Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 13:41

La commune reste la collectivité « de cœur » pour près d’un Français sur deux (47% exactement), à l’instar de ce que l’on mesurait il y a quelques mois (48% en mai 2014).
Pour l’IFOP, il est frappant de constater que cet attachement à la commune progresse avec l’âge des interviewés (de 35% chez les plus jeunes à 51% au-delà de 65 ans).
Les intercommunalités ne suscitent toujours qu’un enthousiasme très mesuré ( 9% des personnes interrogées , -2 points). On relèvera, à rebours des idées reçues, que ce sont les plus jeunes qui se disent le plus attachés à leur département...

Lire la suite

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 17:49

drapeaux rouges-poings levésLe collectif national Alternative A l’Austérité (AAA) appelle à la mobilisation nationale samedi 15 novembre prochain à Paris (rdv 14h place Denfert-Rochereau) et dans toute la France.
Voir l'appel 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 15:43

Dans la lignée de son plan de réductions des dépenses publiques de 50 milliards d’euros  sur la période 2015-2017, le gouvernement de Manuel Valls prévoit dans le projet de budget de l’Etat pour 2015, 21 milliards d’euros d’économies à réaliser, dont 3,7 milliards pour les collectivités locales, qui subiront de ce fait, une véritable cure d’austérité !

En l’état, ce projet de budget 2015, va contraindre nos villes à opérer des choix douloureux, au moment du vote des budgets. Choix qui risquent d’affecter l’investissement public et également la gestion des services publics. Au final, ce sont nos populations qui seront touchées de plein fouet !

Selon la Cour des comptes, les collectivités locales risquent de sentir passer la diminution à venir de 11 milliards d’euros sur la période 2015-2017: "(...) si, en 2015, le bloc communal contribuera à hauteur de 2 milliards sur 3,67 milliards de baisse, il pourra jouer sur les taux de ses impôts locaux".

Voila, tout est dit, encore à nous de faire les frais de la politique d'austérité du gouvernement PS. Des questions qui vont être au centre de la campagne des cantonales en 2015!

Lire aussi: Cinquante conseils départementaux (hypothétiquement) conservés en 2020

Le Sénat redessine une carte à 15 régions

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 18:22
Les communes, régions et départements auront des cibles indicatives. L’idée est de s’inspirer de ce qui a été fait sur les dépenses de santé. Avec quel objectif, sinon la réduction de la dépense des services au public? Inacceptable!
Pour inciter les collectivités à davantage de rigueur, l’Etat a frappé fort en décidant d’abaisser de 11 milliards les dotations de 2015 à 2017. Mais il ne compte pas s’arrêter là. Selon des informations, la loi de programmation des finances publiques, présentée le 1er octobre en même temps que le projet de budget 2015, devrait fixer des objectifs d’évolution de la dépense locale. Fixer des objectifs de dépense par strate de collectivités fait partie des propositions du rapport Lambert-Malvy remis en avril à l’Elysée.
le gouvernement veut que soit ensuite assez vite fixé un objectif pluriannuel de dépenses pour chaque catégorie de collectivités : communes, départements et régions. Elles n’ont en effet pas les mêmes contraintes.
Tout à fait: les communes, dans le viseur de la réforme territoriale Valls-Hollande, ont comme "contrainte principale" la proximité avec les habitants, elles sont la garantie de démocratie locale. C'est la raison pour laquelle le gouvernement Ps veut les frapper au porte-monnaie? A droite toute, en somme?
En savoir plus:  Les echos.fr
Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 20:39

Le Premier ministre Manuel Valls a obtenu de justesse la confiance des députés par 296 voix, contre 306 en avril dernier. Plusieurs députés socialistes "frondeurs" se sont simplement abstenus. Hélas...

L’Assemblée nationale a donc accordé mardi 16 septembre sa confiance au deuxième gouvernement de Manuel Valls. 269 députés ont voté pour, 244 contre et 53 se sont abstenus. Par comparaison, le 8 avril, l’Assemblée avait accordé par 306 voix contre 239 une confiance plus confortable au premier gouvernement de Manuel Valls.

Selon une source proche du groupe PS, 31 "frondeurs" se sont abstenus ce mardi ainsi que les écologistes et trois élus du Mouvement républicain et citoyen (MRC) de Jean-Pierre Chevènement, empêchant le gouvernement d’atteindre la majorité absolue de 289 députés. Le groupe Front de gauche a voté contre, ainsi que l’UMP et l’UDI.

Ainsi donc, le gouvernement PS Hollande-Valls s'en tire; de justesse certes, mais le vrai débat n'aura pas lieu, les "frondeurs" ayant préféré s'abstenir pour empêcher un vote majoritaire absolu certes, mais sans bloquer la confiance; on s'en doutait bien... Y aura-t-il eu d'interminables tractations? Oui, à en croire les quelques annonces à retenir dans l’intervention du Premier ministre: les élections départementales (ex-cantonales) auront lieu en mars 2015, les régionales en décembre 2015. Les marchandages d'investitures ont dû résonner bien fort...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 10:05

Agents, collectivités locales et usagers des services publics vont être consultés avant les choix du gouvernement, au premier semestre 2015. Une proposition du secrétaire d'Etat Thierry Mandon, ancien député de notre circonscription: on attend de voir...

Il s’agit, selon le gouvernement, de “réinterroger la pertinence des missions de l’État (…), de confirmer la présence dans les territoires d’un État fort, d’un État proche, notamment dans les départements, d’un État qui répond aux défis de la société française aujourd’hui”. “Pour que l’État soit capable d’assumer ses missions prioritaires avec la plus grande efficacité, il est nécessaire aujourd’hui de faire des choix, en vérifiant que l’État est l’acteur le plus adapté sur chacune des missions considérées”, précise la communication du secrétaire d’État.

La démarche se veut évidemment “innovante et inédite puisque l’ensemble des parties prenantes sera consulté : les agents, les collectivités territoriales et les bénéficiaires de services publics qu’ils soient citoyens ou entreprises”. Les services déconcentrés auront aussi leur mot à dire.

Questions: comment confirmer "un état fort" dans les départements que la réforme territoriale de Valls-Hollande, en droite ligne de celle de Sarkozy, veut supprimer? C'est la quadrature du cercle? De même, que se passera-t-il si les élus, les usagers ou les agents publics refusent les choix proposés? Seront-ils retirés (les choix) ou écartés (les élus, usagers et agents)? Bref, on attend de voir...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 09:33

Le nouveau gouvernement a été annoncé hier peu avant 19 heures par le secrétaire général de l'Élysée.

Najat Vallaud-Belkacem est nommée ministre de l'Éducation nationale; Emmanuel Macron, ex-conseiller de François Hollande, banquier millionnaire: ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique et Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication.

Voir la composition

Lire:

-les-seize-mercenaires-de-lausterite

- au-ps-la-demission-un-gout-de-fracture

Les seize mercenaires de l’austérité
Les seize mercenaires de l’austérité
Les seize mercenaires de l’austérité
Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 10:30

Le rapporteur à l’Assemblée nationale du projet de loi sur la réforme territoriale, Carlos Da Silva (PS), a proposé dans un amendement que les nouvelles régions puissent être constituées après 2016 pour résoudre des difficultés laissées en suspens.

La refonte de la carte des régions devait être menée tambour battant. Enième rebondissement avec la proposition du rapporteur du projet de loi au Palais-Bourbon, Carlos Da Silva, qui suggère dans un amendement que les nouvelles régions puissent ne fusionner qu’après 2016.

Cet amendement laisserait ainsi la porte ouverte à des fusions de régions qui ne seraient pas réalisées dans la nouvelle carte soumise aux députés, faute de consensus à ce stade.

Dans la nouvelle carte dessinée et approuvée par les seuls députés socialistes en juillet, 3 régions – Bretagne, Pays de la Loire et Centre – restent seules, faute de consensus sur une fusion Bretagne-Pays de la Loire ou sur une fusion Pays de la Loire-Centre. “Il faut que la logique puisse aller à son terme si le débat parlementaire ne le permettait pas”, a résumé Carlos Da Silva.

Le rapporteur a déposé un autre amendement pour supprimer le plafond des 150 élus prévus dans les nouvelles régions pour éviter que certaines grandes régions comme l’Île-de-France (209 élus aujourd’hui) ou la future Auvergne-Rhône-Alpes (204 élus) perdent des élus. “À partir du moment où on fait des grandes régions, où on leur donne plus de compétences et où on veut supprimer les conseils généraux, cela n’a pas de sens de réduire le nombre d’élus régionaux”, a indiqué Carlos Da Silva.

Débats houleux, calculs à couteaux tirés sur le nombre d'élus, suppression des départements, sans oublier la nouvelle carte des agglos: dans un contexte de crise aigüe du gouvernement PS, on craint le pire pour l'avenir de la démocratie locale.

Voir aussi la vidéo: “Le Sénat reviendra sur les découpages régionaux”

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 09:42

Dimanche 27 juillet, le Tour de France passera en Essonne.  Avant le coup d’envoi de la dernière étape reliant Evry à Paris, Essonne Info dévoile les horaires des passages de la caravane et des coureurs en Essonne.

Voir les horaires sur Essonne-infos: link

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 10:16

L’aventure de la chaîne Téléssonne pourrait s’arrêter dès cet été. Ses actionnaires qui se réunissent demain lundi en Conseil d’administrationdevraient décider de ne pas poursuivre l’antenne à la rentrée prochaine.

C’est une histoire vieille de 25 ans qui risque de connaître son terme ce lundi: le principal financeur de la chaîne et actionnaire majoritaire, le Conseil général, s’apprête à se désengager de la structure – dont les co-actionnaires sont les communes fondatrices, Numéricale et la Chambre de commerce de d’industrie (CCI).

Le niveau de subvention du Département s’élevait à 1,2M€ en 2009, puis est passé à 1,05M€ en 2012, et 900 000 euros en 2013, jusqu’à un dernier avenant au contrat d’objectif du Conseil général envers la chaîne, qui porte à 700 000 euros le niveau de subvention pour l’année 2014. «On a baissé les subventions, comme on l’a fait avec tous les partenaires du Conseil général » justifie Agnès Moutet-Lamy, directrice de cabinet du président Jérôme Guedj, qui ajoute que le modèle économique est en danger, « du fait que le CSA n’ait toujours pas ouvert aux télés franciliennes la fréquence TNT promise » . Cette présence parmi les premiers canaux aurait notamment permis d’obtenir plus de contrats publicitaires, afin d’élargir les ressources, essentiellement publiques (environ 2 millions d’euros de budget).

(Source: Essonne-info)

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article