Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 18:38

Le ministre des Finances, Pierre Moscovici, a officialisé le 23 janvier la création de la société de financement local. Une structure qui doit contribuer au remplacement de Dexia, le banquier historique des collectivités, démantelé en 2011.

La nouvelle banque des collectivités locales a pris forme le 23 janvier avec la création de la structure qui servira à refinancer les prêts accordés grâce à des émissions de titres sur les marchés. Le nouveau véhicule, baptisé Société de financement local (Sfil), est l’héritier d’une filiale de Dexia – Dexia municipal agency (DMA) – qui jouait déjà ce rôle dans l’activité de prêts aux collectivités de la banque franco-belge.Le contrat finalisant la création de la Sfil a été signé le 23 janvier à Bercy conjointement par le ministre de l’Économie, Pierre Moscovici, le président du directoire de La Banque postale, Philippe Wahl, l’administrateur délégué de Dexia, Karel De Boeck, et le directeur général adjoint de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Antoine Gosset-Grainville.Le capital de la Sfil sera détenu à 75 % par l’État, à 20 % par la CDC et à 5 % par La Banque postale.

Opérationnelle le 1er février, la Sfil sera dirigée par l’actuel directeur général de l’Agence France Trésor, Philippe Mills. Elle emploiera 400 personnes, dont les deux tiers issues de Dexia Crédit local, filiale française de Dexia (lire: Dexia: Draveil n'est pas encore sortie d'affaire ! ).

Mais la Sfil n’est que l’étage inférieur du dispositif de banque des collectivités. C’est La Banque postale qui distribuera directement les prêts aux collectivités, comme elle a commencé à le faire depuis juin pour les crédits de trésorerie, et depuis novembre pour les prêts à moyen et long terme.

L’objectif fixé pour l’année 2013 est de 5 milliards d’euros de prêts à distribuer aux collectivités locales et aux hôpitaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Conseil municipal
commenter cet article

commentaires