Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 11:10

Le bon sens semble l'avoir emporté: depuis fin juin,les voitures et les bus peuvent réemprunter la rue du Chemin Vert en direction des Bergeries.

On se souvient de la mise en sens interdit absurde de la rue du Chemin Vert en direction du centre commercial des Bergeries par le Maire de Vigneux, ce qui avait provoqué un tollé: bus Kéolis qui ne pouvaient plus desservir le centre commercial, habitants de la cité obligés d'aller chercher leur bus sur Brossolette (bonjour la galère pour les mamans avec poussettes), commerçants qui voyaient leur clientèle de passage s'étioler, etc...

Jean-Pascal Bonsignore avait même saisi le Préfet de l'Essonne pour lui demander de faire annuler cette décision, justifiée seulement par le mécontentement d'une dizaine de riverains que le bruit des bus "indisposait" (sic!); lire: Bergeries: un sens interdit qui menace les habitants .

Aujourd'hui, depuis fin juin, la rue est réouverte aux deux sens de circulation, excepté pour les gros véhicules mais pas les bus. Très bien et tant mieux! Bravo à tous les habitants et les commerçants qui ont su faire entendre raison au maire de Vigneux; et puis, les municipales approchent, et les locataires des cités votent aussi, non?

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Quartiers
commenter cet article

commentaires

Fannou91 11/08/2013 21:58


Un autre gouvernement de "gauche"... j'en suis pleinement convaincue ; je suis vraiment TRES DECUE de cette gauche ; nous avions tellement d'espoir...

voixLibreDraveil 10/08/2013 16:03


Merci de votre commentaire , Fannou, mais nous sommes plus réservés sur l'appréciation du mal-vivre aux Bergeries, même si, effectivement, le bruit sous les fenêtres est insupportable l'été; ne
faut-il pas y voir là le résultat d'une politique aveugle du logement où la Préfecture et les collecteurs de 1% patronal ( détenteurs de 80% de droit à logement) se "débarrassent" des familles
nombreuses dans les grands collectifs, accroissant ainsi la ghettoïsation de ces cités?


Une autre politique est possible, pour celà il faut une autre majorité à gauche, un autre gouvernement, d'autres ministres (bonjour l'incurie de C. Duflot, succédant aux ministres de droite
précédents, et toujours la même situation!)


D'ici à 2017, il va s'en passer des étés chauds! Ne doit-on pas agir dès maintenant?

Fannou91 09/08/2013 10:57


Voilà une bonne chose de faite... et pas sans mal, apparemment ! mais je ne suis pas sûre que ce soit ce qui intéresse les résidents des Bergeries... où il ne fait malheureusement pas bon vivre.
Les familles sont excédées du bruit, des voitures, des jeunes en bas des halls d'immeuble... et de l'insécurité qui y règne. Non, vraiment, il ne fait pas bon vivre aux Bergeries....