Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 12:00

Près d’un Français sur deux exprime son opposition sur le choix d’une ratification parlementaire au détriment de la voie référendaire.  

Alors que le Parlement doit se prononcer sur le traité budgétaire européen lors de la première quinzaine d’octobre, le sondage CSA pour l’Humanité révèle que près d’un Français sur deux exprime son opposition sur le choix d’une ratification parlementaire au détriment de la voie référendaire (49% contre 39% approuvant la décision gouvernementale et 12% ne se prononçant pas).

Lire la suite

Lire aussi: Jérôme Guedj, député PS, Président du Conseil général de l'Essonne:a-propos-du-traite-budgetaire-europeen-"un-remede-qui-tue-le-malade"

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Alfred J 02/10/2012 17:55


Je médite, chère Louise Michel, je médite! Mais je dois reconnaître que je ne comprends pas grand chose à ces arguments. D'abord, êtes vous en faveur de la démocratie délégataire ou
représentative? Moi je suis en faveur de la démocratie tout court. Ce référendum ne s'impose que dans l'esprit des dirigeants du Front de Gauche et de l'extrème gauche et de leurs fans. Une
manière d'exister en somme. Pour moi faire semblant de réclamer un référendum qu'on sait qu'on obtiendra jamais et crier au scandale, c'est tout simplement de la démagogie. Malheureusement ce
n'est pas de cette façon qu'on changera les choses à Draveil (ou ailleurs). Je pense, mais ce n'est que mon analyse que c'est une des raisons pour lesquelles le PCF a perdu son crédit auprès
des électeurs et qu'il est à la remorque.

LouiseMichel 29/09/2012 09:46


Cher alfred J.


c'est toute la différence entre la démocratie délégataire et la démocratie représentative. Vous évoquez la peine de mort, que la majorité des Français plébiscitait à l'époque mais en confondant
vengeance et justice. L'exigence d'un référendum est simplement dictée par le vote majoritaire en 2005 pour le NON, que Sarko n'a pas respecté et que Hollande et Ayrault veulent obérer.


Et puis, lancer une campagne de référendum sur le TSCG n'est-il pas la meilleure façon de pouvoir en expliquer le contenu? Aurait-on peur que les électeurs comprennent qu'ils vont devoir payer
l'addition pour les marchés financiers? A méditer, cher alfred...

Alfred J 26/09/2012 12:31


A quoi sert-il d'élire des députés si les français demandent à être consultés directement pour des décisions dont ils ne peuvent pas forcément comprendre ou évaluer le bien-fondé, si tant est
qu'ils aient lu le projet de traité?


Croyez-vous vraiment que la peine de mort aurait été abolie si le gouvernement de l'époque avait organisé un référendum? Il y a-t-il quelqu'un au Front de Gauche qui regrette aujourd'hui cette
décision passée.


Certains parlent de déni de démocratie. C'est une absurdité. Attention à ne pas confondre déocratie et démagogie!