Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 18:41

Un internaute a déniché un site publiant en ligne de belles photos de Draveil.

Consultez-le sur http://draveil.over-blog.com

Vous pouvez y laisser commentaires et suggestions.

A déguster sans modération

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Coup de coeur
commenter cet article
9 octobre 2006 1 09 /10 /octobre /2006 18:58

Lettre-pétition contre la privatisation de GDF adressée au Président de la République
Pétition des Confédérations Cgt - Cfe Cgc - Cftc - Fo

Monsieur le Président,

En tant que chef de l’Etat, vous êtes garant des intérêts de la nation et de ceux des citoyens. Le succès reconnu de la politique énergétique de la France, initiée depuis plus de 60 ans, permet de mesurer la performance de notre système énergétique et de ses deux piliers que sont Gaz de France et Edf.

S’il est légitime de réfléchir aux évolutions que nécessitent les défis énergétiques et environnementaux actuels, rien ne peut justifier que les pouvoirs publics perdent la maîtrise des leaders que sont aujourd’hui Edf et Gaz de France.

Le maintien de la souveraineté nationale dans le secteur de l’énergie est indispensable pour garantir la maîtrise durable de notre politique énergétique, et pour continuer à fournir à nos concitoyens une énergie de qualité, à des conditions qui préservent leur pouvoir d’achat.

Le débat sur l’avenir des outils de notre politique énergétique doit avoir lieu dans le plus total respect des institutions de la République et la plus grande transparence vis-à-vis des citoyens. Ce n’est pas aujourd’hui le cas puisque la représentation parlementaire est saisie d’un projet de loi tout en étant privée de la transparence nécessaire sur un projet industriel touchant l’intégrité de Gaz de France.

L’énergie n’est pas un produit comme les autres ; Edf et Gaz de France ne sont pas des entreprises comme les autres. Ces paroles, votre gouvernement et vous-même les avez prononcées en 2004 lorsqu’il a fallu adapter nos fleurons énergétiques aux évolutions du marché européen.

Les engagements que vous avez pris, lors du Conseil des Ministres du 19 mai 2004, quand vous avez déclaré : « Edf et Gaz de France sont de grands services publics. Elles le resteront, ce qui signifie qu’elles ne seront pas privatisées », sont toujours d’actualité.

Nous vous demandons donc, solennellement, de préserver le rôle de la puissance publique dans un secteur aussi stratégique que celui de l’énergie et de refuser la privatisation de Gaz de France. Nous sommes convaincus que la volonté politique doit aujourd’hui se manifester pour capitaliser, et non pas abandonner, ce qui a fait depuis soixante ans la pertinence des choix énergétiques de la France.

Aucune urgence, aucun des arguments de circonstance avancés depuis l’annonce d’un projet de fusion entre Gaz de France et Suez par le Premier Ministre le 25 février 2006 n’exige, ni ne justifie, un reniement de la parole du Chef de l’Etat. Qui plus est, l’annonce récente des excellents résultats de Gaz de France sur le premier semestre 2006 confirme encore que cette entreprise a les moyens de son développement et les capacités à forger des alliances, dans le cadre d’un véritable projet industriel, sans pour autant devoir être privatisée.

Nous voulons croire que vous vous ferez un devoir de défendre les spécificités du modèle énergétique français en considérant qu’il est non un handicap mais, au contraire, un atout pour l’Europe et pour ses citoyens.

Recevez, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

Pétition à télécharger ou à signer en ligne

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Actualité
commenter cet article
5 octobre 2006 4 05 /10 /octobre /2006 20:11

 DRAVEIL A BESOIN DE MOYENS POUR REPONDRE AUX BESOINS DE SES FAMILLES, SES ENFANTS, SES JEUNES

 Je demande une rallonge budgétaire à l’Etat pour l’année 2007.

 

J'interpelle le député-maire UMP de Draveil, membre de la majorité de droite à l'Assemblée nationale et au gouvernement.Le simple argument de bonne gestion ne suffit plus. Draveil ne dispose pas du budget correspondant à ses besoins. Ses ressources propres sont insuffisantes; même une hausse importante d'impôt ne permettrait pas d'y remédier, tant l'écart est grand: il faut demander à l'Etat de subventionner Draveil pour un budget à la hauteur!

Il faut exiger de l’Etat 3,5 millions d'euros pour Draveil...

 

Renvoyez-le signé à voixlibredraveil@voila.fr

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Actualité
commenter cet article
2 octobre 2006 1 02 /10 /octobre /2006 17:12

La fête des Franciliens a drainé un public nombreux et  varié, mais n’a pas donné la mesure de la riche diversité de notre région.

 

 

Il y eut beaucoup de monde samedi et dimanche derniers à Draveil sur la base de loisirs régionale du Port aux Cerises. On est venu des quartiers voisins, des villes voisines, de Paris, des départements limitrophes…

 

Une bonne affiche de concerts (dommage que l’ONIF ait annulé pour cause de vent fort !), un feu d’artifice époustouflant (10 minutes -et quelques milliers d’euros- en moins ne lui auraient rien ôté de sa superbe…) et du beau temps ont offert deux jours de fête bienvenus à Draveil.

 

Pas de bagarre, pas de problèmes majeurs de stationnement, comme le prévoyait notre député-maire qui a finalement reconnu dans la presse que « tout s’était bien passé. » Bref, même quand il y a des jeunes en nombre, la ville ne s’embrase pas, sauf de musique et d’étoiles d’artifice !

 

Mais n’en demeurent pas moins des questions d’importance : où était la diversité, la richesse culturelle, sportive, environnementale, historique, patrimoniale de l’Ile de France ? Un stand régional indigent (idem pour le stand de l’Essonne), des stands associatifs clairsemés ; les structures régionales, les autres départements : absents ! En définitive, difficile de (re)découvrir l’Ile de France à cette fête. Si l’on se réfère au budget annoncé dans les média (950 000 euros), on reste sur sa fin : pourquoi ne pas l’avoir utilisé pleinement pour valoriser notre Ile de France, et les choix d’une équipe régionale de gauche plurielle dans un Etat UMP ?

 

On attend vite des réponses.

 

Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal, conseiller communautaire

 

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans loisirs
commenter cet article
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 08:43

Adresse aux maires de Draveil, Vigneux et Montgeron

Avec les sénateurs (trices) du Groupe Communiste, Républicain et Citoyen, je lance un appel solennel à l'ensemble des Maires de France pour les alerter sur le projet de loi relatif à la prévention de la délinquance dont le Sénat vient d'être saisi. En tant qu’élu intercommunal de l’agglomération, je m’adresse plus particulièrement aux maires de Draveil (Georges Tron), Vigneux (Serge Poinsot) et Montgeron (Gérald Hérault).

 

 

Ce projet est dangereux pour notre cohésion sociale. Il stigmatise les familles en difficulté, faisant d'elles des foyers de délinquance. Il met à l'index les jeunes en échec scolaire, les transformant en population potentiellement dangereuse.

 

 

Ce projet est dangereux pour les libertés publiques. Il met en place, autour de ces familles et de ces jeunes, des mesures vexatoires de contrôle social de leur vie privée, sans aucune garantie de confidentialité.

Ce projet est dangereux pour nos institutions. Il déséquilibre l'ordonnancement actuel de l'administration de notre pays. Ainsi les départements sont dessaisis d'une partie de leurs missions d'action sociale et le pouvoir central se déleste d'une part de ses prérogatives, au détriment des communes qui n'ont ni les compétences, ni les moyens pour les prendre en charge.

Ce projet est dangereux pour la fonction de Maire. En faisant de vous, les coordonnateurs de la prévention de la délinquance, ce projet laisse penser que vous serez responsables des actions que vous entreprendrez. Il n'en est rien. Vous serez transformés en auxiliaire de l'administration centrale et de la justice, en exécutants de politiques sécuritaires décidées ailleurs. Mais vous serez en première ligne, responsable devant vos citoyens du niveau de délinquance dans votre commune.

Vous allez devenir psychiatre, enquêteur social, policier, procureur et juge. Vous ne représenterez plus la main tendue, le recours éventuel, le bon conseil, pour bon nombre de vos habitants et ces nouvelles missions risquent de disqualifier vos actions visant à renforcer le lien social et le vivre ensemble dans vos communes.

Ce projet est inconstitutionnel. Notre Constitution prévoit qu'il ne peut y avoir de tutelle d'une collectivité territoriale sur une autre, or ce projet y déroge. Par ailleurs, pour vos actions de prévention, il met à mal le principe constitutionnel de libre administration des affaires communales, Enfin, notre Constitution prévoit qu'il ne peut y avoir transfert de compétences sans ressources supplémentaires. Le projet de loi ne prévoit rien en ce domaine.

Pour toutes ces raisons, MM. les maires, j’en appelle à la mobilisation et à l’intervention des citoyens des trois villes auprès de leur maire respectif, ainsi que dans le débat public, pour mettre en échec ce projet de loi, inefficace et dangereux pour les libertés,permettant au Gouvernement de se délester du poids de ses responsabilités dans la prévention de la délinquance, au détriment de vos actions et de votre fonction.

 

 

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Agglomération
commenter cet article
4 septembre 2006 1 04 /09 /septembre /2006 19:02

La FCPE exige une totale transparence sur la violence à l'école

La FCPE s'est déclarée le 31 août, "scandalisée" par la publication dans le magazine "Le Point" d'un classement des lycées et collèges les plus dangereux à partir des résultats d'un outil interne à l'Education nationale.
Dans un communiqué, elle estime que ce classement "ne reflète pas la réalité" et "donne une vision caricaturale de la situation".
"Si le ministère de l'Education nationale "travaillait sur ce dossier en toute transparence, avec tous les partenaires concernés (parents d'élèves, enseignants, personnels de direction), nous n'aurions pas une publication explosive dans un magazine!".
"On ne peut accepter que l'on déstabilise ainsi les familles à la veille de la rentrée scolaire et discrédite l'enseignement public", poursuit la FCPE, ajoutant que les "problèmes de violence dans les établissements scolaires ne peuvent pas faire l'objet d'une surenchère politique et médiatique".
Souhaitant que soit engagée "une réflexion sérieuse au niveau national avec tous les partenaires" -réfléxion qui selon elle "s'avère d'autant plus nécessaire que le gouvernement ne cesse depuis 2002 de supprimer des postes, d'enseignants, de personnels de surveillance et d'animation et daffaiblir les Zones déducation prioritaire", elle "exige une totale transparence sur la violence à l'école".

Lire : le communiqué

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Ecole
commenter cet article
31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 11:53

Le Parlement va se réunir dès le 7 septembre pour faire voter par la majorité UMP la privatisation de GDF.

C'est toute notre politique énergétique, construite depuis la Libération, vitale pour chacun et chacune d'entre nous, dont on sait l'importance déterminante pour la préservation de notre environnement, des équilibres géopolitiques de la planète, qui risque ainsi d'être dépeçée et sacrifiée aux logiques de profit portés par le monde de la finance.

Face à cette attitude foncièrement irresponsable, nous avons là encore à porter un message : la nécessité de défendre l'intérêt général de notre peuple, et donc le service public. La nécessité de préserver notre environnement et d'anticiper la fin du pétrole, et donc d'engager en urgence des programmes de recherche à très long terme sur les énergies renouvelables. La nécessité, enfin, de contester les orientations et le cadre juridique de toutes les institutions qui, aujourd'hui, arrachent aux peuples du monde la maîtrise de leurs politiques énergétiques. C'est aussi toutes les politiques de remise en cause des services publics, menées par l'Europe, et au niveau international, par le FMI, qu'il s'agit de remettre en cause. C'est à toutes ces exigences que la gauche devra répondre, sans ambiguïtés, si elle veut être à la hauteur des défis qui nous sont posés en matière énergétique !

 

Dans ce combat, je peux vous assurer qu'avec les parlementaires communistes, députés et sénateurs, qui ont déjà lancé une pétition nationale contre cette privatisation, je serai mobilisé pour m'opposer à cette braderie, et promouvoir un grand pôle public de l'énergie, autour d'EDF et de GDF, qui pourraient, en coopération avec Suez, Total et d'autres, développer de nouvelles énergies renouvelables, garantir notre indépendance énergétique et l'accès à tous de l'énergie.

Notre député-maire UMP sera de ceux qui vont voter cette privatisation. Faites-lui parvenir vos protestations, vos critiques, vos arguments via ce blog ou sur voixlibredraveil@voila.fr qui transmettra.

Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal de Draveil, conseiller d'agglomération

ENSEMBLE, empêchons la casse de notre patrimoine public.
 
Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans emploi
commenter cet article
5 juillet 2006 3 05 /07 /juillet /2006 14:59

Une déclaration de Jean-Pascal Bonsignore, 

Conseiller municipal de Draveil, Conseiller d’agglomération

 

Lors de la réunion publique organisée le jeudi 29 juin aux Bergeries, le maire de Draveil et le bailleur Batigère ont voulu recueillir l’avis des locataires sur l’état d’avancement des travaux de réhabilitation des immeubles du quartier.

Comme d’habitude, il s’agissait pour les organisateurs de mettre en avant leur indiscutable volonté de "veiller aux meilleures conditions d’avancement des travaux et des aménagements" (sic).

Ce fut tout le contraire ! Tout au long de la réunion, les critiques à l’encontre de Batigère se sont succédées : plannings non respectés, travaux mal faits, chef de chantier souvent absent, portes d’appartements laissées ouvertes dans la journée, installations non réglementaires... Pour télécharger la déclaration, cliquez sur le lien http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/00/80/46/bergeries-rehab-tract-jpb-juillet-2006.pdf

 

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans quartiers
commenter cet article
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 18:14

Une déclaration de Jean-Pascal Bonsignore,

conseiller municipal de Draveil,

conseiller d’agglomération

Lors d'une réunion aux Mazières la semaine dernière, la mairie UMP de Draveil a eu à coeur de développer en détail la nature du projet de démolition-reconstruction du quartier, insistant sur "le souci de la mairie de reloger les habitants" (dixit le député-maire Georges Tron et le directeur du bailleur des Mazières, la Sogemac).

Elu municipal à l’écoute des habitants des quartiers, je rappelle que je suis intervenu dès l’origine du projet pour affirmer que, si je trouvais judicieux d’aérer le quartier, pour autant cela ne pouvait se faire sans une concertation réelle et sans tenir compte des contraintes imposées aux locataires. En 2003, avec les locataires mobilisés, j’ai obtenu que les habitants déménagés soient indemnisés des frais de déménagement, et que leur appartement d’accueil soit remis aux normes et au propre aux frais du bailleur, contrairement à ce qui se passait avant que je n’intervienne.

Par la suite, l’année suivante et l’année dernière, j’ai alerté sans cesse mairie et habitants sur le montant de loyers qui allaient advenir à l’issue de la reconstruction, en signalant que des loyers aux prix du neuf (selon les termes du bailleur) sélectionneraient immanquablement les prochains habitants des Mazières ; la volonté de « faire sortir le quartier de la politique de la ville » (selon les lots du député-maire) ne signifie-elle pas en fait pour l'UMP:« faire sortir du quartier les habitants qui ont besoin de la politique de la ville ?

J’ai rappelé ces faits au dernier conseil municipal de juin et demandé une réunion d’information en juin, ce qui a été accordé, et je m’en félicite. Je reste vigilant et disponible auprès des locataires des Mazières qui m'ont fait confiance depuis le début. A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans quartiers
commenter cet article
28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 19:05

La Convergence Nationale des Collectifs de Défense et de Développement des Services Publics tient à souligner que la publication et le discours de cette Charte constituent à la fois une prise en compte du mouvement qui s'est développé depuis l'année 2004... Et une démarche en trompe l'oeil destinée à conforter une stratégie gouvernementale de régression globale des politiques publiques...

[...]La Charte manifeste la volonté d'impliquer les Collectivités Territoriales dans un processus de généralisation des pratiques de management à l'ensemble de la vie sociale, dont tous les aspects seraient soumis aux règles du commerce. Dans cette construction, dont la présentation et l'habillage idéologique ne sont pas sans habileté, les Préfets deviennent les grands Animateurs et le pivot central des dynamiques locales en milieu rural, en cohérence d'ailleurs avec une décentralisation qui certes, met constamment en avant la responsabilisation des Elus, mais pour mieux les intégrer dans des systèmes de gestion où les partenariats public- privé deviennent la règle et qui, à terme, les conduiront à assumer des choix dont les déterminants décisifs échappent à leur contrôle.
Cette décentralisation est en fait une satellisation qui diminue constamment les marges de manœuvre des Elus et les positionnent eux aussi comme des « clients », amenés tous les jours à constater que les projets économiques, sociaux et culturels qui leur tiennent à cœur, peuvent s'effondrer en un clin d'oeil à la suite d'une réunion de Conseil d'Administration décidant une fermeture ou une délocalisation d‘entreprise. [...]
Voir : Le communiqué de la Convergence

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Actualité
commenter cet article