau existant, malgré des investissements déjà historiquement hauts, perdureront et saggraveront. Personne ne pourrait cautionner cela. Des ressources complémentaires sont donc incontournables.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 09:00

Les résultats des élections européennes en France font apparaitre plusieurs éléments extrêmement inquiétants pour la démocratie et le vivre ensemble au niveau national et européen. La Cgt appelle à un changement radical de politique.

Pour la première fois depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, un parti d’extrême droite, le front national, arrive en tête d’une élection.

Pour la CGT, ce vote est une impasse. Ce vote de l’extrême, dans de nombreux pays européens, caractérise la défiance envers les politiques européennes d’austérité qui ne répondent en rien aux aspirations des populations pour un véritable projet européen.

Par son faible résultat, le parti au pouvoir en place est, une nouvelle fois, désavoué dans ses choix gouvernementaux. Au lendemain des élections municipales, d’un remaniement ministériel, celui-ci a décidé de poursuivre, d’accélérer ses réformes, menaçant l’avenir des jeunes, des retraités, des plus pauvres et octroyant toujours plus de cadeaux au patronat.

La CGT, avec la Confédération Européenne des Syndicats, porte un projet européen qui constitue une véritable alternative de sortie de crise et de progrès social. Ce projet permettrait la création de 11 millions d’emplois en relançant l’économie par un effort important d’investissement de l’ordre de 260 milliards d’euros par an pendant dix ans. Cette somme équivaut à 2 % du PIB européen soit deux fois le budget annuel de l’Union européenne.

Pour la CGT, une autre Europe est possible.La semaine d’action et de mobilisation du 23 au 27 juin sera l’occasion de se déployer sur les lieux de travail, d’aller à la rencontre des salariés sur leurs préoccupations et de mettre en débat ses propositions, avec une journée forte de manifestation et de grève le 26 juin.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 08:51

Malgré les vacances, le pont et parfois la pluie, avec 210 000 manifestants dans 296 rassemblements souvent unitaires (à comparer au 160 000 de l’an dernier), les salariés, les privés d’emploi, les retraités ont exprimé leur colère mais surtout leur volonté de changement.

Ce 1er mai 2014 a été l’occasion de mobilisations massives des salariés dans tous les pays d’Europe, et ailleurs dans le monde, témoignant la solidarité entre travailleurs et les convergences de luttes, face aux mêmes politiques d’austérité qui les frappent.

Le travail n’est pas un coût mais une richesse qui doit être reconnue dans son contenu, son organisation, sa rémunération, en augmentant le salaire brut. C’est le coût du capital et la part toujours croissante des dividendes attribués aux actionnaires qui étranglent les investissements, la croissance, le développement de PME et PMI, la création d’emploi, l’augmentation des salaires, le développement de la Sécurité Sociale.

L’endettement public, dont on nous rebat les oreilles, s’est énormément alourdi en 2009 pour sauver les banques qui avaient spéculé.

Les 200 milliards d’euros d’aides et d’exonération attribuées chaque année au patronat sans aucune contrepartie, participent aussi à cet endettement.

En faisant un nouveau cadeau de 30 milliards de plus au patronat, le gouvernement entend faire 50 milliards d’économie sur le dos des salariés, privés d’emploi et retraités.

Il est inacceptable qu’à l’exemple des salariés d’Alsthom, chacun soit suspendu à des décisions prises par quelques-uns qui n’ont jamais rien à voir avec le travail et les enjeux d’une filière industrielle. Il est inacceptable que le prétexte de la dette serve au démantèlement des services publics et de la protection sociale, garant du vivre ensemble et de la solidarité.

Les salariés doivent se mêler de leurs affaires ! Après ce 1er Mai 2014, d’autres rendez-vous revendicatifs dans l’unité la plus large sont à venir : le 15 mai 2014 dans la fonction publique, du 12 au 15 mai 2014 dans la métallurgie, le 12 mai 2014 dans les transports et les services publics du nettoyage, le 22 mai 2014 à la SNCF, le 3 juin 2014 pour les retraités…

En 2009, nous le disions par millions « La crise, c’est eux, la solution, c’est nous », plus que jamais ce mot d’ordre est d’actualité !

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 09:39

Les menaces d'expulsions et de coupures d’énergie, suspendues entre le 1er novembre et le 31 mars, ressurgissent à la fin de l'hiver avec leur lot d’angoisses pour les familles pauvres.

non aux expulsionsLes permanences d’accueil, de solidarité et relais santé du Secours populaire offrent des espaces d’écoute et d’aide.

Lire la suite:link

Lire ci-dessous les motions de JP Bonsignore au Cm de Draveil: les réentendrons-nous? On en doute, jamais les autres élus d'opposition n'en ont en faites dans les deux précédents mandats. A suivre...

Logement: la trêve d'hiver au 1er octobre!

La trêve hivernale prolongée jusqu'à la fin mars: une première!

Expulsions: faite-vous connaître au plus vite!

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 11:16

Pause fiscale ou pas, cette nouvelle année comporte encore son lot de nouveautés en ce qui concerne l'impôt sur le revenu et l'emploi. Avec de très mauvaises nouvelles pour certaines catégories de familles.

Sindigne.pngi certaines mesures sont positives pour l'ensemble des ménages, à l'image de la réindexation du barème sur l'inflation, d'autres vont affecter très lourdement certains foyers, comme les retraités ayant eu plus de 3 enfants, dont la prime va être fiscalisée, ou encore les salariés titulaires de contrats collectifs de complémentaires santé, qui vont devoir faire une croix sur une partie de leur avantage fiscal.

L'Insee est de son côté moins optimiste que le gouvernement sur la possibilité d'inverser durablement la courbe du chômage.

L'Institut a ainsi prévu le 19 décembre que l'économie française connaîtrait une reprise poussive en 2014, insuffisante pour provoquer une inversion de la courbe du chômage qui se stabiliserait à 11,0% de la population active au premier semestre.

Il entrevoit un léger mieux dû aux emplois aidés et à un net ralentissement des destructions de postes dans le privé (4.000 au premier semestre 2014), dû notamment aux effets du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE).

Mais le taux de chômage, qui était de 10,9% à la fin du 3e trimestre, se stabiliserait à 11,0% à la fin du premier semestre, une évolution bien loin de l'inversion de la courbe promise par François Hollande pour fin 2013.

« Tant qu’un homme pourra mourir de faim à la porte d'un palais où tout regorge, il n’y aura rien de stable dans les institutions humaines»; ainsi écrivait Eugène Varlin, ouvrier communard fusillé par les Versaillais, socialiste de gauche, militant actif du rassemblement des organisations de travailleurs pauvres contre l'austérité (déjà, à l'époque, oui). Certains devraient en prendre de la graine...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 09:09

Le chantier de "remise à plat" de la fiscalité en France est lancé et les premières mesures seront incluses dans la Loi de finances 2015, a déclaré jeudi le Premier ministre du gouvernement PS-Verts, Jean-Marc Ayrault. De quoi craindre le pire?

euros"Aujourd'hui le chantier est lancé", a déclaré le Premier ministre, qui était l'invité du journal de 20h de TF1. "En accord total avec le président de la République, on a bien fixé les orientations pour une première étape : loi de finances 2015, c'est-à-dire avant l'été 2014, donc il n'y a pas de temps à perdre", a-t-il ajouté, précisant que la réforme était lancée "pour la durée du quinquennat". Jean-Marc Ayrault a dit vouloir en finir avec un "système qui créé confusion, injustice et perte de confiance".

A ceux qui s'inquiètent de nouvelles hausses d'impôts, à l'origine de mouvements sociaux cet automne, Pierre Moscovici a assuré qu'il "ne s'agit en aucun cas d'augmenter les prélèvements obligatoires qui baisseront d'ici la fin du quinquennat (mais) d'une remise à plat". Pierre Moscovici a assuré que son ministère de l'Economie et des Finances, où l'on s'est plaint de ne pas avoir été prévenu en amont du projet de réforme, serait "au coeur de cette démarche"

Sur TF1, Jean-Marc Ayrault s'est déclaré optimiste quant aux résultats de la politique économique menée depuis 18 mois, affirmant que la croissance revenait et que la promesse d'inverser la courbe du chômage était en passe d'être tenue. "Nous y sommes quasiment, après cinq ans de croissance zéro en moyenne en France, à la fin de l'année, nous retrouverons la croissance. En 2014 nous retrouverons une croissance plus élevée. En 2015 elle sera au-delà de 1,5%", a-t-il déclaré. Cela veut dire que tous les efforts qui ont été faits par les Français sont en train de payer", a ajouté Jean-Marc Ayrault.

C'est exactement ce qui ne va pas: prôner l'effort , la rigueur et l'austérité comme solution, alors que des multinationales s'enrichissent et que le gouvernemennt ne fait rien!

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a déclaré mercredi à l'Assemblée nationale que la réforme de la fiscalité ne pourra aboutir que si elle s'accompagne d'une "baisse de la pression fiscale". En Irlande, après 5 ans de rigueur effrénée, les feuilles d'impôts reçues en automne ont affiché... une hausse! Pas question d'accepter le même scénario de la part du gouvernement  "de résignation" PS-Verts!


Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 14:48

La CGT lance une grande campagne intitulée "Répartir autrement, c’est capital !" avec une première offensive sur les salaires.

eurosDe nombreux économistes reconnaissent désormais que l’austérité empêche la croissance et provoque la récession. Le mode de croissance financier et libéral qui s’est imposé depuis trente ans nous a précipité dans cette crise. C’est bien ce modèle économique qui privilégie la rémunération des actionnaires au détriment des salaires, de l’investissement, de la protection sociale et du bien commun qu’il faut mettre en cause.

Alors que le patronat et le gouvernement mettent en avant le "coût du travail" comme frein à la compétitivité, la CGT estime que la revalorisation des salaires est indispensable et urgente pour :

- répartir plus justement les gains de productivité et favoriser la croissance de l’emploi ;
- maintenir et faire progresser le pouvoir d’achat ;
- atteindre l’égalité entre les femmes et les hommes ;
- rémunérer les qualifications ;
- relancer l’économie.

Elle propose de :

- revaloriser immédiatement le Smic à 1 700 euros bruts ;
- la fin du gel de l’indice des fonctionnaires ;
- la résorption des inégalités femmes/hommes ;
- l’ouverture immédiate de négociations dans les entreprises et les branches

- Lire l’intervention Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT lors de la conférence de presse du 18 novembre 2013

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article