Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 15:43

Suite à l'intervention de Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal, au sujet des travaux de réhabilitation insatisfaisants aux Bergeries, le bailleur est requis par écrit par le Préfet afin de rendre compte des raisons d'insuffisance de réponse aux attentes des locataires.

C'est par lettre officielle que le Préfet de l'Essonne a informé Jean-Pascal Bonsignore qu'il demandait des précisions quant à la nature des (non)réponses apportées par Batigère aux demandes des locataires quant aux malfaçons consécutives aux réhabilitations des appartements des Bergeries.

On se souvient que cette question était apparue au début de l'été suite à une réunion publique dans le quartier. Saisi par de nombreux locataires, JP Bonsignore avait saisi le Préfet de l'Essonne (au titre de représentant de l'Etat qui verse des subventions à Batigère). Le Conseil général de l'Essonne et la ville de Draveil, également saisis car subventionneurs aussi, n'ont à ce jour pas répondu.

Il appartient désormais à chaque locataire de requérir du bailleur Batigère une intervention au plus vite ou bien de saisir le Préfet (dont les coordonnées figurent sur la copie de la lettre distribuée dans le quartier); en cas de doute, se faire connaître auprès de JP Bonsignore au  06 87 52 86 20 ou sur voixlibredraveil@voila.fr .

Ceci prouve, s'il en fallait, qu'il est bon de ne pas baisser les bras (et de solliciter au besoin l'élu municipal qui a à coeur de défendre les familles). Faites connaître votre situation concrète sur ce blog en utilisant la fenêtre "commentaires" ou le mail indiqué plus haut.

VOIR article du Parisien du 6-1-07 en cliquant sur le lien ci dessous (pour une bonne lecture, cliquez ensuite sur l'icône de rotation dans la barre d 'outils de la fenêtre)

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/00/80/46/parisien-6-1-07-bergeries.pdf

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans quartiers
commenter cet article
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 23:34

A l'ordre du jour, deux sujets d'importance:

- le rapport d'activité 2005 de la Communauté d'agglomération: J.P Bonsignore rappellera son opposition à la hausse du prix de l'eau et au transfert de la gestion de la future piscine au privé!

- le rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de Draveil: il démontre l'insuffisance de ressources de la ville et de son autofinancement, pourtant nécessaire à la réalisation d'investissements en équipements publics!

Il légitime d'autant plus l'appel lancé par JP Bonsignore en octobre, pour réclamer une subvention d'état exceptionnelle pour Draveil !

Rappel du texte:"Le simple argument de bonne gestion ne suffit plus. Draveil ne dispose pas du budget correspondant à ses besoins. Ses ressources propres sont insuffisantes ; même une hausse importante d’impôt ne permettrait pas d’y remédier, tant l’écart est grand : il faut demander à l’État de subventionner Draveil pour un budget à la hauteur! Le Parlement doit voter au plus vite une loi attribuant des moyens nouveaux aux collectivités locales. Il faut exiger de l’État 3,5 millions d’euros pour Draveil"

Téléchargez l'appel complet:  http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/00/80/46/budget-2007-tract-appel-rallonge-etat.pdf  Renvoyez-le signé à voixlibredraveil@voila.fr

Séance du conseil municipal jeudi 21 décembre à 21h au Café-Cultures

Le conseil municipal est public, n'hésitez pas à venir y assister

.

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Conseil municipal
commenter cet article
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 19:33

En 2007, battre le libéralisme, c'est l'affaire des jeunes

Présidentielle, législatives:

l'année prochaine, deux votes pour changer la donne

Les jeunes de 18 ans aussi sont concernés

Pour en savoir plus, http://draveil2008.blogspot.com

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Actualité
commenter cet article
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 09:45

Le député-maire de Draveil ne peut masquer son libéralisme

Un internaute assidu nous a fait parvenir ce billet suite au discours prononcé par le député-maire de Draveil lors de l'inauguration de la stèle en hommage aux Draveillois partis combattre aux côtés des Républicains espagnols.

Samedi, le 2 décembre 2006 a été inauguré au cimetière de Mainville une stèle en l'honneur des draveillois qui, de 1936 à 1938, se sont portés volontaires pour combattre auprès de la République espagnole contre les armées de Franco. Lors de cette inauguration, un certain discours m'a interpellé !  Un discours dont la forme pouvait largement avoir la note mention très bien ... L'introduction, la construction, la progression du texte, les mots, tout y était ...  Mais au niveau du fond, de la substance du discours, il y avait bien des mots, des phrases qui pouvaient laisser croire que la forme n'égalait pas le fond ...

En effet, à maintes reprises, l'éloquent rhéteur n'avait de cesse de mettre en avant les mots : individu , division,  différences, différences idéologiques, pour, en conclusion, nous apostropher autour de quelques valeurs universelles sur lesquelles tout un chacun doit s'accorder pour non seulement sauvegarder une paix certaine, mais surtout lutter contre certaines idéologies comme le fascisme ... . Mais pourquoi ce discours m'a-t-il interpellé ? Tout simplement parce qu'il est taillé de toutes pièces sur le modèle libéral-contractualiste. Libéral : défenseur des droits de l'homme, qui appartiennent en propre à l'individu, comme la vie, le corps, la raison, les droits naturels, le droit d'acquérir ... contractualiste : la théorie du contrat universelle dans sa portée ...

D'un côté, le libéralisme met en avant la division, les différences, avec tout ce que celà implique comme le multiculturalisme, le communautarisme, de l'autre, il met l'accent sur des valeurs universelles, des droits fondamentaux qui comme par magie sont censés rassembler les hommes au-delà de leurs différences. Valeurs normatives suprêmes supposées réaliser l'idéal humain. Alors que concrètement un système basé sur l'exploitation de l'Homme par l'Homme engendre nécessairement  la division (voire même le désordre) ... 

Mais moi, je m'interroge sur la façon d'édifier " la concorde " entre les hommes, car pour mériter la paix , il ne suffit pas d'éviter la guerre . La véritable paix suppose un courage qui dépasse le désir de  guerre  . .... Surtout, à l'intérieur d'une société fondée sur une conception conflictuelle de l'individu, aspirant à la réalisation de soi aux dépens des autres,  à l'intérieur d'un cadre social qui exploite, davantage, la manipulation psychologique des individus au lieu de développer l'humain, les potentialités de l'Etre ...

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans humeur
commenter cet article
2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 17:53

Depuis 4 ans, Jean-Pascal Bonsignore réclamait une nouvelle ligne de bus reliant Le quartier des Mousseaux et la Plaine des Sables à la gare de Vigneux.

Au conseil d'agglomération du 30 novembre, le principe d'une nouvelle ligne reliant les gares de Juvisy et Vigneux via l'Orée de Sénart, le carrefour Brossolette-Jeunon, le Pavillon bleu, la mairie de Vigneux et sa gare a été proposé.

Ce nouvel itinéraire sera réalisé en modifiant l'actuelle ligne 15 qui n'ira plus à Bergeries St Hubert. JP Bonsignore s'est inquiété auprès de la société de bus, des tracas qu'auraient à subir les voyageurs qui utilisaient la ligne 15 pour rentrer chez eux; la réponse est satisfaisante: la ligne 14 qui dessert les Sables de Rouvres et les Bergeries est maintenue, et sa fréquence accrue à toutes les 10 minutes.

Il est heureux que cette proposition ait enfin trouvé écho auprès de la majorité intercommunale et son président, député-maire UMP de Draveil. Elle résulte, parait-il des conclusions d'une étude liée au plan intercommunal de déplacements coordonné par le maire de Montgeron. La mesure doit prendre effet en février 2007. Une bonne chose, mais n'aurait-on pas pu la mettre en oeuvre il y a déjà 4 ans, en écoutant tout simplement ceux qui sont à l'écoute des usagers? Mais bon, mieux vaut tard que jamais...

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Agglomération
commenter cet article
29 novembre 2006 3 29 /11 /novembre /2006 12:46

La gauche anti libérale s'organise à Draveil

A 20h 30 à la salle Guégan, place Oberkirch

Téléchargez l'appel à la réunion:

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/00/80/46/draveil-2008-tract-reunion-30-11-06-def.pdf

Pour rejoindre cet appel: voixlibredraveil@voila.fr

 

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Actualité
commenter cet article
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 18:32

Une déclaration de Jean-Pascal Bonsignore, 

 Conseiller municipal de Draveil , Conseiller d’agglomération

A contrario des annonces médiatiques préélectorales du député maire UMP, de réelles mesures de prévention, d'accueil intergénérationnel et de redynamisation du lien social s'imposent dans le quartier.

 

 

Suite au rassemblement organisé par les enseignants et les parents dans la cour de l'école primaire en réponse aux dégradations subies, il m'apparaît important de rappeler un certain nombre de faits :

 • En novembre 2005, lors des violences urbaines, l'incendie volontaire avait détruit le local de la mairie de quartier, celui du Secours catholique ainsi que l'ascenseur de la maison de quartier. Sollicité par les habitants, j'avais immédiatement appelé à un rassemblement pour rétablir le dialogue et le calme ; le maire de Draveil l'avait fait interdire

 

  Souhaitant alors rencontrer les jeunes et les habitants à la maison de quartier, je m'en suis vu interdire physiquement l'accès ; j'ai porté l'affaire auprès du tribunal administratif de Versailles : requis en comparution, le maire de Draveil a dû lever son interdiction.

 Au conseil municipal suivant, j'ai rappelé l'exigence (que j'avais rendue publique) de revoir en urgence l'extension des horaires d'ouverture des maisons de quartier et du centre social ainsi que les moyens humains et matériels pour répondre aux besoins des habitants des quartiersLe maire de Draveil a refusé cette proposition, mettant en avant son coût estimé à 170 000 euros (cette réponse figure dans le compte rendu du conseil municipal de fin 2005).

Le maire de Draveil a beau jeu aujourd'hui d'annoncer une réflexion sur la maison de quartier. Il était temps ; il en est de même pour l'installation annoncée d'une alarme à l'école : n'aurait-on pas dû le faire avant ?

Par ailleurs, comme l'an dernier, le maire UMP de Draveil annonce vouloir priver les familles des auteurs des dégradations à l'école des aides sociales municipales, s'inscrivant ainsi dans la droite ligne du projet de loi Sarkozy que même d'autres maires de droite refusent.

Je rejette fermement cette position : les maires ne sont ni des juges ni des shérifs. Il revient à la Justice et à la police de faire son travail et de décider des sanctions au regard des délits.

Enfin, je rappelle que le député maire UMP de Draveil a voté avec la droite toutes les réductions de moyens consacrés à la prévention, à la médiation, aux éducateurs de rue, à la protection judiciaire de la jeunesse. Autant de mesures qui, avec le retour de la police de proximité (que l'UMP a supprimée), permettraient d'éviter les faits regrettables qui nous mobilisent aujourd'hui.

Je demande au Maire d'organiser sans délai un débat public à Draveil sur ces questions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans quartiers
commenter cet article
7 novembre 2006 2 07 /11 /novembre /2006 23:14

La réunion publique organisée par la communauté d'agglomération servira-t-elle de prétexte à une prochaine augmentation de la taxe des ordures ménagères?

C'est la question que l'on peut légitimement se poser au lendemain de ce 6 novembre où le député-maire UMP de Draveil, par ailleurs président de la communauté d'agglomération Draveil-Vigneux-Montgeron, a invité les  conseils municipaux des 3 villes à une réunion publique d'information sur le coût des déchets.

Car enfin, au bout d'une séance-fleuve de 2 heures 30 (où le public a pu difficilement placer quelques questions!), qu'a-t-on pu retenir?

1) malgré "les efforts de communication et d'explications" des services de l'agglo (qui, au passage, sont les plus mauvais trieurs du territoire), les citoyens de nos trois villes ne trient pas assez, produisent trop de déchets, etc: bref, nos ordures coûtent chers, trop chers!

2) le contentieux entre le syndicat gestionnaire de la collecte (le Siredom) et l'usine d'incinération et de recyclage (la Semardel) risque de nous coûter quelques 60 millions d'euros!

Conclusion: préparez-vous à voir votre facture augmenter?

Extraordinaire! Le contentieux ne date pas d'hier, et c'est aujourd'hui seulement que ses conséquences possibles nous sont révélées? N'y a-t-il pas là plutôt prétexte à légitimer la hausse imposée par les lobbies patronaux qui s'enrichissent aussi sur nos déchets, comme sur l'eau, le gaz, l'électricité, le transport, la santé...? Pas étonnant que l'UMP ne s'y oppose pas, malgré la contradiction vécue par nombre de ses maires, comptables des deniers communaux mais soumis aux principes libéraux de leur bord politique. Plus étonnant par contre, le mutisme des élus socialistes de Montgeron, pourtant actuellement en passe de choisir "leur candidat anti droite aux présidentielles "(sic). Après leur silence sur l'augmentation du prix de l'eau sur l'agglo, comme sur la fermeture du centre de santé de Draveil (qui aurait pu être sauvegardé et développé en étant transféré à l'agglomération), ou bien sur la gestion de la future piscine confiée au privé, l'on est en droit de se demander sur quelle gauche compter!

Seul élu communiste au conseil d'agglomération, Jean-Pascal Bonsignore défend l'exigence d'un grans service public de l'énergie, de l'eau et du traitement et valorisation des déchets. Des expériences réussies prouvent partout en France que le retour au public de ces grands secteurs permet de réduire la facture des usagers à service égal, voire meilleur. Question de choix; votre choix, dès l'année prochaine...

 

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Agglomération
commenter cet article
27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 20:40

 

Enfin ! Il aura fallu attendre un an pour que la carcasse de l’ascenseur de la maison de quartier des Mazières soit démonté !

Incendié en novembre 2005 lors des violences urbaines qui ont secoué les banlieues, l’ascenseur pour handicapés de la maison de quartier restait depuis là, avec sa carcasse toute noircie, tel un symbole expiatoire de la « responsabilité des parents fautifs de ne pas tenir leurs enfants », comme l’aiment à le rappeler le ministre Sarkozy et ses amis nationaux et locaux de l’UMP.

Interrogé par Jean-Pascal Bonsignore au dernier conseil municipal, le député-maire de Draveil a rétorqué qu’il « ne fallait pas le brûler », confirmant bien là une volonté de laisser la marque d’une faute sociale pour les habitants du quartier (et ce malgré des arguments technico-juridiques peu crédibles !)

Relation de cause à effet ? Toujours est-il que la carcasse est démontée depuis peu et le visage de l’équipement quelque peu éclairci. On ne peut que s’en féliciter, au nom des Draveillois qui travaillent au quotidien à retisser les liens sociaux que la politique libérale de la Droite UMP brise impitoyablement.

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans quartiers
commenter cet article
25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 09:07

A l’invitation de Jean-Pascal Bonsignore, Conseiller municipal, et des militants communistes de Draveil, un rassemblement s’est tenu dimanche 22 octobre devant la plaque des Martyrs de Chateaubriand, à l’angle des rues du Dr Desbordes et Des martyrs de Chateaubriand en centre ville.

Les Draveillois présents ont commémoré le 65° anniversaire de l’exécution de ces 18 otages, « militants communistes, syndicalistes, livrés aux nazis par le gouvernement de Vichy et le Patronat français qui s’est ainsi débarrassé de ceux qui résistaient déjà au Libéralisme, a rappelé l’élu communiste dans son allocution. En cette année de célébration du 70° anniversaire du Front Populaire et de ses acquits sociaux comme les Congés payés, en se rappelant que la victoire sur le Nazisme a permis l’application des mesures du Conseil national de la Résistance dont beaucoup, telle la Sécurité sociale créée par un ministre communiste, perdurent aujourd’hui, ce rassemblement est riche de sens aujourd’hui, un an après le Non à la Constitution libérale, alors que la lutte contre le libéralisme prend toute son acuité à l’approche des échéances électorales », devait affirmer Jean-Pascal Bonsignore.

Depuis la plaque commémorative posée en 1945 par le maire communiste Auguste Pasdeloup (une gerbe a été déposée par Annie Pasdeloup, épouse de l’un des petits-fils du défunt maire, représentant Marcel Pasdeloup indisposé), le cortège s’est rendu au cimetière de Sénart où une fleur rouge fut déposée sur diverses tombes de résistants et militants, connus pour beaucoup, plus anonymes pour d’autres, mais toutes et tous porteurs en leur temps d’un idéal de justice et de progrès toujours vivant.

Quelques tombes remarquables au cimetière de Sénart à Draveil :

Marcel Linard, Lucien Vernetti, J.Jacques Hazemann, Marcel Chalon, André Rousseau, Marcel Pezzoli, Jacques Sadoul, Raoul Rodriguez, Maurice Leberre, Jean Trioullier, Gaston Delaune, Yves Perron, Lucien Lépine, Charles Menvielle Gdalien Schnaidermann, Marcel Lory, Henri Catinot, …

Plus de détails sur le site http://draveil-resistance.com

Voir les photos dans l'album en bas à gauche du blog.

Repost 0
Published by jean-pascal Bonsignore - dans Actualité
commenter cet article