Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 10:16

L’aventure de la chaîne Téléssonne pourrait s’arrêter dès cet été. Ses actionnaires qui se réunissent demain lundi en Conseil d’administrationdevraient décider de ne pas poursuivre l’antenne à la rentrée prochaine.

C’est une histoire vieille de 25 ans qui risque de connaître son terme ce lundi: le principal financeur de la chaîne et actionnaire majoritaire, le Conseil général, s’apprête à se désengager de la structure – dont les co-actionnaires sont les communes fondatrices, Numéricale et la Chambre de commerce de d’industrie (CCI).

Le niveau de subvention du Département s’élevait à 1,2M€ en 2009, puis est passé à 1,05M€ en 2012, et 900 000 euros en 2013, jusqu’à un dernier avenant au contrat d’objectif du Conseil général envers la chaîne, qui porte à 700 000 euros le niveau de subvention pour l’année 2014. «On a baissé les subventions, comme on l’a fait avec tous les partenaires du Conseil général » justifie Agnès Moutet-Lamy, directrice de cabinet du président Jérôme Guedj, qui ajoute que le modèle économique est en danger, « du fait que le CSA n’ait toujours pas ouvert aux télés franciliennes la fréquence TNT promise » . Cette présence parmi les premiers canaux aurait notamment permis d’obtenir plus de contrats publicitaires, afin d’élargir les ressources, essentiellement publiques (environ 2 millions d’euros de budget).

(Source: Essonne-info)

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

LouiseMichel 06/07/2014 10:33


Heureusement, à Draveil, il nous restera VoixLibre; ne lachez rien, les amis!

EcologistesIndignés 06/07/2014 10:30


Et voila nos dirigeants départementaux du PS qui abandonnent le navire, sans doute préparés à perdre le CG l'année prochaine. Après le Sénat en septembre selon toute probabilité, qui s'opposera à
la remontée de la Droite arrogante, certaine de sa victoire face à une "gauche" désavouée? En Essonne, avec les "stratégies" fumeuses du PS, du PG et d'EELV, on voit mal comment...