Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 16:00

Hier samedi matin, une cinquantaine de salariés du site PSA d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ont tenté d'entrer dans le centre des congrès de la Cité des sciences de la Villette où le PS s'était réuni. Après quelques heurts avec le service d'ordre, Harlem Désir a laissé les protestataires s'exprimer. 

Sur la scène du centre de congrès de la Cité des Sciences, Jean-Pierre Mercier, délégué CGT du site, a interpellé le gouvernement  pour qu'il «prenne ses responsabilités» sur le dossier PSA. L'entreprise a annoncé un plan social de 8.000 suppressions de postes et la fermeture du site d'Aulnay.

«C'est nous qui subissons de plein fouet cette guerre que les patrons nous ont déclaré», a lancé Jean-Pierre Mercier, délégué CGT. Alors, a-t-il dit, «le gouvernement et le ministre du Travail doivent absolument prendre leurs responsabilités», «la solution est d'intervenir politiquement, mettre tout son poids dans le dossier». Ils veulent la nomination d'un «médiateur avec de réels pouvoir» pour obtenir «au moins satisfaction sur le fait qu'on ne finisse pas au chômage. Ce n'est pas à Peugeot de faire sa loi». En des termes très vifs, il a estimé que les ouvriers s'étaient sentis «trahis» quand le gouvernement n'est pas intervenu. Sauf par le biais de la police de Manuel Valls! (lire: Contre les grévistes, Valls mobilise...ses services de police! )

«Ce sentiment de trahison, on est en train de le partager de chaque côté, il faut que ça s'arrête», a-t-il poursuivi. «Si on est seuls devant les patrons, devant les employeurs, forcément au nombre qu'on est, c'est peut-être eux qui vont remporter la manche mais on le paiera tous parce que c'est un boulevard qui est offert pour le Front national», a-t-il ajouté sous les applaudissements de la salle et sous le slogan «Le changement c'est maintenant» scandé par les autres salariés.

Une réunion a eu lieu entre les salariés et des représentants du PS.«Nous avons fait tout ce que nous pouvions faire avec les moyens qui étaient les nôtres et nous avons obtenu des résultats dont on peut-être relativement satisfaits», a commenté Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, peu après sur BFM TV. Mais nous, chère Madame, on est "relativement" pas du tout satisfaits: ce n'est pas ce changement pour lequel on a voté! Mardi soir à 19h, venez écouter Pierre Laurent (A 19h au gymnase Jean- Jaurès (métro Laumière).), secrétaire national du PCF-Front de Gauche: l'occasion de vérifier qu'à gauche, il y en a qui ne baissent pas les bras...

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article

commentaires