Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 20:51

Margot Seguin, colistière de J-P Bonsignore aux cantonale de 2011, engagée au Front de Gauche, explique ses raisons de faire partie de la liste Draveilàgauche.

Margot-S-web.jpgLa précarité de l'emploi est l'une des principales raisons pour laquelle j'ai décidé de rejoindre l'équipe de Draveil à gauche, qui fait de la lutte contre le chômage et les inégalités sociales l’un de ses chevaux de bataille.

En effet, l'inexpérience des jeunes mais aussi leur arrivée dans une période difficile ne facilite pas l’entrée dans le monde du travail qui reste malheureusement un parcours d’obstacles, souvent fait de stages nombreux et de longues périodes d’instabilité.

Fraichement entrée dans la vie active et ayant terminé mes études il y a peu, je constate avec tristesse la difficulté pour les jeunes à trouver un emploi. J'ai eu la chance d'être embauchée dans l'entreprise qui m'a accueillie durant mes 3 années d'études en alternance, mais nombreux sont mes amis et camarades, diplômés ou non, qui ne parviennent pas à avoir une situation professionnelle stable.

Engagée à gauche depuis quelques années, j'ai suppléé Jean-Pascal BONSIGNORE lors des élections cantonales de 2011; cette expérience fut très enrichissante et m'a permis d'avoir une approche positive de la politique locale et d’une campagne électorale, et de partager le travail du seul conseiller municipal vraiment engagé dans sa ville.

Draveil est une ville qui a du potentiel, c'est une ville agréable mais certains aspects viennent noircir le tableau, notamment le manque de transports et le peu de vie culturelle.

Je souhaite que ma ville évolue pour combattre les inégalités et apporter aux Draveillois et Draveilloises une meilleure qualité de vie, et c'est pour cela que je soutiens “Draveil à gauche."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Edito
commenter cet article

commentaires

LouiseMichel 17/03/2014 15:48


Une jeune femme engagée, réellement à gauche, soucieuse des autres et pas enfermée sur son petit quant-à-soi: tout le contraire des petites bobos qui s'expriment sur le net local sous l'étiquette
soi-disant "de gauche"! Bravo!