Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 22:24

Record historique : 75% des Français pensent vivre moins bien qu’avant et 66% d’entre eux craignent de se retrouver au chômage dans les mois à venir.

Ce sont les résultats du sondage* commandé à TNS Sofres par l’Association des Maires de Grandes Villes de France (AMGVF), présidée par Michel Destot, député-maire de Grenoble, réalisé dans le cadre de la 11ème Conférence des Villes, qui se déroulera le 28 septembre 2011 à l’Hôtel de Ville de Paris sur le thème « Urgence économique et sociale : oser de nouvelles réponses ».

75 % des Français estiment vivre moins bien qu’avant et seulement 14 % ont l’impression de vivre mieux. Ce jugement constitue un record historique dans l’évolution de la situation personnelle des Français à travers les enquêtes de TNS Sofres réalisées depuis 1981. Ce sentiment est fortement perçu chez les 25-49 ans (81%), et chez les employés et ouvriers (84%).

Autre résultat, 66% des Français craignent le chômage dans les mois à venir. Ce résultat est en augmentation de quatre points par rapport à 2010 et de 16 points depuis 1988. Les 18-24 ans semblent les plus concernés (71%).

La situation économique et sociale que connaissent aujourd’hui la France et l’Europe sera au cœur de la 11e Conférence des Villes. Les Maires de grandes villes, forts de leur expérience d’élus de proximité, proposeront de nouvelles réponses aux attentes des Français. Ils feront valoir que l’économie ne peut être une fin en soi mais doit être au service de l’humain. Pour Michel Destot, député-maire de Grenoble, président de l’AMGVF, « il est urgent de redonner espoir aux Français ».

 (* Sondage TNS Sofres réalisé par téléphone les 6 et 7 septembre 2011 auprès de d’un échantillon de 980 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.)

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 08:00

La justice américaine a refusé mardi de gracier Troy Davis, un Noir condamné à mort en 1991 pour le meurtre d'un policier blanc, devenu un symbole de la lutte contre la peine de mort, et qui, sauf rebondissement, sera exécuté mercredi dans l'Etat de Géorgie.

D'ultimes recours devant des juridictions locales ou la Cour suprême des Etats-Unis n'auraient de plus que d'infimes chances d'aboutir, selon des experts.

L'exécution par injection mortelle de Troy Davis, âgé de 42 ans, dont 20 passés dans le couloir de la mort, est programmée mercredi à 19H à la prison de Jackson en présence de la veuve et des enfants de la victime, malgré des doutes sur sa culpabilité.

La décision du comité a déclenché une avalanche de critiques, à la mesure du soutien international dont bénéficie le condamné à mort.

troy-davis-NON-a-son-execution.jpgPrésenté par ses partisans comme le prototype du Noir condamné à tort, Davis est soutenu par des personnalités comme l'ancien président Jimmy Carter, le pape Benoît XVI ou l'actrice Suzan Sarandon; des centaines de manifestations ont eu lieu contre son exécution.

Lire la suite : http://actu.voila.fr/actualites/societe/2011/09/20/etats-unis-grace-refusee-a-troy-davis-a-la-veille-de-son-execution_132696.html

Manifestez-vous sans délai: seule la pression mondiale peut encore le sauver.

http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Peine-de-mort/Actualites/Empechez-l-execution-de-Troy-Davis-3361 


 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 17:15

Le 1er Ministre a présenté le 24 août son plan "de réduction des déficits de 12 milliards d’euros". Une part de ces économies « devra être assumée aussi par les collectivités locales ».

Concernant les collectivités locales, le 1er Ministre a répondu aux journalistes ( voir le détail des questions), rappelant "que pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, nous avons décidé de geler les dotations aux collectivités locales qui représentent une très grosse part de leurs ressources, comme nous avons décidé de geler les dépenses de l’Etat.

Dans le milliard d’économies supplémentaires dont nous allons discuter avec le Parlement dans le cadre de la préparation du budget 2012, naturellement, une part de ces économies devra être assumée aussi par les collectivités locales.

Enfin, je veux vous rappeler que nous avons engagé une réforme structurelle de l’organisation du territoire qui doit conduire, d’une part à supprimer les doublons avec la suppression de la clause de compétence générale pour les régions et pour les départements et qui doit, à plus long terme, conduire à un rapprochement des régions et des départements à travers l’élection du conseiller territorial.

Donc, il faut poursuivre cet effort. Mais pour nous, les collectivités territoriales doivent prendre toute leur part de l’effort de réduction de la dépense publique."

 Voir le dossier de presse

 Lire l’intégralité du discours

Pour celles et ceux qui en doutaient, l'UMP prépare sa "rentrée" et son appel du pied aux électeurs du FN pour 2012. On attend avec impatience le message de notre UMP locale et son député-maire au prochain conseil...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 10:33

Comme chaque année, la Direction de l'hôpital Joffre-Dupuytren et le syndicat CGT commémorent la résistance des agents HP-AP ayant permis la Libération du pays.

Parmi eux, Louis Camatte, agent de Joffre, fusillé au Mont Valérien. Son nom a été donné à une rue de Draveil.

Rendez-vous jeudi 25 août à 10h30, hall de l’hôpital Joffre.

Voir l'article de 2010: Hôpital Joffre: hommage aux médecins résistants

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 14:02

À trois mois d’élections professionnelles cruciales pour les syndicats de la fonction publique, comment les représentants des fonctionnaires se positionnent-ils par rapport aux changements dans l’administration ? Est-ce la même chose de défendre les fonctionnaires et le service public ?

Les secrétaires généraux des principaux syndicats de la fonction publique – Anne Baltazar pour FO Fonctionnaires, Jean-Marc Canon pour l’UGFF-CGT, Bernadette Groison pour la FSU et Brigitte Jumel pour la CFDT Fonctionnaires – ont apporté leurs réponses à l'occasion des 4es Rencontres des acteurs publics.
Voir la vidéo

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 18:24

L'Assemblée nationale a levé partiellement jeudi l'immunité parlementaire de Georges Tron, autorisant la poursuite du contrôle judiciaire à laquelle il est soumis, mais rappelant que toute obligation supplémentaire devrait faire l'objet d'une nouvelle requête.

Le député-maire (UMP) de Draveil (Essonne) a été mis en examen le 22 juin pour "viols et agressions sexuelles en réunion par personne ayant autorité". Visé par une plainte de deux ex-employées municipales, il fait l'objet d'une mesure de contrôle judiciaire lui interdisant de rencontrer ou d'entrer en relation avec certaines personnes.

Secrétaire d'Etat à la Fonction publique au moment de l'ouverture de l'enquête préliminaire, Georges Tron a démissionné du gouvernement le 29 mai. Il a retrouvé son mandat de député ce jeudi.

Le juge d'instruction avait demandé à ce que le contrôle judiciaire puisse se poursuivre après le retour du député dans l'hémicycle.

Le Bureau de l'Assemblée nationale s'est réuni jeudi matin "pour apprécier, sans se prononcer sur les faits, si la demande était sérieuse, loyale et sincère, et si les mesures demandées étaient en adéquation avec les faits reprochés", explique le président de l'Assemblée Bernard Accoyer.

Selon son communiqué, le Bureau a autorisé "à l'unanimité" la poursuite de la mesure de contrôle judiciaire consistant à interdire à M. Tron de rencontrer certaines personnes désignées par le juge ainsi que d'entrer en relation avec elles.

Si le magistrat souhaite ultérieurement ajouter des obligations nouvelles ou révoquer le contrôle judiciaire en cas de non-respect des obligations prescrites, une nouvelle requête devra être transmise à l'Assemblée.

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 00:14

Des députés UMP, dont trois parlementaires essonniens*, viennent de déposer une proposition de loi  visant à délocaliser l’Aéroport d’Orly, au prétexte du Grand Paris. Scandaleux !

C’est une atteinte au développement du territoire, au potentiel économique, à l’emploi direct et indirect, aux dynamiques engagées sur cette plateforme aéroportuaire, notamment autour du projet « Pôle d’Orly » avec la participation des départements de l’Essonne et du Val de Marne.

Rappelons que 60% des salariés de la plateforme résident en Essonne ! Plus de 27.000 emplois dont près de 10.000 essonniens seraient ainsi menacés. Le Val de marne serait également touché ! Inacceptable !

C’est une remise en cause des projets de la Région Ile de France et de l’Etat, et des collectivités concernant l’organisation des transports collectifs, construite autour de l’aéroport d’Orly ! Nous pensons au tramway T7 qui doita tteindre Juvisy, à la prolongation de la ligne 14, aux autres projets en cours comme la gare LGV.

Conscients de l’attractivité de ce territoire,  les essonniens doivent s’opposer à la délocalisation proposée de l’aéroport d’Orly, dont les conséquences seraient dramatiques pour l’emploi, l’aménagement des territoires, tout en promouvant le développement équilibré et durable de la plateforme d’Orly et en créant les conditions de la garantie de la limitation des nuisances sonores, du couvre-feu, mais aussi d’avancer vers les évolutions des moteurs d’avions de nouvelle génération moins bruyants et moins polluants.

Les auteurs UMP de ce projet de loi veulent lancer « un débat » ! Mais c’est tenir un diner mondain au dessus d’un volcan en éruption ! Irresponsable !

La droite UMP est aux abois. Ses députés sortent de leurs chapeaux fatigués, in fine un projet de casse sociale et économique. Un de plus. En cela, elle se situe dans la droite ligne de son gouvernement.

(*)Pierre LABORDES, député de la 5ème circonscription, Françoise BRIAND, 7ème circonscription,  Guy MALHERBE Députe de la 4ème circonscription.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 22:57

Depuis la mise en examen du maire Georges Tron, la surenchère médiatique bat son plein, aux dépends de la stricte information journalistique équitable que devraient dispenser les média dignes de ce nom.

Ca a commencé avec le Parisien de vendredi 17 juin qui, s'appuyant sur un seul "communiqué de la majorité municipale", écrivait sans sourciller que Jean-Pascal Bonsignore avait réprouvé la manifestation de la droite radicale anti-municipale devant le café-cultures: une totale inepsie, l'élu de gauche ayant déclaré "ne pas s'associer à ce genre d'élucubrations" (voir son démenti: La déclaration dans Le Parisien de ce jour est fausse ! ).

Puis ce fut un concert de flashes et d'interviews: de la Droite auto-proclamée "d'opposition" à Draveil (quand la droite gouverne, l'opposition est de gauche, rien d'autre), d'un ex-conseiller municipal socialiste rallié aux écologistes sur le tard, d'un autre conseiller socialiste en marge de son parti localement, habitant Paris et totalement absent de Draveil, sans oublier les habitants incrédules, voire condescendants à l'égard de l'UMP et son chef de file local qui dirigent sans partage la ville depuis 1995, ou alors celles et ceux qui "savaient", "supposaient ", ne "se mêlent pas de vie privée" ou " ne peuvent rien dire". 

Ce que l'on retiendra de cette bien triste et très grave affaire: soucieuses de faire de l'audimat, la quasi-totalité des média se sont précipitées sur celles et ceux qui montaient à la curée, ou doutaient des accusations des deux femmes, voire les retournaient contre elles; sur celles et ceux aussi qui condamnaient sans preuve (le début du totalitarisme, tous les livres d'histoire en attestent) en dépit de la présomption d'innocence. Peu de place pour la voix politique de la vraie opposition, celle de gauche, représentée par Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal Draveil à Gauche ou Serge Chevalier, élu Ps et syndicaliste CGT, que l'on a peu lus ou entendus (sauf sur France-info et FR3 Ile-de-France ce jeudi 23 juin au 12/13, voir l'émission du 12/13 de FR3 de ce 23 juin: FR3idf-12/13-23juin  ).

Aujourd'hui, les accusations se précisent: si elles étaient avérés, le maire et son équipe solidaire contre vents et marées devront se démettre. Si Draveil doit revoter, il sera urgent que la gauche se rassemble face aux deux droites en présence (lire Draveil, juin 2011 : la guerre des droites bat son plein !) . Au vu des positionnements de certains, il faudra sans doute"reformater" localement la gauche, la reconstruire bien à gauche. Il y a urgence à y travailler sans délai !

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 19:42

Il y a désormais deux droites qui s'affrontent à Draveil : en témoigne le rassemblement devant le café-cultures vendredi 17 juin à l’occasion du Conseil municipal.

Il y a bien deux droites à Draveil : l’UMP municipale et ses soutiens Nouveau Centre, et l’autre droite : UMP dissidents anti-Tron et son équipe, électeurs Modem, Tournier et Isard-Lebourg, appuyés par un Front National expansionniste (qui s'est exprimé ouvertement voila 15 jours à Draveil); ainsi que sans doute des électeurs écologistes et peut-être des ex-socialistes.

Partisans de l’une et l’autre se sont affrontés vendredi soir à 20h devant le café-cultures où se tenait le premier conseil municipal après « l’affaire » Tron. Le tout devant quelques dizaines de Draveillois et personnels municipaux alertés par la presse et venus au spectacle. On a même vu cette scène surréaliste de manifestants de droite brandissant devant d'autres leur carte de l'UMP en criant: " je ne suis pas au FN, la preuve !"

Depuis, on vient d’apprendre que le Maire UMP et l’une de ses adjointes étaient placés en garde à vue. La justice suit son cours et c’est une bonne chose… Cette affaire aura de toutes façons servi à mettre à jour des pratiques régaliennes de la part de l'UMP locale et son maire pour qui, on imagine, Draveil et les Draveillois étaient leur propriété privée. Rien ne sera plus comme avant et cela, tout le monde ne peut que s'en féliciter...

Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal, a fait savoir à la presse et aux lecteurs de ce blog que, si la culpabilité de M. Tron était avérée, il demandera sa démission sur le champ ainsi que celle de son équipe qui l’a soutenu sans faille (voir aussi sa déclaration le jour du Conseil: La déclaration dans Le Parisien de ce jour est fausse ! ). Il a aussi rappelé que « le tumulte médiatique de ces derniers jours fait oublier que la politique de casse du service public se poursuit à Draveil sous l’égide de l’équipe municipale UMP ». Agitation qui fait oublier aussi que « l’offensive de la droite anti-municipale et ses alliés d’extrême-droite fait apparaître de façon criante le vide politique issu d’une gauche divisée, qu’il est urgent de rassembler au plus vite. L’autre droite pour remplacer l’UMP municipale ne laisse présager rien de bon; c’est la Gauche rassemblée qui doit prendre les rênes de Draveil pour mettre en œuvre une autre politique au service des familles modestes, et non les clans qui veulent garder la main-mise sur le patrimoine foncier pour leur seul profit ».

Un appel est lancé, il doit rencontrer un écho massif au plus vite.

Echos du Conseil :

Jean-Pascal Bonsignore a voté contre les nouveaux statuts du SIARV (syndicat d’assainissement des eaux sur notre bassin) dont le lourd programme de travaux n’est pas connu et qui n’annonce aucune baisse du prix de l’eau pour les familles.

Vote pour, par contre, la garantie d’emprunt rallongée au bailleur Logement Francilien qui s’est engagé en contrepartie à mettre en œuvre le programme de travaux attendus par les locataires de Villers et Danton (que Jean-Pascal Bonsignore soutient depuis le début, voir  son intervention sur Villers en 2011:texte tract Villiers-mars 2011 texte tract Villiers-mars 2011  )

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 12:00

La déclaration que m'impute le Parisien de ce jour, à propos de l'appel à manifestation de ce vendredi soir au Conseil municipal, est totalement dénuée de toute vérité! Je demande un démenti du Parisien sans délai !

Interrogé par l'AFP hier jeudi à propos de l'annonce de la manif de ce soir durant le conseil municipal (manif dont je n'étais pas informé auparavant), j'ai déclaré: "je ne m'associe pas à ce genre d'élucubrations" et ai ajouté être "amusé que le Modem et sa conseillère de Draveil s'érigent en défenseurs des droits de la Femme, eux qui n'ont jamais dénoncé nationalement et départementalement (et pas plus localement) l'exploitation que les femmes subissent au travail de la part des patrons ". Je suis le seul à avoir organisé une rencontre publique le 8 mars (journée de la Femme) à Draveil, voirMardi 8 mars, café-cultures: débat "les femmes et la politique" , les autres forces politiques n'étant mobilisées que sur leur recherche de voix aux cantonales.

J'ai aussi précisé que la velléité du Front National de supplanter l'actuelle majorité était inquiétante, et qu'il était urgent que la gauche se rassemble et agisse.

Je n'ai jamais déclaré "réprouver la manifestation"; comment peut-on relayer des propos que m'attribue la mairie (heureuse de diviser!), moi qui combats la droite UMP à Draveil depuis plus de 10 ans? Je demande un démenti du Parisien sans délai !

JP Bonsignore, conseiller municipal, DRAVEIL A GAUCHE

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article