Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 12:37

Comme pour l’année 2012, 2013 n’aura pas été l’année de l’inversion de la courbe du chômage. Celui-ci a une fois de plus grimpé pour frôler la barre des 8% de chômeurs en Essonne et en n’épargnant aucune tranche d’âge.

Acdd-pole-emploi.gifvec plus de 3 295 000 Français inscrits à Pôle Emploi au mois de septembre 2013 en catégorie A (personne n’ayant exercé aucun emploi en un mois), la France enregistrait-là un triste record en terme de chômage. Ainsi, ce total conséquent représente presque le triple de la population essonnienne, qui s’élève à plus de 1,2 million de personnes. 2013 n’aura donc pas été l’année tant espérée par le gouvernement de l’inversion de la courbe du chômage au niveau national. C’est également le cas au niveau local. L’Essonne a connu une augmentation non négligeable du nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi en un an. Entre novembre 2012 et novembre 2013, le département a enregistré un accroissement de près de 4 200 chômeurs supplémentaires, passant de 48 410 à 52 660 (catégorie A), soit une variation de +8%.

Malgré cette hausse du taux de chômage, l’Essonne peut se satisfaire d’être située en dessous de la moyenne nationale et régionale. Alors que respectivement ces deux moyennes atteignent 10,9% et de 9,1% à l’issue du premier semestre 2013, le département affiche un taux avoisinant les 7,8% de personnes de la population active sans emploi. Après les Yvelines, l’Essonne est le deuxième département ayant le taux de chômage le plus bas de l’Île-de-France. À l’inverse, la Seine-Saint-Denis totalisait un taux supérieur à 13%.

(Source: ESSONNE INFO, Jérôme Lemonnier)

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans emploi
commenter cet article

commentaires