Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 10:32

En grève depuis le 8 avril, les cinq agents du site de Montgeron demandent à la filiale du groupe Suez, l’ouverture de négociations sur les salaires. Les agents qui pilotent les installations de production et de distribution de l’eau potable pour plus d’un million d’usagers, estiment que leurs responsabilités, leurs conditions et horaires de travail, ne sont en aucun cas, pris en compte par la direction.

« Le personnel en colère revendique une juste rémunération en adéquation avec ses responsabilités et conditions de travail », déclare la CGT dans un communiqué. De son côté, la direction de la région sud Île-de-France de la Lyonnaise des eaux, reconnaît des « des caractéristiques particulières du fait de son fonctionnement en trois huit » du travail de ses agents. Dès le début du conflit social, la direction déclare avoir ouvert des négociations avec les représentants des télécontroleurs, qui se sont « régulièrement poursuivies » aboutissant sur plusieurs propositions visant à la mise en place d’un « plan individuel de formation des télécontroleurs et d’autres salariés de l’entreprise pour les associer temporairement au service continu, en cas de nécessité ».

lyonnaise-des-eaux-montgeron.jpgMais pour la CGT, le compte n’y est pas, et la Lyonnaise des Eaux ne peut pas passer à côté d’une discussion sur les rémunérations. « La direction refuse depuis plus de trois semaines d’ouvrir une négociation sur les salaires » déclare Yves Montobbio, le responsable CGT du site, sans pour autant être entendu. Pour la Lyonnaise des Eaux « il n’est pas justifié de revoir la situation en dehors des dispositifs prévus au sein de l’entreprise », rappelant que « l’accord d’entreprise prévoit [pour les télécontroleurs] un temps de travail inférieur à celui des autres fonctions dans l’entreprise » ainsi qu’une « majoration de rémunération d’environ 25% du salaire annuel ». Sans installation d’un véritable dialogue entre les deux parties, le conflit n’est pas prêt de ralentir.

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article

commentaires