Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2005 4 22 /09 /septembre /2005 00:00

Fouilles archéologiques au Clos de la Régale à Vigneux

Les fouilles se trouvent dans la partie la plus basse du terrain du Clos de la Régale, sur une grande zone, certainement époque Gallo-Romaine, vue la présence d'un grand nombre de morceaux de tuiles, caractéristiques de l'époque.

 

Le constat:

- un site protohistorique (nombreux fragments, d'époque très récente) du côté des terrains de sports.

 

- Un terrier avec reste de petits animaux

 

- De nombreux fossés qui pourraient contenir un mobilier plus anciens (Néolithique?)

 

- 2 sites faisant l'objet de fouilles minutieuses avec bâche plastique de protection

 

- Plusieurs drains en argile rouge de 5cm de diamètre et tous en direction du Ru d'Oly

 

- 2 sortes de découvertes (tranchées), les unes de sondage avec le tas de terre mélangée, toujours du même coté de la tranchée et les autres de recherche avec d'un coté de la tranchée la terre arable et de l'autre le tout venant, afin de retrouver plus vite le matériel historique en cas d'un coup de pelle mécanique malencontreux.

 

- Plusieurs sondages pleins d'eau, de plusieurs métres de profondeur, jusqu'à la couche imperméable d'argile verte.

Pas de programme immobilier démesuré pour le moment, après l'avis négatif du commissaire-enquêteur. Mais prudence: le maire de Vigneux ne désarme (peut-être) pas...

 

 

Repost 0
Published by voixlibre - dans Agglomération
commenter cet article
16 septembre 2005 5 16 /09 /septembre /2005 00:00

Des cadres EDF réagisnsent contre la politique libérale d'EDF

Sous couvert d'anonymat ( on les comprend, vu leur position) ils ont créé un collectif. "Jean-Marcel MOULIN", composé de cadres dirigeants d'EDF farouchement opposés au libéralisme dont EDF et GDF sont victimes.

 

Ils ont composé ce nom à partir de celui de Jean MOULIN, héros fondateur de la Résistance et qui a présidé à la créatrion d'EDF au sein du CNR, et celui de Marcel PAUL, qui fut le Ministre de l'Industrie communiste  à la Libération,  et qui a lui aussi contribué à la naissance d'EDF et GDF.

Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien:

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/00/80/46/edf.doc

 

Repost 0
Published by voixlibre - dans Actualité
commenter cet article
2 septembre 2005 5 02 /09 /septembre /2005 00:00

La première pierre du programme de logements privés sur l'ilôt Valérie Fleurs et le centre de santé posée le 24 septembre.

Sympathique invitation parvenue en mairie: Les Nouveaux Constructeurs au complet (pdg, directeurs et tutti quanti) inaugurent la première pierre du programme de logements privés "les Allées St Rémy" samedi 24 septembre à 11h. Il s'agira en fait de donner, "autour d'un cocktail", précise-t-on,  l'estocade finale à l'ilôt Valérie Fleurs et son centre de santé, le centre de tri postal et le CMPP, un patrimoine communal bradé au profit de logements de haut standing et de surfaces commerciales destinées aux banques, assurances et agences imobilières qui grignotent de plus en plus notre centre-ville.

Cette cérémonie aura lieu en présence de notre député maire, qui rappellait à grands cris au conseil municipal de début juillet, qu'il s'agissait d'une "opération privée sans aucun rapport avec la mairie". C'est sans doute la raison pour laquelle il figure à la première ligne de l'invitation!

Jean-Pascal Bonsignore invite lui, tous les Draveillois opposés à la main-mise des promoteurs sur notre ville et à la disparition d'un service de santé public, à venir participer à cette "première pierre", avec l'expression de nos exigences en matière d'équilibre social et urbain à Draveil. Vous y êtes attendus nombreux.

 
Repost 0
Published by voixlibre - dans quartiers
commenter cet article
30 août 2005 2 30 /08 /août /2005 00:00

"Stop au racket sur les carburants !" Jean-Pascal Bonsignore interpelle le Premier Ministre et le député maire UMP de Draveil, membre de la majorité gouvernementale.

 

 

Les prix des carburants connaissent des hausses incessantes insupportables pour le budget des familles d’autant plus ressenties en cette période de retours de vacances et de provisionnement pour le chauffage cet hiver. En 6 mois, à la pompe, les prix des litres du sans plomb et du gazole ont augmenté de 14%, celui du fioul domestique de 26,5%.

 

Pourquoi une telle flambée ?

 

Certes, depuis 2 ans, le prix du baril de pétrole monte : d’avril 2003 à avril 2005, il a cru de 107% en dollar mais de 74% seulement en euros.

 

En réalité, en dollar constant, le prix du pétrole demeure largement en dessous des niveaux record atteints dans les années soixante-dix et au début des années quatre-vingt.

 

Hier, on vous disait : « c’est la faute aux pays producteurs, notamment arabes. » 

 

Mais, les recettes pétrolières des pays producteurs les plus peuplés demeurent très insuffisantes en regard de leurs besoins d’équipements et de formation. Elles sont largement absorbées par le paiement de la dette.

 

Aujourd’hui, on vous dit : « c’est la faute aux pays consommateurs en développement, notamment la Chine. »

 

Si la consommation des pays émergents, dont la Chine, augmente avec leur industrialisation, elle est toujours très inférieure à celle des États-Unis qui demeurent, de très loin, le plus gros gaspilleur de pétrole.

 

Pourtant, on oublie de vous parler de deux acteurs essentiels du « racket » pétrolier :

 


- Les compagnies pétrolières

 

En 2 ans, leurs marges brutes de raffinage en dollars ont augmenté de près de 80%. Mais elles ont peu investi dans la recherche/ exploration et moins encore pour développer leurs capacités de raffinage. Elles ont ainsi entretenu les tensions sur les prix des carburants ramassant la mise à tous les coups. Total est un très bon exemple des pratiques des groupes pétroliers.

 

En 2 ans, les bénéfices nets de cette compagnie ont été multipliés par 2 pour    atteindre la coquette somme de 12 milliards de dollars. A quoi a servi cet argent ? Tout d’abord à verser des dividendes fabuleux aux actionnaires : 3,1 milliards de dollars en 2003, 5,6 milliards en 2004 soit une progression de 220% depuis 2002 ! Total a aussi racheté ses propres actions à tour de bras (4,5 milliards de dollars en 2003 puis en 2004) afin d’accroître le  rendement des actions en Bourse.

 

 


- Une politique de gâchis financier

 

Il y a aussi le rôle des États européens, l’État français tout particulièrement.

 

Les recettes de la taxe sur les produits pétroliers (TIPP) et de la TVA ont explosé au cours de la dernière décennie. De 2001 à 2004, la TIPP a rapporté 98 milliards d’euros dont 25,3 milliards d’euros pour la seule année 2004 contre 23,4 milliards d’euros en 2002. Cet argent, revenant pour l’essentiel à l’État, a été mis au service de la politique anti-sociale et de gâchis financier que l’on sait.

 

 

Enfin, on nous refait le coup du « choc pétrolier » pour expliquer la croissance molle et le chômage de masse. Bien sûr, la hausse du pétrole n’encourage pas l’activité mais ce n’est pas elle qui explique fondamentalement les difficultés actuelles. Celles-ci ont commencé bien avant le relèvement des prix du pétrole en liaison avec les politiques anti-salariales et de soutien aux marchés financiers des grands groupes et du gouvernement.

 

Devant l’émotion et la colère provoquée par les hausses vertigineuses des prix à la pompe, le gouvernement qui discoure sur l’indépendance énergétique et les recettes de croissance refuse de prendre les mesures immédiates indispensables pour faire face. Certes dit-il les français paient plus cher leur essence et leur fioul mais ils réduisent leur consommation, donc les recettes supplémentaires liées à la fiscalité ne sont pas garanties. Par conséquent la baisse de la TIPP ne se justifie pas. Ce qui revient à rendre beaucoup plus inégalitaire l’usage de l’automobile comme le chauffage en fonction des moyens financiers des familles.

 

Ce racket sur les carburants doit cesser ! J. P Bonsignore, conseiller municipal et conseiller d'agglomération, demande au premier Ministre et au député-maire UMP de Draveil, membre de la majorité gouvernementale:

Tout de suite :

 

- Une diminution de 5% des taux d’État de la TIPP sur l’essence sans plomb. Cela amènerait ainsi à la moyenne européenne l’écart entre taxation du sans plomb et du gazole.

 

- Le gel des taux de la TIPP sur le gazole.

 

- L’instauration d’un « prix maximum » à la pompe, tout particulièrement pour le fioul domestique.

 

- La mise en place d’une contribution sur les profits bruts des compagnies pétrolières pour financer ses mesures et pour commencer à abonder un Fonds de lutte anti-pollution.

 

 

A plus long terme :

 

- La création d’un Fonds pour la lutte anti-pollution permettant d’amplifier la recherche pour les énergies alternatives, les économies d’énergie et les moteurs propres.

 

- Une action de la France pour une maîtrise concertée des marchés énergétiques en Europe.

 

- Une action déterminée de la France pour réunir une Conférence mondiale pour une gestion commune à l’ensemble des peuples des ressources énergétiques et leur partage équitable, le droit d’accès à l’énergie et la négociation d’un « juste prix » du pétrole.

 La réponse (éventuelle) du député-maire de Draveil vous sera communiquée sur ce blog (s'il répond...).

Carburants, stop à la hausse des prix ! Demandons au gouvernement :

 

-          D’abaisser le prix des carburants en diminuant les taxes,

 

-          L’instauration d’un prix plafond pour le fuel domestique

 

-          Un programme ambitieux de développement des transports publics, l’arrêt des fermetures des lignes SNCF, notamment des trains Corail transrégionaux, le développement du transport fret de la SNCF

 

-          La taxation des profits pétroliers pour baisser le prix à la pompe et le financement des énergies renouvelables

 

Nom                                prénom                      adresse                                 Signature/Email

-----------------------     ---------------------------   -----------------------------------  ---------------------------------

 

-----------------------     ---------------------------   -----------------------------------  ---------------------------------

 

À renvoyer à JP Bonsignore, voixlibredraveil@voila.fr

 

 

Repost 0
Published by voixlibre - dans Actualité
commenter cet article
30 août 2005 2 30 /08 /août /2005 00:00

Privatisation des autoroutes: Pierre Méhaignerie, député UMP d'Ille-et-Vilaine, président de la commission des finances de l'Assemblée nationale, critique la mesure. (relevé dans la presse)

 

Approuvez-vous le changement de stratégie du gouvernement de Dominique de Villepin sur les participations de l'Etat dans les sociétés d'autoroutes ?

 

- Je n'ai pas bien compris ce changement. Jean-Pierre Raffarin avait rendu un arbitrage à la suite d'un long débat au Parlement, au printemps 2003. L'Etat conservait les parts qu'il détenait dans les sociétés d'autoroutes pour financer les infrastructures. Cette position avait reçu l'approbation de la majorité, et j'avais défendu personnellement cette thèse. Peut-être le changement de premier ministre et de ministre de l'économie a-t-il été l'occasion pour Bercy de revenir sur un arbitrage qui ne lui avait pas été favorable. La motivation essentielle a été la réduction de l'endettement pour dégager une éventuelle petite marge de manoeuvre, dont, il est vrai, on aura bien besoin.

 

Je ne souhaite pas que cela devienne un sujet de polémique. Il y a cependant plusieurs points importants qui méritent des réponses. Premièrement, il s'agit en l'occurrence d'une rente et non d'un investissement à risque. Est-ce que le produit de cette vente correspond bien à l'actualisation des dividendes espérés ? Deuxième question : le Parlement a débattu, un vote a eu lieu, affectant les dividendes des sociétés d'économie mixte à l'Agence de financement des infrastructures de transport (AFITF). Ce changement de position, sans qu'il y ait eu un nouveau débat, est regrettable.

 

Qu'est-ce qui garantit la pérennisation du financement des investissements ?

 

- C'est un troisième point : ne risque-t-on pas de fragiliser le financement des infrastructures de transport ? Les produits de substitution sur lesquels le premier ministre s'est engagé n'offrent pas les mêmes garanties. Sur tous ces points, il faudra un débat de fond au Parlement, et des réponses précises.

 

Repost 0
Published by voixlibre - dans Actualité
commenter cet article
25 août 2005 4 25 /08 /août /2005 00:00

25 000 jeunes en CAE dans les écoles: parents d'élèves et communauté éducative doivent rester vigilants sur la réalité de la mesure.

Gilles De Robien, ministre de l'Education nationale, dans un entretien au Monde de l’Education, explique que « le ministère de l’Education nationale souhaite recruter à partir de la rentrée de septembre 25 000 jeunes en contrat d’accompagnement vers l’emploi (CAE). Il leur sera par exemple demandé d’accompagner des élèves handicapés ou de participer à la maintenance informatique ou encore d’aider au développement de projets artistiques… »

Au-delà de l'air de "déja vu" de cette mesure, et de l'ironie d'une remise en oeuvre d'emplois alors supprimés par le gouvernement Raffarin, il conviendra de s'interroger dès la rentrée scolaire à Draveil: combien d'emplois, dans quels établissements, sur quelles missions? Et surtout, avec quel avenir pour ces jeunes au bout des 3 ans du contrat? Précarité au bout, "dégonflage" des chiffres du chômage? La prudence sera de mise, la vigilance et l'action aussi, tant le gouvernement UMP (même via un ministre UDF) nous a habitués à de la "poudre aux yeux" permanente. Que dira notre député-maire à ses collègues une fois les postes attribués, si Draveil est "oubliée"? A suivre avec la plus grande attention.

(Au fait, on est bien arrivés aux 100 jours du premier Ministre: quels résultats?)

Repost 0
Published by voixlibre - dans Ecole
commenter cet article
23 août 2005 2 23 /08 /août /2005 00:00

Une socité privée gèrerait les radars de l'Etat et se rémunèrerait sur nos contraventions!

Mail reçu d'un internaute, à déguster sans modération et à diffuser sans limite....

Il y a quelques jours est passée, sur France 2, une petite info qui fait réfléchir......

 

Sur un ton humoristique le reportage montrait un radar automatique, quelque part du côté de Clermont-Ferrand, qui avait été hors service pendant 3 semaines.

 

Pourquoi ? Parce qu'EDF avait coupé le courant pour facture impayée !!! Drôle, non ? Mais ce n'est pas tout, le vraiment intéressant est ailleurs. En effet le journaliste nous expliqua que la société qui gère le radar n'avait pas payé en temps voulu sa facture d'électricité. La société qui gère le radar????..............

 

Quoi ?? Une société privée gère le radar ???

 

Je croyais que les radars dépendaient de l'état !!!

 

Mais alors, si on réfléchit, cela veut dire qu'au passage il y a des gens qui se sucrent sur les infractions des automobilistes et que l'argent des amendes loin d'aller entièrement dans les caisses de l'état (ce qui serait un moindre mal) va en partie dans des poches privées !! Et on peut supposer (car aucune entreprise privée n'est une œuvre philanthropique) que ces entreprises sont intéressées proportionnellement à la rentabilité des radars. La spéculation sur la sécurité routière, voilà la dernière trouvaille... On nous avait pas dit ça, quand le gouvernement a lancé sa campagne. Il n'y a pas que la sécurité routière dans l'histoire mais aussi (et surtout ???)une affaire de profit !!! Et bien sûr, pour couronner le tout, le PDG de cette entreprise n'est autre que le frère du ministre Gilles de Robien !

 

Si cette petite info vous choque, faites la circuler, ça mérite d'être connu.

 

Et le fait que ceci devienne connu, n'est-il pas en rapport avec ce brusque frein au développement de ces fameux radars ?

 

 

 

 

Repost 0
Published by voixlibre - dans humeur
commenter cet article
5 août 2005 5 05 /08 /août /2005 00:00

L’intercommunalité source d’inflation fiscale
Sources : Les Echos
Date : 18/07/2005
Les Echos reviennent sur l’un des aspects du controversé rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’évolution de la fiscalité locale du député UMP H. Mariton. Il pointe l’intercommunalité comme source " indiscutable " de l’inflation de la fiscalité locale alors que " certains attendaient de la coopération intercommunale une réduction de la pression fiscale du secteur public communal ". Or, " en moyenne, une hausse de 10% du taux d’impôt intercommunal réduit de 1% seulement le taux d’impôt communal, voire l’augmente dans les petites communes ".

Il est intéressant de lire cette analyse d'un élu UMP sur les mesures de sa majorité.

 

 

Repost 0
Published by voixlibre - dans Agglomération
commenter cet article
5 juillet 2005 2 05 /07 /juillet /2005 00:00

Dernière séance de conseil municipal pour l'année scolaire ce lundi 4 juillet au Café-cultures. La vente de l'îlot Valérie-Fleurs et le devenir du Centre de santé ont fait débat, mais n'ont pas reçu de véritable réponse.

A l'ordre du jour notamment, la rétrocession à la ville par le promoteur d'une parcelle le long de la rue de Mainville pour l'élargir.

Se félicitant de cet élargissement, JP Bonsignore a demandé des nouvelles du Centre de santé, "relégué au fond d'un couloir" dans l'immeuble de logements de l'école St-Exupéry aux Bergeries; pour permettre une opération immobilière de haut standing. Il n'y a plus qu'une seule consultation (orthophonie), la secrétaire n'est plus qu'à 1/4 de temps, les patients doivent aller payer à la Perception et revenir pour leurs reçus; "contrairement à vos affirmations orales et écrites, le centre de santé, pourtant utile aux habitants de nos trois villes, n'est pas doté de nouveaux moyens, mais bien promis à fermeture prochaine. Actuellement par contre, ajoutait JP Bonsignore, les habitants des Bergeries de Vigneux en profitent; cela ne justifie-t-il pas, enfin, de passer le centre de santé en intercommunalité, pour le doter de vrais moyens de fonctionnement, comme l'ont exigé près de 500 signataires d'une pétition l'an dernier?"

Le maire de Draveil s'est retranché derrière "une opération d'ordre privé" pour la vente de l'îlot Valérie Fleurs, oubliant que c'est la mairie qui l'a autorisée (Michel Gruber devait rappeler qu'il aurait pu y être effectué une construction permettant de la mixité sociale en centre ville - remarque déjà formulée par JP Bonsignore en février 2005).  Le centre de santé , " déplacé aux Bergeries, n'a pas bougé d'un iota dans l'esprit de la municipalité", déclarait le maire. Les Draveillois du centre ville, des Mazières, de Villiers ou de Brossolette apprécieront, comme ceux qui n'y vont plus faute de consultation de médecine ou d'infirmière. "il y a seulement désertion du public", ajoutait-il; évidemment, quand tout ferme progressivement, les gens vont ailleurs! Comble de cynisme, le maire affirmait que la question n'est pas liée au tranfert "public-privé", mais rappelait l'offre privée de médecins et infirmières sur Draveil. La question n'est pas un choix entre public et privé, sauf quand on n'a plus d'autre choix!

Sur le transfert en intercommunalité, le maire UMP faisait état des difficultés de fonctionnement de l'agglomération comme prétexte à "ne pas en rajouter" mais reconnaissait qu'une convention intercommunale Draveil-Vigneux n'est pas chose impossible.  J. P Bonsignore adressera prochainement un courrier aux deux maires pour demander une rencontre à ce sujet.

Le maire devait évoquer la tribune de JP Bonsignore sur l'hôpital Joffre, reprenant son éternel argument " je suis le seul vrai défenseur de cet hôpital, vos écrits font sourire" (voir texte de JP Bonsignore plus bas sur ce blog), oubliant une fois de plus qu'il vote comme député UMP les réductions des crédits de santé à l'assemblée nationale ! " Vous ne trouverez que difficilerment un député comme moi", affirme-t-il ; chiche! (les élections législatives sont prévues en 2007, ndlr).

MAZIERES:

A l'occasion d'un appel d'offre sur les espaces extérieurs, un rappel a été fait de la situation: démolition des deux anciennes barres A et E, reconstruction de 5 bâtiments R+2 et un bâtiment en mixité sociale (sans autre précision); le reste des logements devant être reconstruits (règle du 1 démoli= 1 reconstruit) se ferait aux Platanes, au bâtiments des instituteurs rue F. Buisson, et rue des Jonquilles.

Reste un problème sans réponse: quel sera le prix des nouveaux logements aux Mazières, qui pourra y accéder?  Question importante, quand on sait que les nouveaux prix du logement locatif sont en forte hausse! A suivre avec attention...

Repost 0
Published by voixlibre - dans Conseil municipal
commenter cet article
1 juillet 2005 5 01 /07 /juillet /2005 00:00

Le tribunal a débouté le Maire de Draveil contre le Centre hippique des Bergeries.

La requête de Draveil visant à expulser  l'association du CHB du terrain municipal près de la forêt de Sénart a été jugée "irrecevable" par le Tribunal (pour plus d'info, site du CHB: http://chbergeries.free.fr).

Au conseil communautaire de juin, le président de l'agglomération et son bureau ont présenté une autre délibération pour la future piscine intercommunale, annonçant rechercher d'autres terrain pour l'implanter (voir article "agglomération" plus bas sur ce blog).

Quant à la presse du sénateur UMP Dassault ( le Républicain ), elle continue de parler de loyers impayés !

Repost 0
Published by voixlibre - dans Actualité
commenter cet article