Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 23:01

 

S’exprimant le 24 avril 2011 devant le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, Georges Tron, secrétaire d’Etat à la fonction publique a déclaré que « dans les deux ou trois prochaines années, on peut encore réduire le nombre de fonctionnaires de l’Etat. »

A propos de l’Education nationale, le secrétaire d’Etat a expliqué qu’il est « pour les suppressions de postes en 2012 et 2013 mais si nécessaire, on ajustera. » Evoquant le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, il a ajouté : « il va y avoir 4 500 à 5 000 élèves de plus à la prochaine rentrée et si on voit que ça pose des problèmes dans tel ou tel secteur, il faudra sans doute ajuster mais le principe n’est pas remis en cause. »

En ce qui concerne la police, « il y aura une réflexion très précise à mener pour adoucir ce principe du un sur deux », estime Georges Tron.

Le secrétaire d’Etat a remarqué que « l’effort de réduction des effectifs a essentiellement porté sur l’administration centrale et déconcentrée, et pas sur les opérateurs. » Ainsi, propose-t-il de maintenir la règle « du un sur deux » et de « l’élargir aux opérateurs. »

Environ 600 opérateurs de l’Etat remplissent des missions de service public comme Pôle Emploi avec ses 47 000 agents ou le CNRS fort de ses 11 500 chercheurs.

Toujours selon Georges Tron, les suppressions d’emploi devraient diminuer dans quelques années car « nous arrivons au bout d’une logique démographique » : le pic d’une génération de fonctionnaires partant à la retraite va bientôt être atteint. Et puis, bientôt, il n'y aura presque plus de fonctionnaires? Les employés territoriaux non remplacés, c'est pour quand? Et quel service public après 2012? Il est décidémment de plus en plus urgent de mettre Sarkozy et ses ministres à la retraite ... dès l'année prochaine !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article

commentaires