Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 17:14

La logique qui tend à affirmer que l’on peut faire mieux avec moins de moyens, et de fermer des classes ou supprimer des filières dispensées actuellement aux collèges et lycées, remet dangereusement en cause le droit fondamental de chacun à bénéficier d’une éducation de qualité.

Les conséquences de cette politique sont désastreuses : classes surchargées, réduction de l’offre de formation (suppression de nombreux modules, options), précarisation des parcours professionnels …

Les objectifs du gouvernement de destruction du service public d’éducation, de rentabilisation en le libéralisant, en flexibilisant les statuts, en mettant en concurrence les établissements, les personnels et les élèves sont inacceptables.

Les conséquences d’une telle politique sont nocives :

La France a le taux d’encadrement scolaire le plus faible de l’OCDE

Les dépenses que la France consacre à l’école primaire sont également 24 % plus faibles que la moyenne de ces mêmes pays.

Seulement un enfant de 2 ans sur cinq est scolarisé contre plus d’un sur trois en 2001.

L’Education Nationale emploierait 32 000 professeurs dans le public et dans le privé.

En 2007, l’OCDE pointait déjà du doigt la France parmi les plus mauvais pays pour l’ascension sociale, quatre ans après, le Conseil économique, social et environnemental a révélé que notre système éducatif avait cessé dans la période récente d’être un facteur de réduction des inégalités pour être désormais responsable de leur aggravation.

Ces suppressions frappent le territoire communal où les acteurs locaux redoublent de courage et d’inventivité pour permettre à de nombreux enfants/jeunes d’accéder à une réussite scolaire, sociale et professionnelle (lire: Draveil: la rentrée 2012 s'annonce mal! ).

En conséquence, Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal DraveilàGauche, proposera au prochain Conseil municipal de demander solennellement au Ministre de l’Education Nationale l’annulation des suppressions de postes/classes/filières, le maintien des dotations horaires et des enseignements dispensés aux élèves, l’amélioration des conditions d’études. La réponse du député-maire UMP, candidat à sa réélection, sera éloquente pour les prochaines échéances...

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Ecole
commenter cet article

commentaires