Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 14:33

centre-aquatique-bassin.jpgNotre piscine intercommunale est maintenant gérée par l'UCPA, organisme de loisirs à vocation populaire, après l'épisode cahotique de VertMarine. Une situation qui s'améliore peut-être, mais qui rappelle de vraies questions.

L'ouverture d'AcquaSénart fut un événement à Draveil et notre agglomération. On se souvient du feuilleton à rallonge de cette construction qui ne voyait pas la fin: sol instable, coûts de stabilisation excessifs, budget explosé, etc. Et puis enfin avec 3 ans de retard, son ouverture pour la plus grande joie des familles et des jeunes.

Mais l'histoire ne s'arrêtait pas là: hammam defectueux un mois après l'ouverture, déficit accru de gestion... La délégation de service public confiée à VertMarine produisit l'effet escompté, que j'avais pointé à l'époque de la naissance du projet, dans le précédent mandat où j'étais conseiller communautaire d'opposition à la majorité UMP-PS à la CASVS: tarifs trop hauts, horaires incertains, services gérés dans un souci de rentabilité... Minoritaire, j'avais été systématiquement débouté de mes requêtes de privilégier la gestion publique.

L'histoire me donne -une fois de plus- raison, dommage pour les familles que la majorité UMP-PS à l'agglo ait attendu si longtemps!

Aujourd'hui, l'UCPA reprend le centre nautique et annonce que tout va rentrer dans l'ordre. On ne peut que l'espérer, mais restons vigilants sur les prix: à la base de loisirs Le Port aux Cerises, les tarifs des jeux d'enfants furent aussi excessifs.

JPB-2013-centre villePour la prochaine mandature, avec mon équipe DraveilàGauche, nous allons proposer de repenser complètement le fonctionnement et la gestion de ces structures, fin qu'elle répondent davantage aux beoins des familles. Le service public doit rester public et accessible à tous.

Jean-Pascal Bonsignore

DraveilàGauche

Partager cet article

Repost 0
Published by voixLibreDraveil - dans Agglomération
commenter cet article

commentaires