Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 22:59

Reçu d'un ami du blog et publié sans modération

L'élection cantonale de mars 2011 restera dans l'histoire de Draveil.

Tout d'abord, par le niveau de l'abstention 55 % des Draveillois n'ont pas jugé utile de choisir un élu pour gérer des problèmes qui les touchent directement. Le second tour opposera une candidate de la majorité présidentielle et municipale qui a mobilisé tout juste 12 % de la population, et une inconnue de 71 ans vivant à Soisy sur seine, présentée par l'extrême droite.

La gauche sera absente, il faut à cet égard, saluer la stratégie fumeuse de la gauche libérale, représentée par les Verts (M Gruber) et le PS (Malaussena), qui ont réussi l'exploit de s'auto-éliminer mutuellement.

La vraie gauche représentée par Jean Pascal Bonsignore pour le Front de Gauche, n'a malheureusement pas recueilli le fruit de son engagement sur le terrain auprès des Draveillois victimes des dégâts d'une politique libérale, menée par le Gouvernement de Fillon et notre maire  Georges Tron.

Ajoutons le score non négligeable d'une liste "apolitique" se définissant vert et bleu, mais pour certains de ses militants le vert tire plutôt sur le vert de gris, qui tient plus de règlements de compte au sein de la droite, que d'un réel souci des intérêts de l'ensemble des Draveillois, et qui avançant masquée, a pu séduire des électeurs.

Tout cela rend compte de l'état de déliquescence de la démocratie française. Comment s'étonner que les électeurs, dans leur majorité, ne voient plus l'intérêt de se déplacer pour voter. Quand dans un gouvernement, un ministre est condamné en première instance pour propos raciste, quand d'autres confondent leurs intérêts privés et publiques, sont pris la main dans la caisse, sans que le président de la République le premier ministre et l’UMP parti majoritaire n'y voient rien à redire. Quand des élus de droite, du PS et des Verts se réunissent en Congrès pour adopter une constitution Européenne, largement rejetée par les français.  Quand la seule alternative qui nous est proposée par les médias c'est Mickey Mouse et Donald Duck, qui l'un comme l'autre sera chargé d'appliquer la politique décidée par les marchés financiers, et la rapacité indécente des actionnaires et dirigeants des sociétés du CAC 40.

Un sursaut citoyen devient URGENTISSIME si on ne veut pas se retrouver rapidement dans une impasse extrêmement dangereuse, pour l'avenir de la démocratie et de la république française. Cette situation se doit d'interpeler tous les Français de droite comme de gauche qui savent que cette démocratie est notre plus précieux trésor, si elle continue à s'affaiblir c'est le chaos assuré, avec tout son cortège de malheurs.

Le second tour a changé la donne de cette élection. Il ne s'agit plus d'élire un conseiller général, mais de faire un choix entre la république et le fascisme, car il ne faut pas se tromper le Front National c'est le fascisme. On pourra objecter que l'inconnue de Soisy sur Seine n'a aucune chance d'être élue, c'est éxact, mais la montée inquiétante de l'extrême droite, ce n'est pas seulement Marine Le Pen, ses idées sont partagés par une partie de L'UMP et de la droite parlementaire, par de soi-disant  écolos "vert de gris". Il ne s'agit donc plus d'un épiphénomène folklorique, mais d'un réel danger.

Alors, dimanche  prochain, à moins que Sarkoléon le petit, et Iznogoud Coppé ne finissent par me convaincre du contraire par leur déclarations irresponsables, j'irai voter contre le Front National en déposant un vote en faveur de Mme Fernandez de Ruidiaz et Didier Bourlaud. Je n'ai pas le choix : fils de Républicain espagnol je sais la différence qu'il y a entre un droite républicaine, et le fascisme. A ces deux candidats je voudrais leur rappeler que leur élection probable et leur score ne sera pas une adhésion a leur programme, qu'ils seront les élus des Draveillois Républicains et non pas d'un camp, j'espère qu'ils s'en souviendront lorsqu'ils auront des choix à faire.

Pour ma part je continuerai, à me retrouver auprès de tous les Jean Pascal Bonsignore, pour ne pas accepter l'ordre libéral, pour mobiliser les Français dans les communes les lieux de travail, dans la rue, et avec eux proposer d'autres alternatives politiques au service du peuple et non d'une élite. Pour faire vivre cette belle phrase de Victor Hugo : « Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent ».

Roberto Lample   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Coup de coeur
commenter cet article

commentaires

LouiseMichel 25/03/2011 13:31



Pas d'accord non plus: nous connaissons tous la droite locale, son arrogance, son mépris des Draveillois qui ne pensent pas comme eux. demandez aux parents d'élèves, personnels municipaux,
associations, clubs, etc, "si on n'est pas d'accord, on n'existe pas pour eux!" (Cf leur attitude lors des manifestations publiques locales...)


La montée du FN en France est de la responsabilité de Sarko, dont le maire UMP de Draveil est ministre! La montée du FN à Draveil est maintenant son problème: qu'il s'en débrouille, qu'il aille chercher tous ses partisans pour voter pour sa candidate prête-nom! Le FN c'est la haine,
l'UMp c'est Sarko.


J'irai voter, car pour moi voter est un devoir autant qu'un droit; mais je ne voterai ni Sarko ni Facho! et je vous invite à faire de même !



Alfred J 25/03/2011 09:32



Désolé, je ne partage pas ce poinr de vue. C'est justement parce que je suis attaché aux valeurs de la République que je ne choisirai pas entre une candidate du FN qui ressemble à une potiche et
une candidate soutenue par un parti qui coure désespérement après l'extrème droite. Pour moi il n'y a pas de différence entre le FN et un FN "light" qui se sert de cette étiquette républicaine
pour se faire plébisciter (voir l'élection de Chirac en 2002).


Par conséquent je n'irai pas voter. Mon abstention sera visible puisque je n'émargerai pas sur la liste des votants. Certains diront que je rejoins le parti des pêcheurs à la ligne, mais après
tout ils sont comme moi. Ils ne veulent pas choisir entre "bonnet blanc et blanc bonnet".


Ainsi la candidate qui sera élue le sera avec un nombre de voix RIDICULE par rapport au nombre d'électeurs inscrits et sa légitimité sera contestable.


Si le Président est en train de tester sa stratégie pour l'élection présidentielle, il en sera pour ses frais.


Bien le bonjour.



Yannbreizh 25/03/2011 00:17



Mémoire courte....


Non ils ne se souviendrons pas tout républicains qu'il soient de votre vote de gauche pour la droite libérale.


Ils ferons comme le lendemain du 21 avril et pietinerons votre suffrage...


Alors moi Dimanche prochain je ferais comme les anarchistes, je n'irais pas voter.Je ne ferais pas avoir une seconde fois.


Il n'est pas nécessaire de donner au parti de Georges Tron, plus d'importance qu'il n'en a.


Parce que la droite qui serrait la main d'Hitler hier est la même que celle qui a serré la main de Khadafi, Républicaine peut-être mais pas au sens espagnol du terme....


Ni UMP NI FN...