Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 15:22

Une fois de plus, la majorité UMP de Draveil et son maire-adjoint aux sports n'ont pas jugé utile d'inviter les élus de l'opposition, pourtant membres du conseil municpal à part entière, au gala annuel de remise des récompenses aux sportifs draveillois.

Alerté par les sportifs de Draveil  il ya 3 ans, Jean-Pascal Bonsignore s'y était rendu afin d'avoir une explication; réponse: "on limite les budgets, et on décide que c'est ainsi!" L'élu avait alors exigé que cette "décision" fasse l'objet d'une communication en Conseil municipal avant de passer outre l'interdiction et d'aller saluer le monde sportif.

Interrogé en séance du conseil l'année dernière, le maire-adjoint aux sports s'était "étonné" que l'opposition ne soit pas invitée, promettant de réparer "l'oubli" de 2010 (Jean-Pascal Bonsignore et ses collègues de l'opposition n'y avaient toujours pas été invités!) en 2011.

Une fois de plus, pas d'invitation, ce qui n'a pas empêché JP Bonsignore de se rendre au gala ce vendredi soir 11 février et et de saluer les sportifs avant de prendre place à table comme tout élu légitime. Interrogé une fois de plus, le maire-adjoint aux sports a bredouillé des excuses emberlificotées: "quand je m'en suis aperçu, les invitations étaient parties" (il est vrai qu'il est "impossible" d'en dupliquer une ou deux de plus); "mon budget est serré, tous les élus ne sont pas invités" (oui, car en vériré, n'y étaient que le maire-ministre, ses maires-adjoints et conseillers délégués UMP, mais aussi une conseillère régionale UMP de l'Essonne, candidate UMP aux cantonales dans une autre ville : ni élue, ni sportive méritante à Draveil, mais bel et bien présente et à table; un budget très serré, on vous dit, surtout quand, de surcroît, le repas est un couscous dont on sait tous qu'il suffit d'un convive de plus pour en être privé...). A noter que la conseillère générale de droite sortante, mais tombée depuis en disgrâce de l'UMP, n'y était pas non plus...

Jean-Pascal Bonsignore a saisi par courrier le maire de Draveil de cet état de fait: si cette éviction des élus des Draveillois devait persister, l'élu saisira le Prefet de l'Essonne pour obliger la Droite à respecter les résultats du suffrage démocratique et ses représentants, même s'ils n'ont pas l'heur de penser UMP!

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans humeur
commenter cet article

commentaires