Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 16:06

Séance "culte" lundi soir à 20h au café-cultures: le débat sur les orientations budgétaires 2012. Mais l'UMP a-t-elle d'autres orientations que celles de Sarkozy?

La séance promet d'être intéressante: dans un contexte de crise sans précédent, de précarité rarement inégalée, de dette publique ayant atteint des sommets historiques, de vacance totale de projet politique pour l'UMP, son gouvernement et son président sortant (toujours pas officiellement candidat, même s'il fait campagne aux frais de l'Etat!), le chef de file de l'UMP locale, député candidat à sa réelection,va devoir expliquer au Conseil comment il va poursuivre le programme sur lequel il s'est engagé, maintenir le service public (lire: une gestion plus rigoureuse des effectifs: link), répondre aux besoins des familles; et le tout en mobilisant un faible emprunt sans surtout augmenter les impôts (car, si ce sont avant tout les familles qui en feraient les frais, son électorat aisé ne le lui pardonnerait pas, et dans le contexte actel de Draveil, le risque est trop grand!). Sans oublier la hausse annoncée de la TVA à 21,2%, qui va impacter directement les finances des villes, ni la baisse des dotations d'Etat de 200 millions dès 2012 (lire: http://www.maire-info.com/article.asp?param=14572&PARAM2=PLUS)!

Alors? Eh bien, on vend du patrimoine; ce qui en soi ne serait pas condamnable si ces cessions servaient à permettre aux familles d'être mieux logées à des prix abordables, ou à réinstaller les services publics qui désertent Draveil au profit des banques, assurances et agences immobilières. Mais, comme c'est le cas aujourd'hui, losqu'on vend à des promoteurs de standing, les Draveillois n'ont plus qu'à trouver à se loger ailleurs, et les familles à payer au privé le prix du service public qu'elle n'ont plus. N'est-ce pas l'UMP et ses élus qu soutiennent le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux? Par ailleurs, au vu de la situation cahotique du crédit bancaire public ( cf la situation de Dexia et le refus des banques de prêter aux villes , lire Financement des collectivités locales- la panne sèche - L Financement des collectivités locales- la panne sèche ), comment la ville pourra emprunter sans s'endetter outre mesure?

Et enfin, gageons que pas un mot ne sera prononcé sur la politique nationale de l'UMP qui réduit le pouvoir d'achat, l'activité économique de proximité et dont ses amis du Medef délocalisent l'emploi et la production. A Draveil, les habitants, à en croire la Droite (cf le discours des voeux, lire Voeux 2012 à Draveil: destinés à qui? ), seraient exempts de chômage, de crise du logement, de difficultés dans les transports, etc.

Lundi soir, l'exercice de la droite sera difficile. Jean-Pascal Bonsignore ne manquera pas de rappeler quels sont les responsables de la situation actuelle et appellera au changement en urgence. L'élu DraveilàGauche présentera aussi au vote deux voeux contre la TVA anti-sociale de Sarkozy et pour que Draveil empêche les expulsions locatives à partir du 15 mars.

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Conseil municipal
commenter cet article

commentaires