Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 12:25
Jeudi 11 septembre, de nombreux salariés des services publics de l'hôpital Dupuytren et de la mairie ont manifesté dans les rues de Draveil. Exigences: la sauvegarde des emplois et des statuts, les moyens de mieux servir la population.
Partie de l'hôpital Dupuytren à l'appel des syndicats CGT et FO,  la manifestation a descendu le boulevard Barbusse jusqu'à l'ancien hôtel de ville (rebaptisé Centre administratif depuis que le Maire et ses services ont investi le chateau de Villiers).
Dans le cortège, des employés communaux des ateliers et surtout des personnels des écoles: Atsem, femmes de service, personnels de cantine, en lutte pour obtenir que leur travail ne soit pas remis en cause par les décisons arbitraires du Maire qui les déplace d'une école à l'autre sans concertation avec la communauté éducative: parents, enseignants et personnels municipaux.
Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal qui les accompagnait, a saisi le Maire de Draveil afin qu'un rendez-vous soit organisé cette semaine avec une délégation de personnels communaux des écoles. VoixLibre vous en tiendra informés.
Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 19:22

Recu d'une internaute, et publié pour susciter réactions, avis et commentaires...

Que faire à Draveil quand on est demandeur d'emploi, et qu'on n'a pas internet chez soi? La suite est édifiante!

Deux lieux existent à Draveil, amplement subventionnées par la Région, le Conseil général, la Politique de la ville, l'agglomération et peut-être des crédits du Fonds social européen:

- la maison de l'emploi: pas d'accès libre à internet, les postes sont le plus souvent occupés par des formations (une bonne chose, bien sûr); demandeur d'emploi individuel ayant juste besoin d'un accès à intrenet pour rechercher des offres, s'abstenir...

- le Point Internet (EPN) au café-cultures: horaires irréguliers, plages d'ouvertures réduites, postes régulièrement occupés pour des formations intrenes mairies ou agglo ( et , défense de rire, par des formations pour la maison de l'emploi qui du coup... ferme ses portes!)

Une habitante des Bergeries a voulu aussi accéder au point Internet dépendant de la Maison intercommunale de quartier: horaires en journée, pas d'accès libre, etc... On fait quoi?

Bref, sur le papier, dans les dossiers de subventions, sur les magazines de la ville et de l'agglo, lors des réunions officielles (et sans doute bientôt dans la propagande de campagne de l'UMP), il ya tout ce qu'il faut pour aider les chômeurs en recherche d'emploi à Draveil. Dans la réalité, pour pouvoir accéder librement à internet quand on ne l'a pas chez soi, je dois aller ... à la bib de VIgneux! Un comble !

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article
31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 11:53

Le Parlement va se réunir dès le 7 septembre pour faire voter par la majorité UMP la privatisation de GDF.

C'est toute notre politique énergétique, construite depuis la Libération, vitale pour chacun et chacune d'entre nous, dont on sait l'importance déterminante pour la préservation de notre environnement, des équilibres géopolitiques de la planète, qui risque ainsi d'être dépeçée et sacrifiée aux logiques de profit portés par le monde de la finance.

Face à cette attitude foncièrement irresponsable, nous avons là encore à porter un message : la nécessité de défendre l'intérêt général de notre peuple, et donc le service public. La nécessité de préserver notre environnement et d'anticiper la fin du pétrole, et donc d'engager en urgence des programmes de recherche à très long terme sur les énergies renouvelables. La nécessité, enfin, de contester les orientations et le cadre juridique de toutes les institutions qui, aujourd'hui, arrachent aux peuples du monde la maîtrise de leurs politiques énergétiques. C'est aussi toutes les politiques de remise en cause des services publics, menées par l'Europe, et au niveau international, par le FMI, qu'il s'agit de remettre en cause. C'est à toutes ces exigences que la gauche devra répondre, sans ambiguïtés, si elle veut être à la hauteur des défis qui nous sont posés en matière énergétique !

 

Dans ce combat, je peux vous assurer qu'avec les parlementaires communistes, députés et sénateurs, qui ont déjà lancé une pétition nationale contre cette privatisation, je serai mobilisé pour m'opposer à cette braderie, et promouvoir un grand pôle public de l'énergie, autour d'EDF et de GDF, qui pourraient, en coopération avec Suez, Total et d'autres, développer de nouvelles énergies renouvelables, garantir notre indépendance énergétique et l'accès à tous de l'énergie.

Notre député-maire UMP sera de ceux qui vont voter cette privatisation. Faites-lui parvenir vos protestations, vos critiques, vos arguments via ce blog ou sur voixlibredraveil@voila.fr qui transmettra.

Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal de Draveil, conseiller d'agglomération

ENSEMBLE, empêchons la casse de notre patrimoine public.
 
Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans emploi
commenter cet article
24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 12:20

Appel à une rencontre-débat

(sur invitation)  

Un an après la victoire du NON à la Constitution libérale européenne lors du référendum du  29 mai 2005, aujourd’hui, que faire pour gagner durablement ?

 Nous vous invitons à nous rencontrer, échanger et décider d’initiatives

 Lundi 29 mai 2006 à 21h  à Draveil

 Lila Larini, présidente du comité de défense du Centre de santé ;

 Nicole Le Boulch, militante politique ;

 Anne Bloser-Kelkermans, conseillère reprise PME, au chômage ;

 Sylvain Joseph, cadre hospitalier, syndicaliste ;

 Véronique Voll, encadrante aide aux devoirs ;

 Jean-François Le Boulch, enseignant ;

 Jacques Kolifrat, agent Edf retraité, syndicaliste ;

 Dominique Hébert, consultant, responsable parents d’élèves ;

 Sylvie Briard, responsable parents d’élèves ;

 Guillaume Navoret, imprimeur, syndicaliste ;

 Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal, conseiller communautaire ;

 Chantal Hurtado, militante politique ;

 Roberto Lamplé, militant politique ;

 Masha Navoret, responsable de parents d’élèves ;

 Pascal Armbuster, plombier, militant politique ;

 Jean-Luc Marseille, comptable au chômage, militants politique ;

 Patrick Goumain, agent hospitalier, syndicaliste ;

 Martine Garcin, cadre France Télécom, syndicaliste.

Pour être invité (e), téléphoner au  06 87 52 86 20 ou inscrivez-vous sur voixlibredraveil@voila.fr

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans emploi
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 20:04

39 familles draveilloises de Villiers verront leur loyer en hausse de 15%!

Le groupe Caisse des dépôts et Consignations par sa filiale ICADE, a décidé de déconventionner des milliers de logements sociaux, dont 330 en Essonne.

Si à Draveil, seulement 39 sont concernés aujourd'hui sur Villiers, qu'en sera-t-il demain? Quand un  bailleur considère qu'il peut augmenter ainsi son loyer, on peut craindre le pire, et en attendre autant des autres: Batigère, Sogemac, le Logement Français, etc.

Pour information,  en Val-de-Marne. 9800 sont potentiellement concernés, soit l'équivalent de l'effort de constructions de logement locatif social des 4 prochaines années en Val-de-Marne. A la suite de cette décision unilatérale, à l'initiative du président du Conseil général, les élus val-de-marnais*, dans leur diversité politique, ont exprimé unanimement leur désaccord avec ces mesures. Ils ont demandé la mise en place d'un moratoire, le reconventionnement d'un certain nombre de logements et ont saisi le ministre du Logement ainsi que le directeur général de la Caisse des dépôts et Consignations.
Je demande officiellement au député-maire UMP de Draveil d'intervenir au plus vite afin de saisir le Ministre et de faire entrave à cette décision. Je demande ausssi à M. Berson, président du Conseil général de l'Essonne, d'entreprendre la même démarche que son collègue du Val de Mrne. Je les en saisis ce jour par courrier.

Jean Pascal Bonsignore, conseiller municipal, conseiller d'agglomération

06  87 52 86 20; jpbonsignore@wanadoo.fr ; http://voilibredraveil.over-blog.com

> * Christian Favier, Président du Conseil général du Val-de-Marne – Jacques-Alain Bénisti, Député-Maire de Villiers-sur-Marne – Jean-Jacques Bridey, Maire de Fresnes, Conseiller général du Val-de-Marne – Christian Cambon, Sénateur-Maire de Saint-Maurice – Laurent Cathala, Député-Maire de Créteil – Richard Dell'Agnola, Député-Maire de Thiais – Pierre-Louis Fagniez, Député, Conseiller général du Val-de-Marne – Michel Herbillon, Député-Maire de Maisons-Alfort – Christian Hervy, Maire de Chevilly-Larue, Conseiller général du Val-de-Marne, Serge Lagauche, Sénateur – Jean-Yves Le Bouillonnec, Député-Maire de Cachan – Jean-Claude Lefort, Député – Hélène Luc, Sénatrice – Jean-Marie Poirier, Maire de Sucy-en-Brie – Catherine Procaccia, Sénatrice, Conseillère générale du Val-de-Marne – Jean-François Voguet, Sénateur-Maire de Fontenay-sous-Bois
Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans emploi
commenter cet article
27 février 2006 1 27 /02 /février /2006 18:38

Le Premier Ministre vient d’annoncer la fusion de Gdf et de Suez. Les conseils d’administration des deux entreprises ont été convoqués . Cette précipitation est en soi inquiétante et laisse mal augurer des choix majeurs arrêtés sans réel débat public.

 

 La menace de l’OPA d’ENEL n’a-t-elle vraiment été brandie que pour accélérer le projet de rapprochement de Suez et de Gaz de France ?

 

 Dans les faits une fusion des deux entreprises ne peut aboutir qu’à diluer la propriété publique. La logique de privatisation amorcée avec l’ouverture du capital d’Edf et de Gdf va être dominante dans un secteur pourtant stratégique pour l’emploi, l’industrie et l’indépendance économique.

 

 Les conséquences sociales risque d’être importantes pour les 160 000 salariés de Suez et les 8 000 agents en propre de Gdf ainsi que les 60 000 agents des services communs Edf-Gdf.

 

 La fusion Suez-Gdf face à Edf consacrerait la mise en concurrence de deux grandes entreprises nationales de l’électricité et du gaz. C’est un beau gâchis qui se prépare. Que va-t-il demeurer de l’intérêt national et des principes du service public ?

 

 La Cgt est hostile à cette opération et demande que s’ouvre dès ce lundi un vrai débat qui porte sur les enjeux économiques et financiers de l’avenir du secteur énergétique. Elle refuse de se faire enfermer dans une problématique de réponse au coup par coup, comme cela se dessine avec ce choix de la fusion Suez-Gdf sans que l’ensemble des questions posées soient traitées au niveau européen comme au niveau national.

 

 

 L’avenir du groupe Suez doit être assuré tant sur la partie environnement que sur la partie énergétique. 

 

Je m'associe à ce refus de fusion: l’avenir de Gaz de France doit, lui aussi être assuré sans remettre en cause la maîtrise publique associée aux limites à l’ouverture du capital fixées par la loi. Enfin, la mixité entre Edf et Gdf du service assurant la distribution d’électricité et de gaz doit impérativement être préservée.

Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal de Draveil, conseiller d'agglomération

Dans une enquête du Monde, une majorité de lecteurs craint la privatisation de GDF

Voir l'enquête en cliquant ci après:

http://www.lemonde.fr/web/votreavis/0,25-0,1-0,0.html

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by voixlibre - dans emploi
commenter cet article
3 février 2006 5 03 /02 /février /2006 19:12

Les députés approuvent l'apprentissage à 14 ans!

AFP 03.02.06 | 00h22

Les députés ont approuvé dans la nuit de jeudi à vendredi la mise en place d'un système d'apprentissage à partir de 14 ans prévue dans le projet de loi sur l'égalité des chances L'apprentissage à 14 ans, premier article adopté du projet de loi après plus de deux jours de débats, fait partie des mesures annoncées par le Premier ministre Dominique de Villepin lors de la crise des banlieues.

La "formation d'apprenti junior" comprendra deux phases, l'apprentissage junior initial avec initiation aux métiers à partir de 14 ans et l'apprentissage junior confirmé avec un contrat d'apprentissage à partir de 15 ans.

Et voilà: notre député local a sans nul doute voté avec ses collègues UMP pour que les jeunes quittent au plus vite le système scolaire pour aller travailler chez un patron, alors qu'à cet âge, il vaudrait mieux leur trouver une solution pour conforter quelques acquits scolaires , avant de les livrer à un employeur ( sans critiquer l'apprentissage par ailleurs, qui répond parfois à un besoin d'entrée progressive dans la vie active; mais à 16 ans, c'est suffisant et bien plus productif pour le jeune). Quand on sait que cette mesure touche particulièrement les jeunes les plus en difficulté, on voit comment le MEDEF se prépare de la main d'oeuvre à bas prix. Egalité des chances, qu'il(s) di(sen)t....

 

 

Repost 0
Published by voixlibre - dans emploi
commenter cet article
24 novembre 2005 4 24 /11 /novembre /2005 15:39

Fonction publique

 

Lors du débat sur les crédits de la fonction publique, Georges Tron, rapporteur UMP a déclaré que "Le poids de la dépense en personnel obérant toutes les marges de manoeuvre budgétaires, il faut aller vers une réduction des effectifs en ne remplaçant qu'un sur deux des 75.000 à 80.000 départs à la retraite prévus dans les dix années qui viennent.

 

Il a souligné que : "La croissance de l'emploi public s'explique en majeure partie par celle de la fonction publique territoriale, qui comptait 1,52 million d'agents en 2003 et qui progresse de 4 %, hors emplois aidés. En un an, elle a absorbé 60 % des 100.000 emplois publics créés, contre 13 % pour l'État et 27 % pour la fonction publique hospitalière."

 

"En 2006, le plafond d'emploi diminuera de 5.318 ETPT au titre de l'effort de réduction des effectifs. Si l'on additionne cette diminution avec celles des années précédentes, on obtient 25.000 emplois supprimés sur 2,5 millions d'emplois d'État. Certains ministères font des efforts plus importants, en particulier l'Agriculture, l'Équipement ou l'Économie. A l'opposé, les plafonds de l'Enseignement supérieur et recherche, de la Défense, de l'Intérieur et de la Justice augmentent, ce que l'on peut parfois comprendre".

 

Pour en savoir plus, lire  le Compte rendu Commission des finances Assemblée nationale Jeudi 10 novembre sur le  site web du gouvernement.

 

 

 

Repost 0
Published by voixlibre - dans emploi
commenter cet article