Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 11:46

Vendredi 5 avril au matin, les personnels du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) ont lancé une opération escargot sur la RD7 afin de stopper la suppression de postes dans plusieurs services.

Les personnels du CHSF se sont mobilisés pour protester contre les « mesures d’économie que le directeur et l’agence régionale de santé imposent aujourd’hui à l’hôpital ». En début d’année ces deux organes annonçaient la mise en place d’un plan de retour à l’équilibre. Le but est d’augmenter les recettes du CHSF pour qu’il puisse rembourser son déficit plafonnant à 27 millions. Le centre hospitalier doit par conséquent réaliser 8 millions d’euros d’économies sur quatre ans pour retrouver un équilibre budgétaire. Son déficit est principalement lié aux surcoûts occasionnés par sa construction en Partenariat public-privé (PPP).

Afin de faire croître ses recettes, c’est-à-dire son activité, tout en diminuant ses charges notamment salariales, le centre hospitalier doit procéder à une cinquantaine de suppressions de postes. Ce vendredi, les salariés manifestaient contre cette décision pour « proposer des soins de qualité dans l’hôpital ». Au total, 38 postes dans le service du bio-nettoyage assurant l’hygiène hospitalière, quatre postes au laboratoire et cinq emplois à la pharmacie sont susceptibles de disparaître. Également, les salariés militent contre le non remplacement de certains personnels hospitaliers. « Les départs à la retraite, les congés maladie et maternité ne sont plus remplacés dans les services de soins, administratifs, techniques et logistiques, regrettent les organisations syndicales. Il est de plus en plus difficile d’accueillir nos patients et leur famille dans de bonnes conditions ».

L’idée des personnels de l’hôpital étant de se faire entendre du Préfet de l’Essonne Michel Fuzeau et la ministre des Droits des Femmes Najat Vallaud-Belkacem qui étaient en déplacement dans le centre de recherche évryen. Mais la police de Valls les en a empêchés.

Soutenue par l’intersyndicale FO-CGT-Sud Santé, cette opération escargot visait à sensibiliser les usagers à leur action. « Notre combat est aussi le vôtre ! », pouvait-on lire sur les voitures du personnel hospitalier. On attend vite du gouvernement Hollande-Ps de défaire la casse de l'hôpital orchestrée par la droite!

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Santé
commenter cet article

commentaires