Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 16:23

Alors que s'achève le débat organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), à propos des modes de transports et des tracés du futur métro automatique en Ile-de-France, des décisions prises par la majorité UMP-Nouveau Centre à l'Assemblée Nationale, montrent la volonté du pouvoir de faire payer la facture du Grand Paris par les Franciliens.

Ainsi, le 10 décembre dernier, a été adopté un texte instaurant une nouvelle taxe de 10 euros par personne, soit 117 millions d'euros par an, et sur 20 ans, plus de 2 milliards d'euros qui seront ponctionnés dans le porte-monnaie de l'ensemble des habitants de notre région, et dont l'objectif est de contribuer au financement du métro automatique.

Avec la question des transports, celle du logement est une des attentes prioritaires des Franciliens.

Le président de la République a beau avoir promis la construction de 70.000 logements par an, les faits démentent cet optimisme : en 2010 ce sont autour de 32.000 logements qui ont été construits !

On est bien loin, et des promesses présidentielles et des réponses aux besoins sur une question vécue dramatiquement par de trop nombreuses familles.

Pire, la loi sur le Grand Paris du 3 juin dernier ne dit pas un mot sur cette question qu'elle renvoie, pour les villes concernées par l'implantation d'une gare sur leur territoire, à la signature d'un Contrat de Développement Territorial (CDT) signé entre le Préfet de région et les collectivités.

Comment appréhender cette question quand on est concerné par l'implantation d'une gare ? Comment intervenir lorsque l'on n'est pas directement concerné par l'implantation d'une gare ? Comment aborder la question des financements ? Quelles mobilisations citoyennes envisager pour contraindre l'Etat à s'engager dans une politique de constructions à la hauteur des besoins ?

Autant de questions - et de réponses que nous devrons apporter dès le 20 mars 2011 dans les urnes, en soutenant les candidatures des élus du Front de Gauche aux cantonales.

Cette disposition s'ajoute aux propositions de taxations nouvelles sur les carburants, sur les poids lourds, de mise en place de péages urbains, d'augmentation forte des coûts des transports collectifs, des propositions sorties de la boîte à idées de l'UMP pour ponctionner encore plus le petit contribuable, en épargnant les grosses fortunes, notamment les fabuleux profits du CAC40 (86 milliards en 2010 : la crise ? Quelle crise ?).

Lire: Transports du Grand Paris : Encore un effort pour être à la hauteur, M. Leroy !: http://www.elunet.org/spip.php?article16830

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

stephane Abad 23/01/2011 23:40



Il est moralement impossible de s'opposer à la construction de logements à coût accessible.Mais il ne faut pas faire n'importe quoi.A Champrosay -un des plus gros programmes immobiliers du quart
Nord-Est de l'Essonne , desservi par une unique rue , sans commerces , sans services publics , avec d'insolubles problèmes d'engorgement..un vrai bordel - il faut programmer des investissements
en phase avec les projets d'urbanisme.Aujourd'hui ces investissements sont sous-dimensionnés , et témoignent de la difficulté qu'éprouve notre maire à se projeter dans l'avenir , lorsqu'il s'agit
de .. notre avenir à nous.Pour aller plus loin , il faut aussi signaler que l'Ile de France , c'est 3% du territoire qui concentre 20% de la population.Décentraliser-vers les villes de province
-c'est une idée qui a émergé il y a 30 ans , mais n'a jamais, réellement été mise en oeuvre.L'IdF atteint ses limites, et il serait souhaitable que les élus investissent ce sujet prioritaire.