Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 09:05

Alors que le pont de Villeneuve-Saint-Georges sera partiellement fermé pendant près de 6 mois à partir de juillet, le projet de pont entre Athis-Mons et Vigneux refait surface. Mais la région a choisi de rejeter ce projet.

Voilà maintenant près de quarante ans que ce dossier traîne dans les cartons des élus. Autant d’années qu’on le remet au goût du jour, mais il finit toujours par repartir aux oubliettes après. Ce projet, c’est la création d’un nouveau point de franchissement de la Seine dans le nord du département. Le but serait ainsi de relier Athis-Mons et Vigneux-sur-Seine par le biais d’un pont.

Cette idée était ressortie des placards en fin d’année 2012, lorsqu’une partie du pont de Villeneuve-Saint-Georges s’était affaissée suite à des opérations de salage successives (Source: Essonne-Infos).

C’est à cette même période que le Conseil régional s’était notamment positionné sur la création d’un nouveau pont réservé aux transports en commun et qui ne devait pas être construit avant l’horizon 2030 (lire: Un nouveau pont sur la Seine... en 2030! ).

Une nouvelle proposition a été présentée sur ce sujet par la Droite au Conseil régional le 19 juin dernier. Finalement, cette dernière a été rejetée lors d’un vote.

Aussi la CASVS (agglomération de Draveil-Vigneux-Montgeron) et la CALPE (Juvisy, portes de l'Essonne) devraient financer elles-mêmes d’ici l’automne une enquête publique qui déterminera l’impact d’un nouveau point de franchissement de la Seine. Ce pont, qui coûterait la coquette somme de 30 millions d’euros, pourrait en plus de désengorger la rive droite du fleuve, réorganiser également totalement les réseaux de transports en commun du nord-est du département.

Ce que la gauche PS n'a jamais su faire avancer, la droite pourrait le faire? A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article

commentaires

EcologistesIndignés 01/07/2014 14:52


Quand on suit cette affaire, que note-t-on? La gauche PS d'avant Chirac n'a jamais su, pour raisons de choix budgétaires politiciens, solutionner le problème de Villeneuve St Georges: pont ou
déviation, ou les deux.


La droite a enterré le dossier, malgré les interventions, certes politiciennes, de N. Dupont-Aignan. La gauche PS-EELV de 2012 ne sait que refuser le projet de pont, au lieu de mettre cette
question en débat dans les populations. Quant à nos élus Draveillois, de droite comme de soi-disant gauche, on dirait qu'ils ne sont pas au courant. Mais peut-être qu'ils ne sont pas, à des
titres divers (pas de Draveil, pas besoin d'en sortir, pas d'horaires contraignants...), concernés par cette question. Nous, on va continuer de galérer matin et soir car nous, on doit prendre
notre véhicule pour travailler, inadaptation de transports oblige...