Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 15:15

point-sante-plaque-immeuble.jpgPrès de la place Mandela aux Bergeries, le Point-santé municipal devra redevenir un vrai centre de santé en centre-ville.

Vestige de l'ancien centre de santé municipaldestruction-centre-de-sant--09-05-vue-de-face-pelleteuse-pr.jpg détruit par la droite UMP à Draveil (lire: Que devient le centre de santé de Draveil? ), le point santé se situe dans le batiment de logements de l'école primaire St-Exupéry aux Bergeries, tout près de la place Mandela. Un symbole d'autant plus fort que la bataille pour sa reconstruction ne faiblit pas.

Dans le programme de l'équipe Draveilàgauche en 2014, on lisait:

Le centre de santé, que nous sommes les seuls à avoir défendu depuis sa fermeture par la Droite en 2004, sera rouvert en centre-ville ; il permettra d’assurer des prestations médicales et de prévention avec prise en charge du tiers-payant sans coût pour les familles

Les locaux sont identifiés, l’agglomération prendra leur loyer ou acquisition en charge

Le projet est déposé auprès d’une association départementale de santé, qui dispose des autorisations professionnelles et de praticiens locaux que nous avons rencontrés

Son budget annuel est établi et équilibré : pas de coût supplémentaire sur vos impôts.

-Une antenne médicale intercommunale sera installée aux Bergeries, en accord avec la communauté d’agglomération et le bailleur Batigère ; le projet, présenté par JP Bonsignore, est en cours d’étude (locaux, budget, praticiens intéressés)

Une des pistes de travail identifiait des locaux en centre-ville, avenue Henri-Barbusse, écrivain, cofondateur et premier président de l'Association républicaine des anciens combattants (ARAC), membre du PCF. Un autre symbole aussi fort que Madiba.

Vous souhaitez rejoindre le groupe de travail sur ce sujet? Contactez-nous au 06 87 21 97 59 ou sur draveilagauche@voila.fr

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 09:36

Hier jeudi matin, le personnel de l’Hôpital Sud Francilien était dans les rues d’Evry afin de lutter contre le plan de retour à l’équilibre financier imposé par la direction.

Suite à l’échec du Partenariat Public Privé (PPP) signé en 2006 avec le constructeur Eiffage, le Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) tente petit à petit de recouvrir ses dettes. Néanmoins, le plan de retour à l’équilibre financier imposé par la direction n’est visiblement pas du goût des salariés. Si ces derniers craignent de perdre leur poste, ils s’inquiètent surtout pour la prise en charge des usagers. Ce jeudi, c’est donc par une opération escargot dans les rues d’Evry qu’ils ont décidé de lutter contre ce fameux plan. (Source: Essonne-Infos; lire aussi: combien coûte la sortie du partenariat public-privé)

Déjà en sous-effectif, les salariés de l’hôpital s’inquiètent face à une charge de travail en constante augmentation. « On n’est plus en capacité de prendre en charge les patients »; « Quelle prise en charge allons-nous pouvoir offrir aux usagers ? », s’interroge la représentante CGT et Aide soignante dans l’établissement..

Et si le personnel espérait d’éventuelles réponses grâce à cette mobilisation, il a finalement dû essuyer une fin de non recevoir de la part de l’ARS, et un rendez-vous manqué avec Francis Chouat, maire PS d'Evry, ce dernier étant absent. Décidément, ils ne changeront jamais...

Malgré cet échec les syndicats n’entendent pas baisser les bras, et ont prévu de se rendre à la manifestation nationale contre l’austérité sur l’hôpital le mardi 23 septembre devant le ministère de la santé à Paris. Seront-ils reçus par le ministre PS? Rien n'est moins sûr...



Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 09:51

Le personnel de l’hôpital Sud Francilien proteste contre la suppression prochaine de 52 postes.

hopital sud FrancilienA l’image de l’hôpital d’Arpajon qui se bat pour garder son service de réanimation, le personnel de l’hôpital Sud-Francilien tente d’empêcher une suppression de 52 postes au sein de l’établissement. Une suppression visant à amoindrir le déficit de l’hôpital, évalué à 30 millions d’euros suite à un partenariat public privé infructueux.

Pour tenter de contrer cette décision, les syndicats FO, CGT et Sud ont déserté le comité technique d’établissement de l’hôpital Sud-Francilien et ont appelé à la grève du personnel sur les journées de mardi et mercredi. Cette mobilisation, qui devrait vraisemblablement être reconduite la semaine prochaine, a néanmoins déjà abouti à quelques avancées. « Deux postes d’aide-soignants ont été rétablis et des réunions sont prévues dès la semaine prochaine », indique Catherine Fayet du syndicat Sud. Une pétition a été lancée et Francis Chouat, maire d’Evry et président du Conseil de surveillance a aussi été contacté dans le but de modifier cette décision. « On ne comprend pas comment on pourrait maintenir cette hausse d’activité de 14% (par rapport à 2013), avec une suppression de personnel », conclut Catherine Fayet.

(Source: Essonne-Info)

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 08:24

destruction-centre-de-sant--09-05-vue-de-face-pelleteuse-pr.jpgLe centre de santé, que nous sommes les seuls à avoir défendu depuis sa fermeture par la Droite en 2004, sera rouvert en centre-ville ; il permettra d’assurer des prestations médicales et de prévention avec prise en charge du tiers-payant sans coût pour les familles.


Ce que la Droite a fermé et détruit, nous le rouvrirons.


-Les locaux sont identifiés, l’agglomération prendra leur loyer -ou leur acquisition- en charge;

-Le projet est déposé auprès d’une association départementale de santé (qui dispose des autorisations professionnelles) et de praticiens locaux  que nous avons rencontrés ; une étude de  faisabilité a été lancée.

-Son budget annuel est établi et équilibré : pas de coût supplémentaire sur vos impôts.

Une antenne médicale intercommunale sera installée aux Bergeries, en accord avec la communauté d’agglomération et le bailleur Batigère ;  le projet, présenté par JP Bonsignore, est en cours d’étude (locaux, budget, praticiens intéressés) ; la seule consultation actuelle (orthophonie) y sera rattachée ;

L'équipe Draveilàgauche défendra, comme c'est le cas depuis le début, les emplois de l’hôpital Joffre-Dupuytren, non pas en belles paroles électoralistes comme le fait la Droite, mais sur le terrain en accord avec les salariés et leurs syndicats ; la population sera invitée à se mobiliser en ce sens.

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 18:54

Le collectif 91 "NON au gaz de schiste" présente une vidéo et un powerpoint le 17 octobre à 20h30 au cinéma l'Orangerie à Draveil.

Ne manquez pas cette séance importante qui vous renseignera sur les nuisances et les dangers de cette exploitation.

 Cinéma l'Orangerie , avenue Barbusse (en face de l'église)

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 09:17

La majorité départementale prévoit, en accord avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), la création d’une nouvelle structure à Draveil pour répondre aux besoins médico-sociaux des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et des plus de soixante ans en perte d’autonomie.

Simplifier les parcours de soins et de vie, c’est l’objectif voulu à travers la création d’une troisième MAIA (Maison pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer) en Essonne, un projet qui sera soumis au vote lundi prochain à l’Assemblée Départementale.

À l’image des deux MAIA déjà présentes au nord et au centre-est du 91, elle devrait permettre de rassembler différents acteurs sociaux, médicaux et sanitaires au sein d’une même structure. Le CG a ainsi répondu à un appel à candidatures organisé par l’ARS d’Île-de-France, en proposant une implantation sur le secteur du Val d’Yerres, où résident près de 13 000 personnes de plus de 75 ans.

Si le projet est adopté, la MAIA serait installée à la maison départementale des solidarités de Draveil, rue Pierre Brossolette, les coûts de fonctionnement étant couverts par l’ARS. A suivre...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 17:19

Samedi 15 juin, tous ensemble à Paris, 13 heures
Place de la Bastille vers Nation

manif sant-ballonL’Agence régionale de Santé, créée en 2009, impose dans tous les établissements publics des mesures d’économie et met en place des plans de retour à l’équilibre budgétaire.
Cette politique se traduit par des coupes sombres dans les budgets en personnels, entrainent des diminutions d’emplois et des fermetures d’activités en chirurgie, en médecine, dans les maternités ou les services de longs séjours qui accueillent les personnes âgées.
Des transferts vers le Privé, lorsque l’activité est considérée comme « lucrative », sont organisés méthodphoto JPB-portraitiquement dans les territoires.
Aujourd’hui dans notre région, il y a plus de lits privés « lucratifs » dans les cliniques que de lits publics dans les hôpitaux…il faut stopper cette hémorragie, la Santé ne doit pas être une marchandise !

Jean-Pascal BONSIGNORE

Conseiller municipal DraveilàGauche

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 09:27

Marche nordique, modélisme, escalade, activités nautique... Dès 8h30, les plus motivés pourront venir ce dimanche matin à Draveil participer à la journée Omnisports mise en place par la FSGT.

Cet événement fait écho à l’action que conduit la fédération depuis sa création en 1934 : donner à chacun la possibilité de faire du sport quelle que soit son origine sociale. À l’époque, la démarche, relayée par le Front Populaire, était destinée aux travailleurs : démocratiser les loisirs sportifs dans un élan citoyen, en lien avec les premiers congés payés.

Symbole de la liberté républicaine lors de la seconde Guerre mondiale puis la décolonisation, le sport a ensuite évolué dans sa dimension associative grâce au combat du FSGT. Plusieurs enjeux liés à l’activité physique se sont ainsi ajoutés avec le temps, notamment la santé et l’environnement.

L’ensemble des activités est accessible gratuitement, il suffit juste de s’inscrire en arrivant (à l’exception du concours de pêche et du tournoi de football à 7).

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 11:46

Vendredi 5 avril au matin, les personnels du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) ont lancé une opération escargot sur la RD7 afin de stopper la suppression de postes dans plusieurs services.

Les personnels du CHSF se sont mobilisés pour protester contre les « mesures d’économie que le directeur et l’agence régionale de santé imposent aujourd’hui à l’hôpital ». En début d’année ces deux organes annonçaient la mise en place d’un plan de retour à l’équilibre. Le but est d’augmenter les recettes du CHSF pour qu’il puisse rembourser son déficit plafonnant à 27 millions. Le centre hospitalier doit par conséquent réaliser 8 millions d’euros d’économies sur quatre ans pour retrouver un équilibre budgétaire. Son déficit est principalement lié aux surcoûts occasionnés par sa construction en Partenariat public-privé (PPP).

Afin de faire croître ses recettes, c’est-à-dire son activité, tout en diminuant ses charges notamment salariales, le centre hospitalier doit procéder à une cinquantaine de suppressions de postes. Ce vendredi, les salariés manifestaient contre cette décision pour « proposer des soins de qualité dans l’hôpital ». Au total, 38 postes dans le service du bio-nettoyage assurant l’hygiène hospitalière, quatre postes au laboratoire et cinq emplois à la pharmacie sont susceptibles de disparaître. Également, les salariés militent contre le non remplacement de certains personnels hospitaliers. « Les départs à la retraite, les congés maladie et maternité ne sont plus remplacés dans les services de soins, administratifs, techniques et logistiques, regrettent les organisations syndicales. Il est de plus en plus difficile d’accueillir nos patients et leur famille dans de bonnes conditions ».

L’idée des personnels de l’hôpital étant de se faire entendre du Préfet de l’Essonne Michel Fuzeau et la ministre des Droits des Femmes Najat Vallaud-Belkacem qui étaient en déplacement dans le centre de recherche évryen. Mais la police de Valls les en a empêchés.

Soutenue par l’intersyndicale FO-CGT-Sud Santé, cette opération escargot visait à sensibiliser les usagers à leur action. « Notre combat est aussi le vôtre ! », pouvait-on lire sur les voitures du personnel hospitalier. On attend vite du gouvernement Hollande-Ps de défaire la casse de l'hôpital orchestrée par la droite!

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 10:31

Le ministère de la Santé annonce une baisse des tarifs hospitaliers pour tenter de respecter les objectifs de dépenses en 2013. Cette baisse est supérieure à celle imposée aux cliniques privées. Ulcérés, les hôpitaux publics évoquent une suppression de 20 000 emplois. Après les retraites, les dotations aux collectivités et les prestations familiales, c’est au tour de la santé de se voir ponctionner?

manif sant-ballonDans un communiqué publié vendredi 1er mars, le ministère de la Santé annonce une baisse en 2013 des tarifs de prise en charge des patients : – 0,84 % pour le secteur public, contre – 0,21 % dans le secteur privé. Selon les estimations de la direction générale de l’offre de soins (DGOS), l’activité hospitalière continuera de croître de 2,8 % dans le secteur public et de 2 % dans le secteur privé cette année.

Il s’agit donc pour la ministre PS de la Santé de tenir l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie fixé à 2,7 % pour 2013, contre 2,5 % en 2012. C’est-à-dire de rentrer dans les “clous” budgétaires au prix d’une rigueur renforcée, même si le ministère affirme qu’un effort “exceptionnel” leur est consacré.

La Fédération hospitalière de France (FHF), porte-parole des hôpitaux publics, se dit ulcérée. « Nous comprenons les nécessités budgétaires mais nous n’acceptons pas d’être pénalisés par rapport au privé alors qu’on nous a dit qu’on voulait rétablir la notion de service public, a vivement réagi son délégué général, Gérard Vincent. Il y a le discours, l’affichage et la réalité, déplore-t-il. Les hôpitaux, dont les dépenses sont à 70 % des frais de personnel ne pourront éviter de supprimer des emplois, s’ils ne réussissent pas à augmenter leur activité”, affirme Gérard Vincent, évaluant les pertes d’emplois probables à “20 000 au bas mot”. Il souligne encore que certains hôpitaux seront incapables de réduire leur déficit, qui s’est élevé pour l’ensemble des établissements publics regroupés au sein de la FHF à 440 millions d’euros en 2011.

Cette annonce du ministère intervient alors que le gouvernement doit recevoir, le 4 mars, le rapport Couty sur un “nouveau pacte de confiance” avec le monde hospitalier. Le rapport pourrait préconiser un toilettage de la loi Hôpital, patients, santé, territoires.

Par ailleurs, les associations d’urgentistes ont plusieurs fois alerté le gouvernement, ces dernières semaines, sur leur manque de moyens.

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article