Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 17:00

Lors du Conseil municipal du 10 janvier, je n’ai pas voté le projet de Plan Local d'Urbanisme, car il évince des enjeux essentiels pour notre ville.

Le PLU, projet de ville qui nous concerne tous, doit servir à tous les Draveillois - et au delà : parce que nous sommes un territoire délaissé de la région parisienne, que ce soit en matière de transports, d'habitat et de développement scientifique et technique.

Par contre existent des forts enjeux à proximité, ce qui n'a pas échappé à l'Etat qui veut faire main basse sur l'urbanisme du Val de Marne tout proche et du plateau de Saclay, avec sa Société du Grand Paris. Ce n'est pas à l'Etat de décider de l'évolution de notre territoire, mais bien aux Draveillois et aux habitants de notre secteur au sens large.

Le PLU doit répondre à de nombreuses questions.

-         Comment développer l'offre diversifiée d'habitat ? Quelle part entre le logement marchand et le logement accessible à tous ? Rien de tout cela dans le projet, ou presque rien..

-         Comment renforcer la mixité sociale ? A l'heure où les prix de l'immobilier explosent, il était primordial de mieux répondre à ces questions : Le document n’en dit rien.

-         Comment poursuivre le développement économique de Draveil ? Comment créer de nouveaux emplois, de nouvelles richesses sur le territoire ? Ici encore, cette question est essentielle, vu que les entreprises, qui génèrent de la plus-value, doivent être les principaux contribuables d'un service public local de haut niveau. Le document n’en dit rien.

- Comment préserver le cadre de vie des Draveillois face à l'attractivité galopante de la ville, attractivitédont se vante l’UMP de Draveil qui autorise des programmes privés de standing, et même de haut standing : avec les prix qui se pratiquent aujourd’hui, tout Draveillois pourra-t-il avoir la même qualité de vie, et pas seulement ceux qui en ont les moyens ? Le document n’apporte que des réponses techniques, alors qu’il devrait affirmer la volonté politique de permettre à toutes les familles modestes de rester sur Draveil.

Nous aurions pu, nous pourrions faire de ce projet une grande histoire de démocratie participative par le biais d'un  référendum d'initiative populaire dès la rentrée, dont le résultat présentait aussi une garantie de rapport de force face aux décisions de l’Etat qui, je le rappelle, par un processus dérogatoire (comme avec la Société de Grand Paris) peut mettre fin à tout moment de plein droit aux PLU et en tous cas aux compétences des villes en la matière. Là encore, l’UMP n’a pas voulu donner de suite.  

Des éléments positifs écrits ou rajoutés à ma demande,

mais des insuffisances de fond trop nombreuses !

 Le document proposé déclare « protéger les espaces forestiers en s’opposant à des coupes qui modifieraient durablement des pans entiers de la forêt »; il déclare aussi « protéger la forêt afin d’interdire la circulation automobile et la création de tout nouvel axe routier » ; ce paragraphe ne peut que recueillir mon assentiment.

J’ai demandé et obtenu–et j’en suis heureux- que le texte consacré à l’ancien collège de briques rouges 75 bd du Général de Gaulle ne le destine pas d’emblée à du logement (de standing, vu la localisation près de la base de loisirs) ce qui aurait exclu tout hébergement associatif ou de services publics.

Concernant le logement, à la phrase affirmant « développer le parc de petits logements » a été rajouté, à ma demande, « abordables pour tous les revenus ».

Je demande l’obligation d’imposer aux constructeurs de logements la création de parkings souterrains sans loyer ou coût supplémentaire.

 Je déplore par contre :

-         que le taux de logement social en centre-ville se limite à 20%, au lieu de 30% ;

-         le maintien du projet Joffre, peu convaincant en l’état de présentation actuel, et surtout sans réponses à l’immense problème de circulation qu’il va générer.

 Enfin, concernant les activités et l’emploi, il manquait un paragraphe sur la volonté de préserver et développer l’emploi public qui se dégrade sur Draveil: service communaux, départementaux, Poste, hôpitaux, Sécurité sociale, Trésor publics, écoles et collèges, du fait de la politique de l’Etat. L’UMP n’a pas jugé utile de le rajouter.

Compte tenu des nombreuses réserves que je viens d'émettre, je n’ai pas approuvé le document du Plan Local d’Urbanisme.

Une grande partie du PLU n'est pas encore écrite : avec les Draveillois, nous devons impérativement l'écrire ensemble !

 


JPB-photo Jean-Pascal Bonsignore :  06 87 21 97 59 ; mail :   jpbonsignore@voila.fr

blog : http://voilibredraveil.over-blog.com ; facebook : DraveilàgaucheBonsignore ;


Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Quartiers
commenter cet article

commentaires