Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 10:00

Le traditionnel repas des aînés s'est tenu en deux fois, vendredi 10 et samedi 11 décembre au Théâtre Cardwell.

Fidèle à la tradition, notre maire-ministre a pris la parole pour affirmer ses choix:

- poursuite de la ZAC centre-ville afin d'offrir des logements bien situés à nos aînés; sans préciser les prix et qui aura les moyens d'en acheter...

- renforcement de la politique sécuritaire avec installation de caméras de vidéo-surveillance partout dans la ville: personne ne connaît le plan d'implantation, "vu, selon le 1er adjoint, avec la police"; (pas de quoi être rassuré en ce moment, surtout avec leur ministre...). comme si la sécurité passait par des dispositifs techniques, alors que les moyens de la Police de proximité sont en régression; gageons que ces dispositifs servent surtout à enrichir ceux qui nous les vendent cher...

- Coup de brosse à reluire aux employés municipaux, "mobilisés 24h/24": de leur propre aveu, ils n'ont reçu l'ordre de déverser du sel jeudi qu'à partir de la fin de la matinée, tandis que les Draveillois glissaient et que certains chutaient durement ! Et puis, quelle ironie d'entendre celà dans la bouche du député, puis Ministre qui défend le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite!

Et de retraite d'ailleurs, il n'en  fut pas question dans le propos: eh oui, les anciens l'ont, leur retraite; qu'ont-ils à craindre, à part une diminution du versement et une hausse des prix avec comme conséquence la baisse de leur pouvoir d'achat? Rien de quoi émouvoir la Droite en ce samedi...

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Maigret 19/12/2010 16:05



Le Parisien de  mercredi 15 décembre a fait sa Une départementale sur le départ précipité de la commissaire de police de Draveil. L'article prétend que ce serait notre député-maire,
aujourd'hui secrétaire d'Etat, qui l'aurait provoqué, et ce pour des raisons de désaccord entre eux. (voir l'article en cliquant sur http://www.leparisien.fr/essonne-91/georges-tron-a-t-il-limoge-la-commissaire-15-12-2010-1191657.php)


Je m'interroge: quel désaccord entre une femme policier du gouvernement Sarkozy-Hortefeux, et un sous-ministre du même gouvernement? J'avance une hypothèse: entre une fonctionnaire respectueuse
du rôle que doit jouer la police nationale (prévention, enquête, répression au besoin, selon des règles professionnelles et déontologiques) et un politicien local plus soucieux de se montrer en
garant tout-terrain du tout-sécuritaire (cf ses déclarations aux banquets des anciens et son passage en force de la vidéo-surveillance qui ne sert à rien -cf aussi le braquage de banque de cette
semaine !), le désaccord ne situerait-il pas là ?


Nous, Draveillois, attendons du maire et du Préfet des réponses claires, et vous remercions de bien vouloir les publier dès que nous les aurons.