Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 10:00

Le "plan Marshall" promis par Nicolas Sarkozy pour les banlieues françaises était une expression sortie des agences de communication ; il rejoint désormais sa vraie place, celle que les historiens ont authentifiée après la seconde guerre mondiale.

Très courageusement, le ministre de la Politique de la Ville, Maurice Leroy en a signé l'épitaphe, fermant la parenthèse de plusieurs décennies d'hypocrisie, droite et gauche mêlées. "Les grands plans 'globaux', les grandes promesses, les plans Marshall, c'est inutile car personne n'y croit et de surcroît, c'est désormais irréaliste dans un contexte financier qui nous contraint à une grande vigilance budgétaire", assure-t-il dans un entretien accordé à Reuters, précisant vouloir "concentrer" et "cibler" les efforts.

Maurice Leroy veut "tromper le gogo" avec le bilan de Nicolas Sarkozy sur la politique de la ville: celui-ci est si squelettique qu'il faut quelques étais artificieux pour faire croire que le Président de la République pense positivement à la « racaille » tous les matins.

Toujours dans le même entretien, le ministre de la Ville invite les habitants à choisir leur avenir politique en votant : "Je suis convaincu que les quartiers populaires sont un enjeu majeur pour l'avenir de notre pays, notamment parce qu'ils sont peuplés de très nombreux jeunes. C'est en leur coeur que la République a rendez-vous avec elle-même", dit-il.

On ne sait pas pour qui le Ministre veut que les jeunes votent. En tout cas, pour notre part, nous les invitons à s'inscrire avant le 31 décembre si ce n'est déjà fait, et à choisir les candidats du Front de Gauche pour gagner contre la Droite.

Lire: En 2010, 10,7% des contrats uniques d'insertion ont été signés par des résidents des zones urbaines sensibles

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Actualité
commenter cet article

commentaires