Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 09:38

Conférences, débats d'actualités ou expositions... La Maison départementale de l'habitat (MDH) vient de livrer son programme trimestriel de rencontres jusqu'au mois de mai.

Voir: Le programme du premier trimestre 2011 de la MDH vient de sortir

Repost 0
Published by voixLibreDraveil
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 00:13

Le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux au sein de l’État ne constitue pas le gisement d’économies attendu. Les fonctionnaires perçoivent un peu plus que l’enveloppe promise. Les députés de Droite tempêtent, notre maire-ministre aussi.

L’information est passée relativement inaperçue. Le 17 janvier, le secrétaire d’État à la Fonction publique, Georges Tron, a confié, en marge de ses vœux à la presse, que les agents publics touchaient plus de 50 % des économies liées aux suppressions de postes : “En 2009, on était plutôt à 70 %”, a-t-il assuré. Si la proportion est sans doute optimiste, le gouvernement est bien allé au-delà de sa promesse.

Le marché était le suivant : un départ à la retraite sur deux n’était pas remplacé dans la fonction publique de l’État et, en échange, les fonctionnaires voyaient, sur leur feuille de paie, revenir la moitié des économies dégagées. Ils ont en fait récupéré davantage.

Si la nouvelle peut réjouir les fonctionnaires, elle inquiète les parlementaires de Droite soucieux de limiter la hausse des dépenses publiques.(Lire la suite)

Que vont-ils nous préparer encore? Faudra-t-il rembourser une partie de notre retraite? Décidémment, il est urgent de les mettre, eux, à la retraite.. et de récupérer leurs trop-perçus !

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 12:37

greve-dupuytren-fev-2011.jpgJean-Pascal Bonsignore s'est adressé sur place ce jeudi matin 24 février aux salariés de l'hôpital, qui ont manifesté une nouvelle fois pour sauvegarder les 240 lits prévus sur le bâtiment Castor, mais remis en cause par l'ARS.

"Ce jeudi 24 février, je manifeste une fois de plus à vos côtés, personnels hospitaliers, praticiens et usagers de l’hôpital Dupuytren. Solidaire, depuis le début, d’une lutte qui s’oppose à la disparition de 240 lits de gériatrie publique, je condamne la casse de l’offre publique de soins pour les usagers quelque soient leurs degrés de pathologie, leurs conditions  sociales et financières. J’ai saisi M. Evin, directeur de l’ARS, mais sans réponse !

Je m’oppose au démantèlement de notre système de santé solidaire, seul garant de l’égalité sanitaire, sociale et territoriale. Il s’agit d’un choix politique et d’un enjeu de société qui ne peuvent s’accommoder de soutiens de façade comme ceux de la Droite en période électorale, mais qui à l’inverse nécessitent un parti pris susceptible de conquérir des droits, des pouvoirs et les moyens financiers nécessaires pour les usagers, les élus territoriaux, les personnels et leurs syndicats,  aptes à satisfaire les besoins grandissant des populations.

 C’est pour les mêmes raisons que l’élu et les militants du Front de Gauche à Draveil comme en Essonne, sont présents dans la large mobilisation engagée contre la fermeture de la chirurgie cardiaque de l’hôpital Henri Mondor. Cette fermeture annoncée contre toute logique répond à une volonté politique d’économie à court terme et à courte vue sans autre projet que celui de livrer sans vergogne nos services d’excellence au secteur privé. L’hôpital Henri Mondor, classé CHU,  est inscrit dans la même communauté hospitalière que les hôpitaux G.Clémenceau de Champceuil et Dupuytren de Draveil au sein de l’AP-HP.

 Bien évidemment, si l’octroi de lits à Dupuytren devait provenir de suppressions faites ailleurs, je suis persuadé que les salariés, les syndicalistes et les familles ne voudront pas cautionner cette politique de « chaises musicales »: à chaque tour, on enlève des emplois !

Pour une véritable politique de gauche, pour le droit à la santé pour toutes et tous, la loi Hôpital-Patients-Santé-Territoire devra demain être défaite pour bâtir un système de santé et de soins de notre temps adapté aux besoins des peuples.

 C’est aussi la raison pour laquelle, avec d’autres élus, des syndicalistes, des étudiants, des chercheurs, des responsables associatifs, j’ai signé un appel  pour que se tiennent des Assises régionales de la santé ".

Voir le reportage de Télessonne sur : http://www.telessonne.fr/webtv/  (journal du 24 février)

Lire: Paris.maville.com Opération escargot des salariés de l'hôpital de ...

Lire aussi: Un appel de 40 personnalités essonniennes du monde de la santé pour des assises régionales

 


Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 08:00

«Vous faire préférer l’Assistance publique»(Mireille Faugère, directrice générale de l’AP-HP) : Le slogan qui accompagne 5.000 suppressions d’emploi ! Il est urgent de mettre cette politique en échec dès aujourd'hui !

Dernière heure: les hospitaliers de Joffre-Dupuytren manifestent aujourd'hui jeudi 24 février à partir de 10h30. Opération "escargot" jusqu'à la Préfecture d'Evry avec prise de parole des syndicats. Jean-Pascal Bonsignore sera à leurs côtés comme il le fait toute l'année, à contrario de celles et ceux qui prétendent les soutenir et dont le gouvernement organise la casse de l'hôpital public...

Mireille Faugère, la nouvelle directrice générale de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, était auparavant responsable marketing à la SNCF. Elle a décidé d’importer à l’AP-HP le slogan publicitaire qu’elle avait développé à la SNCF. « A nous de vous faire préférer le train ! » devient « Vous faire préférer l’APHP ». Toute une logique ! Celle de la concurrence, absurde et destructrice pour le service public.

On peut encore s’imaginer qu’un voyageur ait le choix entre l’auto, l’avion et le train. Mais un malade, un blessé ? Mme Faugère veut-elle qu’il prenne une carte de fidélité à l’APHP ? Pensez bien à venir chez nous à votre prochain infarctus ! Ce qui importe pour le patient et pour toute la société, c’est d’être soigné dans les meilleures conditions, avec les meilleurs soins, à proximité, au meilleur coût, c'est-à-dire hors de toute logique lucrative. Et cela passe par la défense et le développement de l’hôpital public.

C’est précisément le contraire que Mme Fougère fait appliquer à l’APHP. Tout est fait pour avantager le développement du secteur privé, notamment des chaînes de cliniques. Le système de financement des établissements de sante par « tarification à l’activité », la T2A, pénalise l’hôpital public qui, seul, prend en charge les pathologies lourdes et multiple, la recherche et l’enseignement. Les « agences régionales de santé » ont été conçues par la loi Bachelot de 2009 pour transférer des « parts de marché » au privé. Le privé, même coté en bourse, est abreuvé d’aides publiques. Pendant ce temps, les moyens de l’hôpital publics sont rationnés – il manque 800 millions d’euros par an.

Mme Faugère ne le nie pas : l’objectif pour l’AP-HP reste la suppression de 4.000 à 5.000 emplois en 3 ans dont 1.200 dès 2011 s’ajoutant au même nombre de postes détruits ces dernières années. La situation devient intenable dans les services. La logique de la concurrence (« faire préférer… »), c’est celle du profit privé, hors de l’hôpital public comme en son sein. Suivant ses prédécesseurs, Mme Faugère fait entrer les intérêts privés à l’AP-HP. Par exemple, dans plusieurs hôpitaux, les services hôteliers sont en train d’être démantelés pour âtre confiés au privé.

Dans le même temps, Mme Faugère lance « l’expérimentation » dans trois hôpitaux des chambres individuelles facturées 45 euros par jour par le patient! Une régression généralisée !

S’il s’adresse aux personnels, le slogan de la spécialiste marketing sonne comme une provocation devant la dégradation constante des conditions de travail. En mars 2010, un large mouvement s’est développé dans l’AP-HP contre le plan de restructuration et de regroupement de 38 hôpitaux en 12 groupes. La mobilisation a pris très fortement dans certains hôpitaux les plus directement frappés par les conséquences des restructurations. Pour désamorcer le mouvement, devant l’ampleur des manifestations (5.000 toutes les semaines) et l’occupation du siège, la direction a promis de tout remettre à plat et a promis de maintenir plusieurs structures de long et moyen séjours initialement menacées.

Tout au long de 2010, des luttes ont pris de l’ampleur. 9 mois après mars 2010, la direction générale revient sur tous ses engagements. Il n’est plus question de 4.000 mais de 5.000 suppressions d’emploi. L’existence de plusieurs établissements de long et moyen séjours est à nouveau remis en cause. De nouvelles actions des salariés sont annoncées.

A l’hôpital, comme à la SNCF, les privatiseurs tels que Mme Faugère ne comprendraient que le langage de la lutte? En tout cas, nous aussi...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 07:40

Le conseil municipal de lundi 28 février 2011 débattra des orientations budgétaires de Draveil pour cette année (20h, café-cultures)

Dans un contexte de gel des dotations d'Etat aux collectivités locales pour 3 ans, de casse de l'emploi public sous la haute autorité du gouvernement Fillon et de son maire-ministre chargé de la fonction publique, la municipalité UMp affiche une sérénité qui frôle l'extase amnésique: tout juste le rapport de présentation évoque-t-il une "stabilité" des concours de l'Etat, ce qui, dans le contexte actuel de hausse des prix et des coûts des matières, équivaut de fait à une diminution des marges de manoeuvre des villes pour répondre aux besoins grandissants des familles touchées de plus en pluspar la politique de l'UMP.

Mais notre Droite locale n'en a cure: tout va bien au pays de "Oui-Oui" (dont la créatrice, décédée en 1968, refait parler d'elle; un signe?); la municipalité poursuit son programme, maintient ses engagements. Entendez: pas une virgule de changée alors que l'exigence publique monte avec un mécontentement grandissant dans les quartiers !

Jean-Pascal Bonsignore commentera ces orientations budgétaires en proposant d'autres priorités chiffrées; la Droite ne les entendra pas, comme de coutûme, persuadée qu'elle a évidemment toujours raison?

Venez écouter ce débat et entendre les non-réponses de l'UMP aux demandes des familles de Draveil, exprimées par leur élu. Mieux, votez pour élire JP Bonsignore dimanche 20 mars au Conseil général, il sera encore plus efficace pour Draveil et l'Essonne.

A l'ordre du jour également (entre autres), le dépôt du permis de construire de la ZAc centre-ville: elle va permettre aux promoteurs privés de s'enrichir encore en construisant du logement de standing (avec un peu de locatif, subventions et PLH obligent) qui servira, comme pour l'ilôt de l'ex-centre de santé, essentiellement de placement à ceux qui ont les moyens de le faire... Votre élu s'opposera à ce dossier comme il le fait depuis le début.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Conseil municipal
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 18:03

Selon les estimations, un tiers des départements seraient en situation de quasi-faillite.

La faute aux restrictions budgétaires orchestrées par l’État tandis que les besoins sociaux ne cessent de grandir du fait de la crise. Pour desserrer l’étau, 
la mobilisation au scrutin des 20 et 27 mars comptera.

Lire la suite: L’avenir du service public local au cœur des élections;

Cantonales 2011 : les départements étranglés

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 10:00

Le vote par procuration permet à un électeur absent, de se faire représenter, le jour d'une élection, par un électeur de son choix. La personne choisie pour voter est désignée librement, mais doit toutefois respecter certaines conditions. La démarche s'effectue au commissariat, à la gendarmerie, au tribunal d'instance ou auprès des autorités consulaires.
Choix du mandataire
La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire).
Le mandataire doit toutefois répondre aux conditions suivantes :
Être inscrit dans la même commune
Le mandataire doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que le mandant, mais pas forcément être électeur du même bureau de vote, ni du même arrondissement.
Ne pas avoir reçu d'autre procuration en France
Le mandataire ne pas avoir reçu d'autre procuration d'un mandant établi en France.
Il peut recevoir 2 procurations (maximum) seulement si au moins une de ces procurations a été établie à l'étranger.
Établissement de la procuration
Ou faire la démarche?
• Si le mandant habite en France, il peut se présenter au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d'instance de son domicile ou de son lieu de travail
• S'il habite à l'étranger, il doit se présenter à l'ambassade ou au consulat de France .
Démarche personnelle
Le mandant doit se présenter en personne auprès des autorités compétentes.
En cas d'état de santé ou d'infirmité sérieuse empêchant le déplacement, et sur demande (écrite), un officier de police judiciaire ou son délégué se déplace à domicile pour établir la procuration.
Un certificat médical ou un justificatif de l'infirmité doit être joint à la demande de déplacement à domicile.
Pièces à fournir
Le mandant doit fournir un justificatif d'identité (carte nationale d'identité, passeport ou permis de conduire).
Lors de l'établissement de la procuration, le mandant rempli un formulaire sur place où sont précisées plusieurs informations sur le mandataire (nom de famille,  nom d'usage, prénom(s), adresse, date et lieu de naissance). Ce formulaire inclut une attestation sur l'honneur mentionnant le motif de l'empêchement.
Délais
Les démarches doivent être effectuées le plus tôt possible pour tenir compte des délais d'acheminement de la procuration à la mairie et de son traitement en mairie. En principe, une procuration peut être établie jusqu'à la veille du scrutin, mais le mandataire risque alors de ne pas pouvoir voter si la commune ne l'a pas reçue à temps.
Durée de validité
En principe, la procuration est valide pour une seule élection, ou plusieurs élections si celles-ci se déroulent le même jour (premier ou second tour, ou les 2).
La procuration peut aussi être établie pour une durée maximale d'un an à compter de sa date d'établissement. Rien n'interdit au mandant de faire établir sa procuration pour une durée plus courte. Il doit alors indiquer sur le formulaire la date de fin de validité de sa procuration et attester sur l'honneur qu'il est de façon durable dans l'impossibilité de se rendre à son bureau de vote.
La procuration peut par exemple être établie pour 3 mois, 6 mois ou pour toute autre durée dans la limite d'1 an (ou de 3 ans pour les Français résidant hors de France).
Résiliation
Une procuration peut être résiliée à tout moment selon la même procédure et devant les mêmes autorités que son établissement :
• soit pour changer de mandataire,
• soit pour voter directement (en justifiant de son identité, sous réserve que son mandataire ne se soit pas déjà présenté).
Il est fortement recommandé d'informer le mandataire de ce changement, pour éviter toute complication.
Déroulement du vote
Le mandataire ne reçoit aucun document.
C'est le mandant qui doit l'avertir de la procuration qu'il lui a donnée et du bureau de vote dans lequel il devra voter à sa place.
Le jour du scrutin, le mandataire se présente muni de sa propre pièce d'identité, au bureau de vote du mandant, et vote au nom de ce dernier.

N'hésitez pas à nous contacter pour pouvoir voter Jean-Pascal Bonsignore les 20 et 27 mars à Draveil (06 87 21 97 59; jpbonsignore@voila.fr )

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 17:55

La Préfecture de l’Essonne a déclaré 123 candidatures pour 21 cantons renouvelables en 2011. Les services du Préfet annonceront en fin de semaine la liste officielle des candidatures enregistrées.

Les candidats ayant atteint le second tour se retrouveront le mardi 22 mars en fin d’après-midi, pour effectuer un nouveau tirage au sort.

  • Cantons concernés par les élections : Arpajon ; Athis-Mons ; Chilly-Mazarin ; Corbeil-Essonnes Ouest ; Dourdan ; Draveil ; Epinay-sous-Sénart ; Etréchy ; Evry Sud ; Gif-sur-Yvette ; Grigny ; Juvisy-sur-Orge ; Massy Est ; Massy Ouest ; Méréville ; Milly-la-Forêt ; Monthéry ; Morsang-sur-Orge.

La liste des candidats: http://essonneinfo.fr/essonne-2011/les-candidats/

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 20:00

 

Un décret publié au Journal officiel du mardi 1er février 2011 met en place l’expérimentation du Revenu contractualisé d’autonomie (RCA) pour 5 500 jeunes volontaires afin de mesurer les effets de l’allocation d’un revenu garanti, pendant une durée déterminée, sur le parcours d’insertion professionnelle des jeunes.

Il s’agit d’un contrat conclu sur une durée de 2 ans pour les jeunes peu qualifiés ou sur une durée d’1 an pour les jeunes titulaires au minimum d’une licence. Les jeunes qui peuvent être concernés par le RCA sont les suivants :

  • les jeunes âgés de 18 ans à 22 ans remplissant les conditions pour bénéficier du contrat d’insertion dans la vie sociale,
  • les jeunes à la recherche d’un emploi stable, âgés de 18 ans à 23 ans, titulaires au minimum d’un diplôme de niveau licence, inscrits à Pôle emploi depuis au moins 6 mois et ne pouvant bénéficier d’une indemnisation.

Pendant la durée de ce contrat, les bénéficiaires du RCA perçoivent une allocation mensuelle dont le montant varie en fonction du montant de leurs ressources mensuelles d’activité. Lorsqu’ils ne disposent d’aucune ressource d’activité, les jeunes perçoivent une allocation dont le montant peut :

  • soit varier de 250 euros la 1ère année du contrat à 60 euros le 4ème trimestre de la 2ème année du contrat (pour les jeunes peu qualifiés),
  • soit être fixé à 250 euros pendant toute la durée du contrat (pour les jeunes titulaires au minimum d’une licence).

Le RCA est cumulable avec toute autre allocation ou aide perçue par le bénéficiaire à l’exception du Revenu de solidarité active (RSA) et des indemnités de service civique.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 16:00

Scoop entendu le soir du gala des sports: la municipalité abandonne son projet de vente du bâtiment en briques rouges du 75 boulevard du Général de Gaulle. Les associations hébergées respirent...

75 bd De GaulleLe bruit courait depuis plus de deux ans: les associations hébergées dans l'ancien collège en briques rouges qui jouxte la base de loisirs devaient déménager. Emoi pour ces clubs qui pour certains, avaient des installations techniques spécifiques (studio de musique de DLF par exemple) ou des matériels délicats à transporter (comme les billards du club du même nom). Pis, aucune ne savait où elle allait être déplacée, ni dans quelles conditions. Pire encore, certaines auraient reçu récemment un courrier les informant de la fin de leur bail gratuit dans des délais imminents.

Lors du groupe de travail autour du Plan local d'urbanisme, Jean-Pascal Bonsignore avait demandé -et obtenu (voir son intervention au conseil municipal : PLU: je n'ai pas voté le texte de la Droite ) que le bâtiment ne soit pas inscrit en projet de logements, laissant ainsi la possibilité de le maintenir en statut de locaux associatifs. Le maire-ministre et son équipe UMP semblent avoir entendu les exigences des associations, et la requête de l'élu de gauche. Comme quoi, la Droite doit parfois revenir sur ses certitudes et ses projets de promotion immobilière (comme elle a renoncé en 2008 à fermer la CDthèque, lire Tous présents à "l'ouverture" de la CDthèque samedi à 10h! ) ... et c'est tant mieux pour Draveil !

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article