Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 16:34

L'argent ne connaît pas la crise: le CAC 40 a signé un bon millésime 2012, en augmentation de 15,23% sur l'ensemble de l'année. Et on se demande encore où trouver l'argent qui manque aux comptes publics?

eurosL'indice phare parisien a clôturé en hausse de 0,58%, à 3.641 points, au terme d'une séance écourtée en raison des fêtes de fin d'année. Il a été soutenu par les bons chiffres d'activité manufacturière en Chine. Par ailleurs, les statistiques économiques sont plus favorables, depuis quelques mois, pour les Etats-Unis et la Chine, les deux principales économies mondiales.

Côté français, Bouygues a réalisé une augmentation de capital de 150 millions d'euros réservée aux salariés des sociétés du groupe éligibles. L'agence ZenithOptimedia France, filiale du publiciste Publicis, a gagné le budget GDF-Suez en Europe (France, Belgique et Italie), estimé à 50 millions d'euros. Total et EDF ont quant à eux fait part d'acquisitions mineures.

Les financières ont quant à elles profité à plein des mesures très accommodantes des autorités monétaires européennes. L'action Société générale a ainsi gagné 64,72%, tandis que BNP Paribas a progressé de 40,31% et Crédit agricole de 39,54%. Axa s'est aussi distinguée avec une hausse de 32,90%. Les valeurs défensives ont affiché dans l'ensemble des performances plus modestes, à l'exception notable d'Essilor (+39,36%), le leader mondial des verres ophtalmique.

A l'autre bout de l'échelle, les "pauvres":  France Télécom détient la palme de la plus forte baisse (-31,28%), toujours pénalisée par le durcissement de l'environnement concurrentiel sur le marché hexagonal des télécoms. Les valeurs liées à l'énergie, EDF et GDF-Suez, ont aussi particulièrement souffert, dans un contexte politique défavorable, avec des replis de 25,64% et 26,25% respectivement.

Même en ne touchant pas aux "malheureux" de la Bourse, il suffit de prélever 0,05% des actifs des sociétés citées plus haut pour rouvrir Florange et les autre sites ouvriers condamnés par la Grande Finance et ses "moutons" du gouvernement actuel. Que 2013 soit l'année de grandes luttes, toujours plus grandes: une bonne année, ça doit être ça!

Lire aussi: le-pdg-de-vinci-exerce-pour-1-4-million-d-euros-de-stock-options; Vinci, vous connaissez? C'est la maison mère de GTM, l'entreprise qui a fait vivre l'enfer aux locataires de Bergeries fin 2007 en payant ses sous-traitants au rabais avec des semaines de travaux mal faits ou inachevés (lire:  Bergeries, Draveil: la lutte utile des locataires)

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article

commentaires