Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 08:16

JPB-2013-centre villeCe texte sera envoyé aux 3 maires, vice-présidents de l'agglomération Draveil-Vigneux-Montgeron par des responsables politiques, élus et personnalités locales de gauche. Je l'adresserai personnellement au Maire de Draveil et au président de la CASVS.

Jean-Pascal Bonsignore, DraveilàGauche

Les signataires souhaitent affirmer leurs convergences sur la question des communautés d’agglomérations et la réorganisation territoriale notamment autour des points suivants :
1° - La réforme territoriale, telle qu’elle est proposée, ne constitue pas une avancée apte à mieux répondre aux besoins des citoyens de nos communes à savoir, consolider la proximité, renforcer la solidarité et aménager le territoire dans le sens d’un développement humain. Au contraire, elle institutionnalise la compétition entre territoires sur fond de réduction des dépenses publiques et donc des services rendus et des investissements.
Une réorganisation des territoires, visant à évincer l’échelon départemental et amoindrir l’échelon communal, ne répond pas aux aspirations des habitants de nos bassins de vie et constitue une erreur pour nos institutions. La tentation d’une course au gigantisme nous parait dangereuse et contraire à l’idée de proximité, de coopération et de solidarité.
Ainsi, il n’est pas envisageable d’émettre un avis favorable à la proposition de redécoupage faite par le préfet de région le 28 aout dernier.
2° - La réorganisation des territoires, pour être efficace, doit se réaliser autour de certains axes :
- Une logique de bassins d’emplois et d’activité économique ;
- Une logique de déplacements autour d’infrastructures existantes et à créer ;
- Une logique structurée par les bassins de formation (universités, apprentissage, grandes écoles, etc…) ;
- Un aménagement du territoire conditionné par l’accompagnement et le renforcement des services publics (santé, gares, etc…) et dans lequel ceux-ci obéissent à une logique de satisfaction des besoins des habitants (proximité, accessibilité, inventivité,…).
CASCVAfin de valider cette vision, nous proposons qu’une réflexion collective soit menée sur les compétences et axes qu’il est utile et pertinent de regrouper à l’échelle d’un territoire, à travers des débats citoyens dans chaque ville composant l’actuelle CASVS ; débats auxquels seront associés pleinement les habitants.
3° - Une fusion des agglomérations qui vise à rassembler la CAVY et la CASVS n’est pas acceptable car elle conduit, notamment, à faire porter par les communes les plus pauvres la dette de la CAVY, et ne répond pas à la logique d’organisation du territoire citée en 2°.
4° - Si fusion des agglomérations il doit y avoir, nous demandons que soient mises en débat public les hypothèses suivantes :
· 1ère hypothèse : Le Grand Sud, lieu d’emplois accessibles par les transports, lieu de  formation, lieu doté de services publics ;
· 2ème hypothèse : Le Grand Nord tourné vers le Grand Paris, et notamment, les bassins d’emplois d’Orly et de Rungis.
5° - Puisqu’aucune véritable étude n’est menée sans à priori par les maires et le président de la CASVS, les signataires de cette lettre proposent de construire un contre-projet, en s’appuyant sur les débats citoyens et en s’associant aux réflexions menées par les territoires du Grand Orly et du Grand Evry, sans préfiguration aucune.
Car si un rapprochement vers le Grand Orly aurait pour avantage de correspondre à la culture du bassin d’emplois, de rassembler le Sud du Val-de-Marne et le Nord de l’Essonne sur de nombreux points communs, de posséder de grands services publics desservant ce bassin (Hôpital Intercommunal, gares, voies de chemin de fer, etc…) et des liaisons Orly/Juvisy en construction, nous ne pouvons pas occulter le risque pour notre territoire d’être considéré comme la réserve de logements de la métropole du Grand Paris, provoquant :
- Une accentuation des trajets habitat-emploi alors que les réseaux ferrés (lignes RER D et C) et routiers (N6, N7) sont déjà saturés ;
- L’absence d’une volonté de développement de l’activité économique locale ;
- Un possible frein à la pérennisation et au développement des services publics de proximité (équipements éducatifs, culturels, de santé,…).
6° - La nécessité d’une consultation des citoyens d e notre territoire, par la mise en place d’un référendum n’excluant aucune possibilité de construire un territoire utile et pertinent pour répondre aux aspirations des habitants de nos villes.

Pour notre part, nous défendons l’idée que pour porter des projets pertinents, organiser des services publics et générer de l’emploi, un territoire doit être au plus proche des citoyens.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 11:48

La circulation sur le pont sera rétablie dans les deux sens dès le samedi 22 novembre à partir de 10h, soit 3 semaines avant la date prévue initialement.

Les travaux de rénovation de la rampe d’accès au pont, engagés depuis juillet pour des raisons urgentes de sécurité, touchent à leur fin. Ces travaux ont permis de rénover entièrement la rampe d’accès au pont, qui était dans un état préoccupant, suite aux effondrements survenus fin 2012. L’intervention a également été l’occasion de déplacer les lampadaires pour laisser plus de place sur les trottoirs et de créer une piste cyclable.

Près de 100 ouvriers ont œuvré pour rénover la rampe d’accès au pont : un chantier complexe à gérer, qui s’est déroulé sans encombre.

Sur le pont, la circulation se fera toujours sur trois voies, mais celles-ci seront un peu plus larges sur la rampe au niveau du virage. Cela permettra notamment aux bus et poids lourds de pouvoir se croiser plus facilement, diminuant ainsi les ralentissements de circulation à l’approche de Villeneuve-le-Roi.

Il ne restera plus qu’à effectuer les travaux de finition sous la rampe d’accès pour consolider par en-dessous les poutres soutenant l’ouvrage. Les travaux de finition dureront jusqu’à la fin du 1er trimestre 2015.

Montant total de l’opération : 4 millions d’euros, financés par le Conseil général du Val-de-Marne et le Conseil régional d’Île-de-France.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 11:15

Ce jeudi 28 août est présenté officiellement le projet de nouveau schéma territorial qui vise à redessiner les intercommunalités franciliennes. Trois énormes agglos en Essonne: du n'importe quoi!

projets-3-agglos-aout-2014.pngPour l’Essonne, ces nouvelles intercommunalités pourraient contenir entre 300 000 et près de 800 000 habitants!

Au total, ce découpage pourrait entraîner la disparition de onze des dix-sept intercommunalités que compte le département (Ndlr : 10 communautés d’agglomération et 7 communautés de communes). Ces onze intercommunalités seraient finalement réparties de manière à former trois agglomérations géantes. Si l’agglo du nord du département resterait dans les limites de l’Essonne avec Juvisy, Draveil, Yerres et Varennes-Jarcy, le « mastodonte » de 800 000 habitants comprenant les villes de Massy, Palaiseau et Saclay irait jusque dans les Yvelines, tandis que celle s’étendant de Breuillet en passant par Corbeil-Essonnes irait jusqu’aux contreforts de Melun. (Source: Essonne-Info).

Le projet est présenté officiellement ce jeudi 28 août par le préfet de région. Si le maire d'Evry, président de son agglo et successeur de M. Valls (porteur de ce projet) est évidemment satisfait, ce premier jet émis par la préfecture de région n’obtient pas un franc succès du côté des autres présidents d’agglos essonniens. Tout d’abord, des inquiétudes autour du transfert des compétences à ces possibles futurs mastodontes. mais aussi la question du financement des intercommunalités  également en suspens, l’ensemble des agglos essonniennes traînant une dette plus ou moins importante. Et puis enfin, et pas des moindres!, la place des habitants dans tout ça (lire:  De futures agglos mastodontes: et les habitants dans tout ça?)

L’ensemble des élus concernés sera invité à se prononcer sur ce nouveau schéma territorial et devra émettre un avis sous trois mois, avant une possible mise en service en janvier 2016.

Il nous appartient de nous mobiliser au plus vite pour faire part de nos propositions alernatives aux différents conseils municipaux et d'agglomération, où la gauche n'est pas forcément bien représentée: sur notre agglo, seul le PCF porte le débat, les élus Ps s'alignant peu ou prou sur le gouvernement et la droite y voyant un cheval de bataille pour les élections sénatoriales de septembre, les futures élections régionales et cantonales, et la présidenteille (déjà!). Nous vous inviterons à une rencontre avant fin septembre sur nos trois villes.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 09:34

Le projet de schéma régional de coopération intercommunale dessiné par le de région, qui doit être rendu officiellement jeudi prochain 28 août, prévoit des intercommunalités « mastodontes ». Et Draveil dans tout ça?

nouvelle-carte-intercos-Essonne-2014.jpgActuellement, il existe 94 agglomérations dans les départements de l’Essonne, du Val-d’Oise, des Yvelines et de la Seine-et-Marne. Quarante et une d’entre elles ont leur siège dans l’unité urbaine du Grand . Et donc, indique le rapport du préfet, sont «concernées par l’obligation légale de parvenir à des regroupements d’au moins 200 000 habitants». Le préfet propose un passage à 63 intercommunalités.

Dans le département de l’Essonne, le Préfet prévoit même une intercommunalité gigantesque flirtant avec les 800 000 habitants. Englobant le Plateau de Saclay et l’actuelle Europe-Essonne, elle irait jusqu’aux intercommunalités de Versailles et Saint-Quentin-en-Yvelines, rendant cohérente l’idée d’une future dislocation des départements.  (Source: Le Parisien). Et rendant donc caduque la future carte (en illustration ci-dessous) présentée l'an dernier par le ministre de l'intérieur, M. Valls (toujours lui!)

nouvelle carte intercos Essonne-2013-copie-1Pour Vigneux et Montgeron, cela signifierait une fusion avec la CAVY de Dupont-Aignan, avec les implications que cela comporte (fiscalité, cohérence de territoire, compétences).
Pour Draveil, pas d'éléments à ce jour; d'autant moins que le maire et la majorité UMp de notre ville refusent de siéger  au Conseil d'agglo présidé par F. Durovray, le nouveau maire de Montgeron (lire:  Durovray élu président de l'agglo, Tron absent ).

Ces annonces, qui sont peut-être aujourd'hui un "effet d'annonces" du gouvernement Valls pour faire bouger les majorités concernées, interpellent pour autant: quelle place pour les habitants, quelles possibilités d'intervenir dans le débat et surtout ensuite, quel rapport avec un pouvoir éloigné, presque "insaisissable"?  Et la démocratie dans tout ça?(lire: Décentralisation et Grand Paris: appel à la mobilisation)

Autant de questions sur lesquelles nous vous inviterons au débat dès septembre.                             

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 09:05

Alors que le pont de Villeneuve-Saint-Georges sera partiellement fermé pendant près de 6 mois à partir de juillet, le projet de pont entre Athis-Mons et Vigneux refait surface. Mais la région a choisi de rejeter ce projet.

Voilà maintenant près de quarante ans que ce dossier traîne dans les cartons des élus. Autant d’années qu’on le remet au goût du jour, mais il finit toujours par repartir aux oubliettes après. Ce projet, c’est la création d’un nouveau point de franchissement de la Seine dans le nord du département. Le but serait ainsi de relier Athis-Mons et Vigneux-sur-Seine par le biais d’un pont.

Cette idée était ressortie des placards en fin d’année 2012, lorsqu’une partie du pont de Villeneuve-Saint-Georges s’était affaissée suite à des opérations de salage successives (Source: Essonne-Infos).

C’est à cette même période que le Conseil régional s’était notamment positionné sur la création d’un nouveau pont réservé aux transports en commun et qui ne devait pas être construit avant l’horizon 2030 (lire: Un nouveau pont sur la Seine... en 2030! ).

Une nouvelle proposition a été présentée sur ce sujet par la Droite au Conseil régional le 19 juin dernier. Finalement, cette dernière a été rejetée lors d’un vote.

Aussi la CASVS (agglomération de Draveil-Vigneux-Montgeron) et la CALPE (Juvisy, portes de l'Essonne) devraient financer elles-mêmes d’ici l’automne une enquête publique qui déterminera l’impact d’un nouveau point de franchissement de la Seine. Ce pont, qui coûterait la coquette somme de 30 millions d’euros, pourrait en plus de désengorger la rive droite du fleuve, réorganiser également totalement les réseaux de transports en commun du nord-est du département.

Ce que la gauche PS n'a jamais su faire avancer, la droite pourrait le faire? A suivre...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 19:54

Ce dimanche matin, lors du vote du  de l’agglomération Sénart Val de Seine (Montgeron - Vigneux - Draveil), le maire de Montgeron, François Durovray (), soutenu par celui de Vigneux, Serge Poinsot (UMP), a été élu à la  de la communauté d’agglomération.

Il succède à Georges Tron, maire (UMP) de Draveil, qui était absent.

A l’origine, l’ex-président de la CASVS souhaitait se représenter, mais il a été confronté à l’alliance des deux autres élus. Tout comme l’ensemble de sa majorité municipale, Georges Tron ne s’est donc pas présenté pour ce conseil dont l’ordre du jour était le vote du président et de ses adjoints.

Six vice-présidents ont été élus, tous de Montgeron et Vigneux.

(Source/ Le Parisien)

Lire aussi la news d'Essonne-info: link

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 09:15

L’élection d’un maire pour chacune des 196 communes de l’Essonne n’était pas le seul enjeu des scrutins des 23 et 30 mars derniers. En effet, le second objectif consistait à déterminer le nom des conseillers communautaires pour chaque intercommunalité. C’était d’ailleurs une des grandes nouveautés de ce scrutin.

(Source: Essonne-info)

Les électeurs ont élu les membres de 10 communautés d’agglomération (CA) et de 7 communautés de communes (CC). Sans oublier les trois intercommunalités englobant des villes de l’Essonne et d’autres départements, comprenant les communes de Varennes-Jarcy, Bièvres, Verrières-le-Buisson et Wissous.

Au total, ce sont donc 17 intercommunalités essonniennes qui ont vu leurs conseils être renouvelés. Avant ces élections, la gauche était majoritaire dans la partie Nord du département, totalisant pas moins de sept agglos à l’image de la CA d’Évry Centre Essonne dans laquelle se situe la capitale essonnienne. Quant à elle, la droite administrait dix intercommunalités, pour la plupart localisées dans le Sud du département, avec notamment l’Étampois Sud-Essonne. Ces élections communautaires ont ainsi été le moment de bousculer l’ordre établi dans ces différents organes qui jouissent de plus en plus de compétences.

Lire la suite:link

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 14:33

centre-aquatique-bassin.jpgNotre piscine intercommunale est maintenant gérée par l'UCPA, organisme de loisirs à vocation populaire, après l'épisode cahotique de VertMarine. Une situation qui s'améliore peut-être, mais qui rappelle de vraies questions.

L'ouverture d'AcquaSénart fut un événement à Draveil et notre agglomération. On se souvient du feuilleton à rallonge de cette construction qui ne voyait pas la fin: sol instable, coûts de stabilisation excessifs, budget explosé, etc. Et puis enfin avec 3 ans de retard, son ouverture pour la plus grande joie des familles et des jeunes.

Mais l'histoire ne s'arrêtait pas là: hammam defectueux un mois après l'ouverture, déficit accru de gestion... La délégation de service public confiée à VertMarine produisit l'effet escompté, que j'avais pointé à l'époque de la naissance du projet, dans le précédent mandat où j'étais conseiller communautaire d'opposition à la majorité UMP-PS à la CASVS: tarifs trop hauts, horaires incertains, services gérés dans un souci de rentabilité... Minoritaire, j'avais été systématiquement débouté de mes requêtes de privilégier la gestion publique.

L'histoire me donne -une fois de plus- raison, dommage pour les familles que la majorité UMP-PS à l'agglo ait attendu si longtemps!

Aujourd'hui, l'UCPA reprend le centre nautique et annonce que tout va rentrer dans l'ordre. On ne peut que l'espérer, mais restons vigilants sur les prix: à la base de loisirs Le Port aux Cerises, les tarifs des jeux d'enfants furent aussi excessifs.

JPB-2013-centre villePour la prochaine mandature, avec mon équipe DraveilàGauche, nous allons proposer de repenser complètement le fonctionnement et la gestion de ces structures, fin qu'elle répondent davantage aux beoins des familles. Le service public doit rester public et accessible à tous.

Jean-Pascal Bonsignore

DraveilàGauche

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 10:45

Notre amie utilisatrice des transports a saisi -une fois de plus- Kéolis sur un problème rencontré dans les transports de Draveil. Pas de solution sérieuse en vue!

bus"Le bus à l'arrêt des Bergeries, qui doit passer entre 13h30 et 13h35 est arrivé à13h47, et c'est souvent le cas le dimanche, beaucoup d'usagers attendaient son passage;merci de voir ce problème", a écrit notre Draveilloise.

Réponse de Kéolis: "Nous tenons tout d’abord à nous excuser pour les désagréments que vous avez subis. Nous avons rappelé à l’ensemble de notre personnel de conduite l’importance du respect des horaires".

"Nous tenons quand même à souligner, ajoutent-ils, que les conditions de circulation ne sont pas toujours faciles à cause du « Marché » sur le réseau Seine Sénart Bus", avant de conclure: "sachez que nous sommes soucieux de répondre au mieux aux attentes de notre clientèle et restons à votre écoute".

Bref, rien ne va changer sauf si "le personnel (toujours pan sur le lampiste!) comprend l'importance du respect des horaires"! On pourrait en rire si ce n'était pas si éprouvant pour les utilisateurs quotidiens!

Il est urgent de réorienter la politique régionale des transports et obtenir que le STIF (autorité régionale administratrice) abandonne ses critères de "rentabilité" sur les lignes qu'il valide ou non. Nos conseillers régionaux de la majorité Verts-Ps ne font rien en ce sens, seule l'action des habitants et d'une nouvelle équipe municipale, autrement à Gauche, pourra faire changer les choses.

Mars 2014, l'occasion est là, ne la ratez pas!

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 11:19

Le service des bus draveillois se dégrade de plus en plus. Que font nos chers élus UMP et PS à l'agglomération? Apparemment, plus grand chose. Peur des résultats en 2014?

busReçu d'une Draveilloise qui s'est adressée à Kéolis: "Encore ce matin, j'étais à l'heure place du 19 Mars, aucun bus de  la ligne 13 à six heure du matin, horaire affiché. Si cela continue nous allons demander un dédommagement financier.

Merci de votre action, car cela dure depuis lundi matin avec les changements d'horaires".

Renseignements pris, le service d'accueil situé rue de Mainville... n'accueille plus rien; le personel a été transféré sur un centre distant qui regroupe plusieurs villes. Quand on appelle, il faut composer un numéro en 08 et la question est traitée de façon impersonnelle. A Draveil, seule une secrétaire gère l'administration technique liée au dépôt de bus. Plus rien d'un service public!

Ajoutons que le STIF, autorité décisionnaire en la matière, dépendante de la Région, n'aide pas non plus à faire évoluer les transports à Draveil; à preuve la difficulté à obtenir son accord pour de nouveaux horaires, jugés "non rentables"; on se demande dans quel camp sont nos conseillers régionaux de la majorité PS-Verts en Ile de France!

Faites-nous part de vos témoignages sur ce blog (rubrique "commentaires" ci-dessous ou envoi de mail). Nous préparerons une délégation afin d'organiser une réunion avec l'agglomération et le transporteur dès janvier.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article