Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 23:54

Le gouvernement prévoit de supprimer 30 400 postes de fonctionnaires en 2012, selon un rapport du ministère du Budget préparatoire au débat d’orientation des finances publiques.

Quelque 14 000 suppressions de postes sont prévues dans l’Education nationale.
Lire la suite

Lire aussi le rapport du ministère du Budget

Et pour une fois, ce n'est plus la faute à notre ex-ministre...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 00:14

Des députés UMP, dont trois parlementaires essonniens*, viennent de déposer une proposition de loi  visant à délocaliser l’Aéroport d’Orly, au prétexte du Grand Paris. Scandaleux !

C’est une atteinte au développement du territoire, au potentiel économique, à l’emploi direct et indirect, aux dynamiques engagées sur cette plateforme aéroportuaire, notamment autour du projet « Pôle d’Orly » avec la participation des départements de l’Essonne et du Val de Marne.

Rappelons que 60% des salariés de la plateforme résident en Essonne ! Plus de 27.000 emplois dont près de 10.000 essonniens seraient ainsi menacés. Le Val de marne serait également touché ! Inacceptable !

C’est une remise en cause des projets de la Région Ile de France et de l’Etat, et des collectivités concernant l’organisation des transports collectifs, construite autour de l’aéroport d’Orly ! Nous pensons au tramway T7 qui doita tteindre Juvisy, à la prolongation de la ligne 14, aux autres projets en cours comme la gare LGV.

Conscients de l’attractivité de ce territoire,  les essonniens doivent s’opposer à la délocalisation proposée de l’aéroport d’Orly, dont les conséquences seraient dramatiques pour l’emploi, l’aménagement des territoires, tout en promouvant le développement équilibré et durable de la plateforme d’Orly et en créant les conditions de la garantie de la limitation des nuisances sonores, du couvre-feu, mais aussi d’avancer vers les évolutions des moteurs d’avions de nouvelle génération moins bruyants et moins polluants.

Les auteurs UMP de ce projet de loi veulent lancer « un débat » ! Mais c’est tenir un diner mondain au dessus d’un volcan en éruption ! Irresponsable !

La droite UMP est aux abois. Ses députés sortent de leurs chapeaux fatigués, in fine un projet de casse sociale et économique. Un de plus. En cela, elle se situe dans la droite ligne de son gouvernement.

(*)Pierre LABORDES, député de la 5ème circonscription, Françoise BRIAND, 7ème circonscription,  Guy MALHERBE Députe de la 4ème circonscription.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 23:44

Suppressions de postes dans les lycées : les régions écrivent à Luc Chatel
Dans un courrier envoyé au ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, l'Association des régions de France (ARF) s'inquiète des suppressions de postes dans les lycées et déplore que la politique du gouvernement “conduise des générations à l'échec scolaire”.

En savoir plus, lire La lettre de l'ARF

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Ecole
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 12:00

 

La fête du club c'est le samedi prochain ! Voici le programme :
9h30 – 12h30 : CSO (Concours de Saut d’Obstacle)
Epreuves :  
9h30 : 60/70cm
10h30 : 40/50cm
11h30 : 20/30cm
12h30 – 13h30 : pause REPAS  :
 boissons et sandwichs en vente à la buvette
14h00 : Jeux à poney n°1
14h15 : Jeux à poney n°2


14h30 : Démonstration carrousel obstacle
   « Les bandits du Far West »
15h00 : Jeux à poney n°3

15h15 : Jeux à poney n°4
15h30 : Voltige à cheval
 "Lucky Luke et les Daltons" 
16h00 : Jeux à poneys n°5

16h15 : Jeux à cheval pour adultes
16h30 : Jeu : course aux trois tonneaux
   « barrel racing » ( Course de trot )
17h30  : Tombola (5€ le ticket)
 (tickets disponibles auprès de Claire, Manu ou Stéphanie)
18h00 : Démo surprise
Adresse du CHB: face à l'école de Police, avenue de l'Europe (en bordure de forêt en haut des Bergeries)
 

 

.
Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans loisirs
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 22:57

Depuis la mise en examen du maire Georges Tron, la surenchère médiatique bat son plein, aux dépends de la stricte information journalistique équitable que devraient dispenser les média dignes de ce nom.

Ca a commencé avec le Parisien de vendredi 17 juin qui, s'appuyant sur un seul "communiqué de la majorité municipale", écrivait sans sourciller que Jean-Pascal Bonsignore avait réprouvé la manifestation de la droite radicale anti-municipale devant le café-cultures: une totale inepsie, l'élu de gauche ayant déclaré "ne pas s'associer à ce genre d'élucubrations" (voir son démenti: La déclaration dans Le Parisien de ce jour est fausse ! ).

Puis ce fut un concert de flashes et d'interviews: de la Droite auto-proclamée "d'opposition" à Draveil (quand la droite gouverne, l'opposition est de gauche, rien d'autre), d'un ex-conseiller municipal socialiste rallié aux écologistes sur le tard, d'un autre conseiller socialiste en marge de son parti localement, habitant Paris et totalement absent de Draveil, sans oublier les habitants incrédules, voire condescendants à l'égard de l'UMP et son chef de file local qui dirigent sans partage la ville depuis 1995, ou alors celles et ceux qui "savaient", "supposaient ", ne "se mêlent pas de vie privée" ou " ne peuvent rien dire". 

Ce que l'on retiendra de cette bien triste et très grave affaire: soucieuses de faire de l'audimat, la quasi-totalité des média se sont précipitées sur celles et ceux qui montaient à la curée, ou doutaient des accusations des deux femmes, voire les retournaient contre elles; sur celles et ceux aussi qui condamnaient sans preuve (le début du totalitarisme, tous les livres d'histoire en attestent) en dépit de la présomption d'innocence. Peu de place pour la voix politique de la vraie opposition, celle de gauche, représentée par Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal Draveil à Gauche ou Serge Chevalier, élu Ps et syndicaliste CGT, que l'on a peu lus ou entendus (sauf sur France-info et FR3 Ile-de-France ce jeudi 23 juin au 12/13, voir l'émission du 12/13 de FR3 de ce 23 juin: FR3idf-12/13-23juin  ).

Aujourd'hui, les accusations se précisent: si elles étaient avérés, le maire et son équipe solidaire contre vents et marées devront se démettre. Si Draveil doit revoter, il sera urgent que la gauche se rassemble face aux deux droites en présence (lire Draveil, juin 2011 : la guerre des droites bat son plein !) . Au vu des positionnements de certains, il faudra sans doute"reformater" localement la gauche, la reconstruire bien à gauche. Il y a urgence à y travailler sans délai !

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 19:42

Il y a désormais deux droites qui s'affrontent à Draveil : en témoigne le rassemblement devant le café-cultures vendredi 17 juin à l’occasion du Conseil municipal.

Il y a bien deux droites à Draveil : l’UMP municipale et ses soutiens Nouveau Centre, et l’autre droite : UMP dissidents anti-Tron et son équipe, électeurs Modem, Tournier et Isard-Lebourg, appuyés par un Front National expansionniste (qui s'est exprimé ouvertement voila 15 jours à Draveil); ainsi que sans doute des électeurs écologistes et peut-être des ex-socialistes.

Partisans de l’une et l’autre se sont affrontés vendredi soir à 20h devant le café-cultures où se tenait le premier conseil municipal après « l’affaire » Tron. Le tout devant quelques dizaines de Draveillois et personnels municipaux alertés par la presse et venus au spectacle. On a même vu cette scène surréaliste de manifestants de droite brandissant devant d'autres leur carte de l'UMP en criant: " je ne suis pas au FN, la preuve !"

Depuis, on vient d’apprendre que le Maire UMP et l’une de ses adjointes étaient placés en garde à vue. La justice suit son cours et c’est une bonne chose… Cette affaire aura de toutes façons servi à mettre à jour des pratiques régaliennes de la part de l'UMP locale et son maire pour qui, on imagine, Draveil et les Draveillois étaient leur propriété privée. Rien ne sera plus comme avant et cela, tout le monde ne peut que s'en féliciter...

Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal, a fait savoir à la presse et aux lecteurs de ce blog que, si la culpabilité de M. Tron était avérée, il demandera sa démission sur le champ ainsi que celle de son équipe qui l’a soutenu sans faille (voir aussi sa déclaration le jour du Conseil: La déclaration dans Le Parisien de ce jour est fausse ! ). Il a aussi rappelé que « le tumulte médiatique de ces derniers jours fait oublier que la politique de casse du service public se poursuit à Draveil sous l’égide de l’équipe municipale UMP ». Agitation qui fait oublier aussi que « l’offensive de la droite anti-municipale et ses alliés d’extrême-droite fait apparaître de façon criante le vide politique issu d’une gauche divisée, qu’il est urgent de rassembler au plus vite. L’autre droite pour remplacer l’UMP municipale ne laisse présager rien de bon; c’est la Gauche rassemblée qui doit prendre les rênes de Draveil pour mettre en œuvre une autre politique au service des familles modestes, et non les clans qui veulent garder la main-mise sur le patrimoine foncier pour leur seul profit ».

Un appel est lancé, il doit rencontrer un écho massif au plus vite.

Echos du Conseil :

Jean-Pascal Bonsignore a voté contre les nouveaux statuts du SIARV (syndicat d’assainissement des eaux sur notre bassin) dont le lourd programme de travaux n’est pas connu et qui n’annonce aucune baisse du prix de l’eau pour les familles.

Vote pour, par contre, la garantie d’emprunt rallongée au bailleur Logement Francilien qui s’est engagé en contrepartie à mettre en œuvre le programme de travaux attendus par les locataires de Villers et Danton (que Jean-Pascal Bonsignore soutient depuis le début, voir  son intervention sur Villers en 2011:texte tract Villiers-mars 2011 texte tract Villiers-mars 2011  )

 

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 12:00

La déclaration que m'impute le Parisien de ce jour, à propos de l'appel à manifestation de ce vendredi soir au Conseil municipal, est totalement dénuée de toute vérité! Je demande un démenti du Parisien sans délai !

Interrogé par l'AFP hier jeudi à propos de l'annonce de la manif de ce soir durant le conseil municipal (manif dont je n'étais pas informé auparavant), j'ai déclaré: "je ne m'associe pas à ce genre d'élucubrations" et ai ajouté être "amusé que le Modem et sa conseillère de Draveil s'érigent en défenseurs des droits de la Femme, eux qui n'ont jamais dénoncé nationalement et départementalement (et pas plus localement) l'exploitation que les femmes subissent au travail de la part des patrons ". Je suis le seul à avoir organisé une rencontre publique le 8 mars (journée de la Femme) à Draveil, voirMardi 8 mars, café-cultures: débat "les femmes et la politique" , les autres forces politiques n'étant mobilisées que sur leur recherche de voix aux cantonales.

J'ai aussi précisé que la velléité du Front National de supplanter l'actuelle majorité était inquiétante, et qu'il était urgent que la gauche se rassemble et agisse.

Je n'ai jamais déclaré "réprouver la manifestation"; comment peut-on relayer des propos que m'attribue la mairie (heureuse de diviser!), moi qui combats la droite UMP à Draveil depuis plus de 10 ans? Je demande un démenti du Parisien sans délai !

JP Bonsignore, conseiller municipal, DRAVEIL A GAUCHE

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 12:00

Après six mois de lutte, une réunion de négociation se tenait mercredi sur l’avenir de l’hôpital de Draveil. La réunion de négociation qui se déroulait mercredi avec la direction générale de l’Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP-HP) et l’intersyndicale (CGT, FO, Sud) devait permettre de dénouer la situation de l’établissement, en proie à un conflit depuis janvier dernier.

À cette époque, la suspension par la nouvelle direction du projet de reconstruction d’une partie de l’hôpital a mis le feu aux poudres. Le centre hospitalier Joffre, dont la fermeture était prévue pour 2014 à cause de sa vétusté, devait être remplacé par la construction d’un nouveau bâtiment, baptisé Castor, sur le site de Dupuytren.

Mireille Faugère, la nouvelle directrice, a gelé l’ensemble des investissements immobiliers, alors que le rapatriemMIR0701ent de toute l’activité sur un seul site avait été acté avec son prédécesseur. Elle a profité d’un état des lieux préconisant qu’une partie des lits de soins de longue durée (SLD), 103 sur 240 pour être précis, relevait non pas de l’hospitalisation mais du médico-social, pour justifier l’arrêt du projet. Pour tous, la direction a profité de cette étude pour ne pas investir et fermer le site sans contrepartie, espérant ainsi faire de sérieuses économies.

C’était sans compter sur la combativité de salariés, tous corps de métiers confondus, ce qui a obligé la direction à ouvrir enfin des négociations. Selon la CGT, l’AP-HP doit présenter un nouveau scénario, avec des propositions concrètes concernant le nouveau bâtiment. L’enjeu est d‘autant plus grand que l’hôpital Joffre-Dupuytren est le premier employeur de la commune. Et que dans l’Essonne, de sérieuses menaces planent également sur l’hôpital gériatrique Georges-Clemenceau de Champcueil.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 14:16

fete-musique-2011-Draveil.jpg

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Coup de coeur
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 22:43

Les états généraux du logement ont mis en évidence, le 8 juin, la part importante des dispositifs d’allègements fiscaux pour encourager l’investissement locatif au détriment de la promotion du logement social. Le budget alloué aux “aides à la pierre” a chuté de 921 millions d’euros en 2006 à 607 millions en 2010.

L’action des responsables politiques et de l’État en faveur du logement est sévèrement critiquée par les Français, à en croire un sondage TNS-Sofres réalisé pour les deuxièmes états généraux du logement. Quelque 43 % des personnes interrogées jugent cette action insuffisante dans leur commune, ce taux d’insatisfaction grimpant à 84 % pour ce qui est de l’action au niveau national. “C’est la même chose que l’insécurité, note Emmanuel Rivière, directeur du département Opinion de TNS-Sofres. Les gens se disent : « Déjà chez moi c’est difficile, mais ailleurs c’est pire ». Cela doit être un sujet d’interpellation des politiques.”

Lire la suite

Lire aussi: Les états généraux du logement veulent faire du logement une priorité nationale pour 2012

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article