Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 11:02

Reçu d'un ami du blog, et publié sans modération

Décernée par l’institut Yad Vashem de Jerusalem aux personnes non juives qui ont sauvé des juifs sous l’occupation nazie au péril de leur vie, la médaille des Justes parmi les nations a été décernée, à titre posthume, à une vigneusienne, Madame Jeanne-Odette Beuque, par le représentant de l’Ambassade d’Israël en France le 10 juin dernier.

Mais alors, pourquoi le député de la 8° circonscription, maire de Yerres, titre-t'il dans sa lettre: "l'honneur de la ville", tendant à faire croire que la municipalité de droite qu'il soutient y serait pour quelque chose?

La récupération politicienne n'a, à l'évidence, pas de prix pour certains, mais il y a des limites à ne pas dépasser: l'honnêteté politique est à ce prix!

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Macé Jacques 21/06/2013 12:46


Draveil a eu aussi un couple de Justes : Maurice et Henriette Fagnot, domiciliés avenue Emile Zola et aujourd'hui décédés.


Ils ont reçu la médaille de Justes des Nations le 10 juin 1998 à Paris, pour avoir accueillie et élevée comme leur fille une petite fille d'origine juive après la Rafle du Vel'd'Hiv. Cette
histoire est longuement contée dans l'ouvrage Mémoire et Images de Draveil au XXe siècle, pages 221 à 225, publié par le Cercle Littéraire et Historique de Draveil. 


J'ai bien étudié cette affaire et je peux confirmer qu'il n'est nul besoin de recommandation politicienne  pour être reconnu Justes des Nations par le Yad Vashem.