Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 11:59

ville endettéeDoit-on demander un effort plus grand aux collectivités territoriales ? A cette question, le PS répond par oui, sans préciser quels sont leurs moyens.

"Il faut demander à tous les acteurs publics des efforts pour le redressement des comptes publics", a répondu le président du groupe PS à l'Assemblée à un journaliste, tout en saluant les collectivités locales dont les services "ont maintenu la cohésion du pays".

Ah oui? Mais alors,si les collectivités sont si nécessaires, pourquoi ne pas demander cet effort aux grands groupes privés et à leurs actionnaires? Bizarre, on ne les entend plus du tout parler de cet "ennemi invisible, la Finance", qui gouvernait le pays ... du temps de Sarkozy...

Lire aussi: "Disette budgétaire": le gouvernement PS mord le trait!

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 16:57
Sondage après sondage, les Français semblent s'enfoncer dans une profonde déprime, sur fond de chômage croissant et de débat sur le retard de compétitivité de la France.

panneau-R-h-ien.jpgSelon une enquête de l'institut Harris Interactive pour la Chaîne parlementaire, si 51% des Français jugent leur vie meilleure que celle de leurs parents, 48% ont un avis contraire. Cette proportion monte à 60% chez les personnes âgées de 25 à 34 ans, 59% pour les 35-49 ans et 63% pour les plus modestes, révélant une fracture avec les plus âgés, les plus aisés et les plus diplômés qui croient encore majoritairement à un progrès.

Selon ce sondage, effectué les 16 et 17 janvier auprès de 1.208 personnes, les Français ne sont plus que 44% a penser que la culture française est un vecteur d'influence dans les débats internationaux.

Une enquête Ipsos, réalisée du 9 au 15 janvier auprès de 1.016 personnes et publiée par Le Monde, confirme aussi ce pessimisme persistant des Français, qui seraient 61% à voir une menace pour la France dans la mondialisation.

Les sondés sont 90% à constater le déclin de la puissance économique de la France depuis 10 ans et 63% l'affaiblissement de son rayonnement culturel.

Selon l'historien Michel Winock, interrogé par le quotidien, ce sondage révèle que "les ingrédients du populisme sont là et dépassent l'électorat de (la présidente du Front national) Marine Le Pen".

Ainsi, 70% des personnes interrogées se reconnaissent dans l'idée qu'il y a trop d'étrangers en France, 72% estiment que le système démocratique ne fonctionne pas bien et 87% que le pays a besoin d'un "vrai chef" pour "remettre de l'ordre".

Une opinion partagée de l'extrême gauche à l'extrême droite, même si c'est avec des nuances sensibles (74% des sympathisants du Front de gauche, 70% de ceux du PS, 84% de ceux du MoDem, 98% de ceux de l'UMP et 97% de ceux du Front national).

Donnez votre avis, réagissez en commentaire sur ce blog

Lire aussi: les-francais-ne-croient-pas-a-une-baisse-du-chomage-en-2013

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 18:38

Le ministre des Finances, Pierre Moscovici, a officialisé le 23 janvier la création de la société de financement local. Une structure qui doit contribuer au remplacement de Dexia, le banquier historique des collectivités, démantelé en 2011.

La nouvelle banque des collectivités locales a pris forme le 23 janvier avec la création de la structure qui servira à refinancer les prêts accordés grâce à des émissions de titres sur les marchés. Le nouveau véhicule, baptisé Société de financement local (Sfil), est l’héritier d’une filiale de Dexia – Dexia municipal agency (DMA) – qui jouait déjà ce rôle dans l’activité de prêts aux collectivités de la banque franco-belge.Le contrat finalisant la création de la Sfil a été signé le 23 janvier à Bercy conjointement par le ministre de l’Économie, Pierre Moscovici, le président du directoire de La Banque postale, Philippe Wahl, l’administrateur délégué de Dexia, Karel De Boeck, et le directeur général adjoint de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Antoine Gosset-Grainville.Le capital de la Sfil sera détenu à 75 % par l’État, à 20 % par la CDC et à 5 % par La Banque postale.

Opérationnelle le 1er février, la Sfil sera dirigée par l’actuel directeur général de l’Agence France Trésor, Philippe Mills. Elle emploiera 400 personnes, dont les deux tiers issues de Dexia Crédit local, filiale française de Dexia (lire: Dexia: Draveil n'est pas encore sortie d'affaire ! ).

Mais la Sfil n’est que l’étage inférieur du dispositif de banque des collectivités. C’est La Banque postale qui distribuera directement les prêts aux collectivités, comme elle a commencé à le faire depuis juin pour les crédits de trésorerie, et depuis novembre pour les prêts à moyen et long terme.

L’objectif fixé pour l’année 2013 est de 5 milliards d’euros de prêts à distribuer aux collectivités locales et aux hôpitaux.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Conseil municipal
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 19:10

"Le gouvernement français doit impérativement s'en tenir à son programme de réduction des déficits publics et ne pas céder aux "sirènes" qui l'invitent à renoncer à l'austérité", a déclaré le midrapeaux-rouges-poings-leves.jpgnistre PS du Travail, Michel Sapin.

"Il y a un Etat mais c'est un Etat totalement en faillite, a-t-il dit sur l'antenne de Radio J. C'est la raison pour laquelle il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits, et aucune sirène ne doit nous détourner de cet objectif."

Certes, la faillite de l'Etat a été engendrée sous Sarkozy. Mais, n'en déplaise à ce social-démocrate issu d'une gauche très modérée, la campagne du Front de Gauche contre l'austérité va être lancée, et les sirènes risquent de retentir bien fort aux oreilles du PS. qui, s'il veut rester aux commandes, devra les entendre et les écouter... A bon entendeur...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 17:48

Une manipulation malencontreuse nous a fait publier un article, relayé par le blog d'Essonne-Info, appelant à rejoindre une manifestation contre le mariage pour Tous! L'erreur est heureusement réparée depuis...

autocol coeur egalite mariage rvb-1Il n'empêche: le média essonnien relaie par trois fois les infos diffusées par les opposants au mariage pour tous, et rien sur la proposition de Jean-Pascal Bonsignore de célébrer lui-même ces mariages à Draveil, en réponse au tirage au sort proposé par le maire UMP (lire: Draveil: le mariage "gay" tiré au sort! ).

L'élu DraveilàGauche, partisan de cette avancée démocratique majeure pour notre pays, a saisi la rédaction pour s'étonner que cette info, relayée par Le Parisien ( JPB et mariages gays - Le Parisien 15 01 2013  Le Parisien 15 01 2013 ) et le Républicain ( JPB et mariages gays - Le Républicain-17 01 2013 Le Républicain-17 01 2013 ), n'ait pas trouvé place dans ce média essonnien. Réponse de la rédaction: "nous ne pouvons tout publier..." (sic); "vous faites des choix regrettables, leur a écrit en substance l'élu DraveilàGauche, c'est dommage pour les démocrates de ce département et de ce pays!"

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 16:00

gazLes prix du gaz vont baisser en février de 0,5% en France, a déclaré jeudi un porte-parole du ministère du Développement durable, confirmant une information fournie le même jour par la ministre Delphine Batho au quotidien Le Monde.

"C'est le résultat de la réforme mise en place en décembre. Sans elle, on aurait enregistré en février une hausse de 0,15% des tarifs du gaz", a déclaré Delphine Batho au Monde.

Les tarifs appliqués aux ménages français ont augmenté de 2,4% le 1er janvier. La réforme présentée par le gouvernement fin 2012 prévoit que l'Etat fixe un cadre annuel chaque 1er juillet et recalcule automatiquement les prix tous les mois et non plus chaque trimestre.

Ce nouveau système de fixation mensuelle des tarifs du gaz en France est mise en oeuvre pour la première fois en février.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 15:17

manif retraites-24 juin 2010Trois syndicats de fonctionnaires (CGT, FSU et Solidaires) appellent à une journée de grève et de manifestations demain jeudi pour protester contre les suppressions de postes et défendre leur pouvoir d'achat.

"La fonction publique et les services publics sont indispensables pour tous les citoyens", indiquent dans un communiqué les trois organisations syndicales. "Or, la situation s'est dégradée ces dernières années pour les personnels comme pour les usagers. Il est urgent et indispensable maintenant de changer de cap."

Parmi les revendications, figurent un "moratoire immédiat sur les suppressions d'emplois et des créations d'emplois partout où cela est nécessaire", une revalorisation du point d'indice qui sert de base au calcul des salaires, l'abrogation du jour de carence sur les arrêts maladie (avant prise en charge par la Sécurité sociale) et l'amélioration du fonctionnement de la fonction publique et des services publics.

Une réunion consacrée aux rémunérations est prévue entre les syndicats et la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, le 7 février.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 19:08

La Cour des comptes dresse un diagnostic sévère des politiques françaises en faveur de l'emploi, jugeant dans un rapport publié mardi que le dispositif reste "largement inadapté à un contexte de chômage durablement élevé" et ne cible pas suffisamment ceux qui en ont le plus besoin.

pôle emploi-signal aux marchésPour la Cour, la France a abordé la crise de 2008-2009 "avec des instruments de politique de l'emploi parfois obsolètes, dont l'efficacité s'est révélée décevante".

Le rapport se prononce d'autre part sur une simplification des dispositifs de chômage partiel pour faciliter leur utilisation, un autre sujet évoqué dans le dernier accord patronat-syndicats, et la limitation des contrats aidés aux "publics prioritaires".

Pôle emploi est de même invité à cibler son offre de formations à ces mêmes publics et à orienter les contrats de professionnalisation sur les moins qualifiés.

Et si on nationalisait, tout simplement, pour remplacer les profits des actionnaires par des emplois durables? Message au gouvernement...

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:01

Le changement, c'est la précarisation du marché de l'emploi ? le nombre de  CDI a chuté de 10,5% par rapport à l'année précédente.

Au quatrième trimestre 2012, le nombre de déclarations d'embauches en CDI a chuté de 10,5% par rapport à la même période de l'année précédente, selon des données publiées par l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss).

Les embauches en CDD de moins d'un mois, qui font partie des fameux "contrats courts" dont la taxation était au cœur des négociations sur la réforme du marché du travail, continuent de grimper fortement. Elles affichent une progression de 3,2% par rapport au trimestre précédent, et un bond de 7,7% sur un an.

Comme ces CDD de moins d'un mois représentent des deux tiers des recrutements (3,6 millions sur 5,4 millions), le nombre total d'embauches (hors interim) ressort donc en hausse de 2,6% par rapport au quatrième trimestre 2011.

En prenant en compte uniquement les contrats de plus d'un mois, le nombre de déclarations d'embauche chute de 6,7%. Le plongeon touche autant l'industrie (-8,2%) que le tertiaire (-6,5%). Parmi les secteurs les plus affectés : les télécommunications (-16,4%) et les transports (-20,3%).

On attend avec impatience les signes d'un redressement productif... surtout à Florange ou PSA Aulnay, pour ne citer que ceux-là!

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 23:05

Depuis le 6 décembre 2012, l’Essonne a déclenché le plan hivernal d’hébergement de niveau 1. En raison des baisses de températures prévues, il est maintenu jusqu’au 31 mars prochain, et peut encore évoluer.

sens-interdit-sauf-traineaux.jpgLe niveau 1 a été déclenché parce que les températures ressenties se sont situées entre -5°C et -10°C. Dès lors, les places d’hébergements sont augmentées. Selon la préfecture de l’Essonne tout est fait« pour qu’aucune personne ne reste à la rue contre son gré ». En temps normal, on compte 369 places en accueil d’urgence, utilisables pour une ou quelques nuits. Avec l’alerte, 342 nuitées en hôtels sont prévues, ainsi que 11 places en appartements. Ces couchages supplémentaires s’ouvrent progressivement en fonction des besoins. On peut s’attendre à voir les températures chuter dans les deux mois à venir. Que se passera-t-il alors ?

Il existe deux niveaux d’alerte supplémentaires. Avec pour chacune d’elles, de nouvelles dispositions à prendre. Le niveau 2 est mis en place pour ce que Météo France nomme le « Grand Froid ». Il intervient avec des températures comprises entre -10°C et -18°C. Dès lors, les maraudes de la Croix Rouge sont plus fréquentes. Dans le département, cela correspond à deux tournées en journée et des horaires de nuits élargis. Concernant les hébergements, les accueils de jour restent ouverts la nuit.

Le « froid extrême » entraîne l’alerte de niveau 3. Celle-ci est déclenchée dès lors que les températures sont inférieures à -18°C. Il s’agit alors d’un niveau de crise exceptionnel. A ce stade là, des gymnases peuvent être mobilisés avec l’accord des maires. 366 places sont déjà envisagées, et la préfecture affirme qu’ « aucun hébergement ne sera refusé par défaut de place en Essonne durant l’hiver ». La Croix Rouge peut compléter ce dispositif au besoin avec ses propres ressources.

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article