Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 20:39

Le Premier ministre Manuel Valls a obtenu de justesse la confiance des députés par 296 voix, contre 306 en avril dernier. Plusieurs députés socialistes "frondeurs" se sont simplement abstenus. Hélas...

L’Assemblée nationale a donc accordé mardi 16 septembre sa confiance au deuxième gouvernement de Manuel Valls. 269 députés ont voté pour, 244 contre et 53 se sont abstenus. Par comparaison, le 8 avril, l’Assemblée avait accordé par 306 voix contre 239 une confiance plus confortable au premier gouvernement de Manuel Valls.

Selon une source proche du groupe PS, 31 "frondeurs" se sont abstenus ce mardi ainsi que les écologistes et trois élus du Mouvement républicain et citoyen (MRC) de Jean-Pierre Chevènement, empêchant le gouvernement d’atteindre la majorité absolue de 289 députés. Le groupe Front de gauche a voté contre, ainsi que l’UMP et l’UDI.

Ainsi donc, le gouvernement PS Hollande-Valls s'en tire; de justesse certes, mais le vrai débat n'aura pas lieu, les "frondeurs" ayant préféré s'abstenir pour empêcher un vote majoritaire absolu certes, mais sans bloquer la confiance; on s'en doutait bien... Y aura-t-il eu d'interminables tractations? Oui, à en croire les quelques annonces à retenir dans l’intervention du Premier ministre: les élections départementales (ex-cantonales) auront lieu en mars 2015, les régionales en décembre 2015. Les marchandages d'investitures ont dû résonner bien fort...

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

EcologistesIndignés 07/10/2014 23:28


PERSONNE N'EST DUPE!
« Créons les conditions de (cette) dynamique avec le PS, le PCF, les Verts,"; ainsi s'exprimait l’ancien député de la 6ème circonscription de l’Essonne, Jérôme Guedj, actuel Président du
CG91,  l’espace de trois jours à l’université de rentrée d’un des courants du Parti socialiste, « Maintenant la gauche » qui s'est tenue en Essonne.
Mieux:  "Il faut qu’il y ait des accords en vue des élections départementales, mais au-delà de ça, il faut avoir un rassemblement programmatique sur du long terme ».
Tout est dit: l'échéance des prochaines cantonales s'annonce catastrophique en Essonne, où le PS, après avoir perdu 15 villes, est en passe de perdre le Conseil général. Alors, fi des
manipulations des municipales: il faut un accord aux cantonales, derrière le PS, entendez bien. Quant au rassemblement "au-delà" des élections, qui y croit encore? Le Ps n'a fait que pratiquer
l'inverse!
Alors , en mars 2015, non merci!

EcologistesIndignés 17/09/2014 12:07


Aucune surprise, et étonemment, rien sur la page Fb de nos socialistes locaux, pas plus que sur celle d'EELV parachuté! Abstention= "courage,
fuyons!"