Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 22:57

Depuis la mise en examen du maire Georges Tron, la surenchère médiatique bat son plein, aux dépends de la stricte information journalistique équitable que devraient dispenser les média dignes de ce nom.

Ca a commencé avec le Parisien de vendredi 17 juin qui, s'appuyant sur un seul "communiqué de la majorité municipale", écrivait sans sourciller que Jean-Pascal Bonsignore avait réprouvé la manifestation de la droite radicale anti-municipale devant le café-cultures: une totale inepsie, l'élu de gauche ayant déclaré "ne pas s'associer à ce genre d'élucubrations" (voir son démenti: La déclaration dans Le Parisien de ce jour est fausse ! ).

Puis ce fut un concert de flashes et d'interviews: de la Droite auto-proclamée "d'opposition" à Draveil (quand la droite gouverne, l'opposition est de gauche, rien d'autre), d'un ex-conseiller municipal socialiste rallié aux écologistes sur le tard, d'un autre conseiller socialiste en marge de son parti localement, habitant Paris et totalement absent de Draveil, sans oublier les habitants incrédules, voire condescendants à l'égard de l'UMP et son chef de file local qui dirigent sans partage la ville depuis 1995, ou alors celles et ceux qui "savaient", "supposaient ", ne "se mêlent pas de vie privée" ou " ne peuvent rien dire". 

Ce que l'on retiendra de cette bien triste et très grave affaire: soucieuses de faire de l'audimat, la quasi-totalité des média se sont précipitées sur celles et ceux qui montaient à la curée, ou doutaient des accusations des deux femmes, voire les retournaient contre elles; sur celles et ceux aussi qui condamnaient sans preuve (le début du totalitarisme, tous les livres d'histoire en attestent) en dépit de la présomption d'innocence. Peu de place pour la voix politique de la vraie opposition, celle de gauche, représentée par Jean-Pascal Bonsignore, conseiller municipal Draveil à Gauche ou Serge Chevalier, élu Ps et syndicaliste CGT, que l'on a peu lus ou entendus (sauf sur France-info et FR3 Ile-de-France ce jeudi 23 juin au 12/13, voir l'émission du 12/13 de FR3 de ce 23 juin: FR3idf-12/13-23juin  ).

Aujourd'hui, les accusations se précisent: si elles étaient avérés, le maire et son équipe solidaire contre vents et marées devront se démettre. Si Draveil doit revoter, il sera urgent que la gauche se rassemble face aux deux droites en présence (lire Draveil, juin 2011 : la guerre des droites bat son plein !) . Au vu des positionnements de certains, il faudra sans doute"reformater" localement la gauche, la reconstruire bien à gauche. Il y a urgence à y travailler sans délai !

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article

commentaires