Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 09:09

Le chantier de "remise à plat" de la fiscalité en France est lancé et les premières mesures seront incluses dans la Loi de finances 2015, a déclaré jeudi le Premier ministre du gouvernement PS-Verts, Jean-Marc Ayrault. De quoi craindre le pire?

euros"Aujourd'hui le chantier est lancé", a déclaré le Premier ministre, qui était l'invité du journal de 20h de TF1. "En accord total avec le président de la République, on a bien fixé les orientations pour une première étape : loi de finances 2015, c'est-à-dire avant l'été 2014, donc il n'y a pas de temps à perdre", a-t-il ajouté, précisant que la réforme était lancée "pour la durée du quinquennat". Jean-Marc Ayrault a dit vouloir en finir avec un "système qui créé confusion, injustice et perte de confiance".

A ceux qui s'inquiètent de nouvelles hausses d'impôts, à l'origine de mouvements sociaux cet automne, Pierre Moscovici a assuré qu'il "ne s'agit en aucun cas d'augmenter les prélèvements obligatoires qui baisseront d'ici la fin du quinquennat (mais) d'une remise à plat". Pierre Moscovici a assuré que son ministère de l'Economie et des Finances, où l'on s'est plaint de ne pas avoir été prévenu en amont du projet de réforme, serait "au coeur de cette démarche"

Sur TF1, Jean-Marc Ayrault s'est déclaré optimiste quant aux résultats de la politique économique menée depuis 18 mois, affirmant que la croissance revenait et que la promesse d'inverser la courbe du chômage était en passe d'être tenue. "Nous y sommes quasiment, après cinq ans de croissance zéro en moyenne en France, à la fin de l'année, nous retrouverons la croissance. En 2014 nous retrouverons une croissance plus élevée. En 2015 elle sera au-delà de 1,5%", a-t-il déclaré. Cela veut dire que tous les efforts qui ont été faits par les Français sont en train de payer", a ajouté Jean-Marc Ayrault.

C'est exactement ce qui ne va pas: prôner l'effort , la rigueur et l'austérité comme solution, alors que des multinationales s'enrichissent et que le gouvernemennt ne fait rien!

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a déclaré mercredi à l'Assemblée nationale que la réforme de la fiscalité ne pourra aboutir que si elle s'accompagne d'une "baisse de la pression fiscale". En Irlande, après 5 ans de rigueur effrénée, les feuilles d'impôts reçues en automne ont affiché... une hausse! Pas question d'accepter le même scénario de la part du gouvernement  "de résignation" PS-Verts!


Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans social
commenter cet article

commentaires

LouiseMichel 21/12/2013 09:30


Je ne supporte plus les débats avec les économistes, comme hier soir à "C dans l'air"! La politique des chiffres pour gommer l'Humain d'abord, c'est la tactique Hollande-PS-Verts au gouvernement!
Suffit! Rappelons-leur qu'il déclarait" mon ennemi, c'est la finance"; un gros trou de mémoire depuis!